| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par everland
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Ultra
ScénarioLuna Jonathan | Luna Joshua
DessinLuna Jonathan | Luna Joshua
CouleursLuna Jonathan | Luna Joshua
Année2005
EditeurDelcourt
CollectionContrebande
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

2 avis

alban
Pas fan de comics pour deux sous, n’ayant jamais regardé Sex and the City, je n’étais pas vraiment fait pour lire Ultra…
Et puis mon libraire est passé par là : ‘Jette un œil là dessus c’est très très bon’… Je retourne le livre … 17.5 euros c’est un peu cher mais bon le nombre de pages (plus de 200) le justifie.
De retour chez moi, intrigué par ce livre je me plonge dans mon fauteuil … et là surprise je reste scotché et le dévore d’une traite !
3 filles, aux caractères entiers et complémentaires, sont amies dans la vie et super héroïnes dans leur vie professionnelle. Alors que l’on pouvait s’attendre à ce que leurs superpouvoirs soient étalés pendant toute cette œuvre, leur vie ‘professionnelle’ passe vite au second plan et n’a finalement plus tellement d’importance. C’est leurs différences dans la vie quotidienne que nous découvrons, la face cachée de leur vie et de leurs sentiments que nous explorons. Leur difficulté à concilier une vie au grand jour est relayée par les médias, avec une vie qu’elles voudraient banale et sans tout ce foisonnement d’oeils inquisiteurs.
Ultra, l’une de ces trois filles, avait jusqu’à présent une image sans « tâche» auprès du grand public. Suite à la rencontre d‘un jeune homme dont elle tombe amoureuse, elle se retrouve livrée à la presse à sensation qui l’accuse d’être la pire des perverses. Comment en est-elle arrivée là ? Comment s’en sortira-t-elle ? Je ne vous en dis pas plus…
Après lecture je vous conseille un petit passage sur ce blog de fans :http://www.domainegorn.com/minisite/ultra/
Coacho
Le 4° de couverture annonce la couleur « Sex and super-héros in the city » !
Je ne connais que de réputation cette série guimauve à grand succès mais je me laissais tenter sur les conseils d’un internaute peu fréquentable qui sévit sur les foras que nous connaissons !
Je me suis départi de tout a priori ou de références sur les nombreux albums qui traitent brillamment de ce sujet pour me laisser porter par l’univers des frères Luna.
Les superpouvoirs n’ont que peu d’importance et on s’attache à deux grandes lignes dans cet album de 200 pages : l’apparence, le charisme, la popularité des héroïnes et leurs déboires amoureux.
Le première ligne est lié au fait que les super héroïnes sont employées dans une société spécialisée, qui travaille en collaboration avec les forces de l’ordre, et rétribue financièrement les actes de leurs employés qui servent d’images de marque ou de mannequins pour diverses publicités.
La deuxième ligne concerne les approches radicalement différentes de chacune sur leur vie amoureuse. La première est une délurée nymphomane, la deuxième semble plus rangée mais se révèle d’un caractère sexuel différent, et la troisième, Ultra, est plutôt traumatisée par ses expériences.
Lors d’une soirée, elles se rendent chez une voyante qui leur prédira de gros bouleversements dans les 7 jours… Et ce sera le rythme de cet album qui se déroulera sur 7 jours et à chacun suffit sa peine !
Nous sommes dans une espèce de comédie romantique pleine de clichés comme on peut en voir dans les trucs avec Meg Ryan ou autres et pourtant, il y a des moments durant lesquels on éprouve une certaine compassion pour Pearl (Ultra), touchante de naïveté.
J’ai beaucoup aimé la case où elle appelle le « nobody » allongée dans une poubelle !
Alors parfois, pris dans la raison, on refuse la facilité de cette lecture et puis, on se cache, on tait son orgueil, et on se laisse aller comme quand enfant, on regardait « La petite maison dans la prairie » ! ;o)
Le dessin me gêne à un seul niveau : les visages des filles quand elles parlent.
Luna a dessiné les lèvres et les dents des filles façon Ultrabrite et j’ai souvent eu l’impression de voir les descendantes de Fernandel !
Si vous n’aimez pas les comédies romantiques, passez votre chemin, les autres, vous pouvez vous faire plaisir !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin