| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Xaviar
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Bréal

complétez cette fiche
Ma circoncision
ScénarioSattouf Riad
DessinSattouf Riad
Année2004
EditeurBréal
CollectionBréal jeunesse
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

À l’âge de huit ans, dans son village de Ter Maaleh en Syrie, le jeune Sattouf s’amuse avec ses cousins à jouer à Conan le barbare et “ à faire pipi côte à côte dans les champs ”. Un jour, ses cousins se moquent de son “ zobi en forme de trompe ”. “ Tiens ouais, vous, c’est des champignons. ” Et ses cousins de mettre en doute ses origines : et si Riad n’était pas un vrai combattant cimmérien ? Et si, allez savoir, c’était un Israélien, l’ennemi dont le maître fanatique décrit, entre deux coups de bâton, les prétendues turpitudes ?
“ Zizi de chef ” ou pas, il va falloir trancher d’une autre manière : Riad sera circoncis, ainsi en a décidé son Papa.
Et seule la promesse d’un Goldorak géant, aperçu dans une vitrine de la grande ville où l’on croise aussi “ toute la vermine de l’univers ”, apaise les souffrances du jeune Sattouf…
Du Goldorak en vérité, Riad ne verra pas la couleur d’un fulguro-poing. Mais il dit adieu à son prépuce, adieu aussi à ses illusions, tandis que sa blessure s’infecte. Le maître, lui, assène toujours l’atli, cette punition redoutée. Les ennemis, ce sont toujours les Israéliens : mais si ce que l’on dit est vrai et qu’eux aussi sont circoncis, alors, c’est à n’y plus rien comprendre. A qui se fier, en Syrie, quand on a 8 ans ?

 

1 avis

Coacho
Que de polémiques autour d’un bouquin qui, manifestement, n’a pas été compris à la lecture !
Le jeune Riad raconte dans ce livre l’évolution de son prépuce, et sa fin lorsque son père finit par le circoncire.
C’est assez drôle, et amer, dans l’approche de l’enfant face à cette violente et douloureuse découpe. Mais ça pose aussi une autre problématique de façon plus subtile, celle du racisme, assez primaire, et les origines de l’entretien de la haine arabo-juive.
Je ne suis pas spécialement fan des œuvres de Riad Sattouf mais je dois lui reconnaître une certaine distance des plus intéressantes sur un sujet presque capital !
Autour du racisme, il y a l’éducation qui amène à ce mode de pensée, avec ses méthodes souvent violentes, puis le processus entretenu par les familles…
C’est drôle, grinçant, édifiant, et reste un bouquin qui devrait subir une promotion plutôt qu’une censure tant son propos est intelligent.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin