créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
naoko
e m
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Andreas (je suis nul en jeux de mots donc j'en mets pas !)

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

NDZ, 19.10.2011 à 15:34340561
J'ai oublié de préciser que la mise à jour de ma lecture a été possible grâce à la réédition du tome 14. Ouf!

Et le tome 9 ?? :)

NDZ, 19.10.2011 à 9:54340557
C'est toujours remarquable. Une série "classique" qui ne s'essouffle pas, c'est rare. Quand, en plus, l'auteur invente graphiquement, cherche des composition inédites de pages, propose une narration complexe mais pas compliquée à chaque tome, ça vire à l'exceptionnel. Et Andreas ne fait pas tout ça de manière gratuite, mais il le réalise sous nos petits yeux ébahis pour enrichir le tout (intrigue, formes du récit, nuance des personnages, etc). La clâsse (américaine). Et comme l'éditeur s'est enfin (?) rendu compte (pour combien de mois?) de la pépite qu'il avait entre les doigts, on ne peut même pas dire "Monde de merde !".

Rohagus, 03.09.2011 à 23:29339724
effer :
NDZ :
La bonne nouvelle est tombée hier: Le Lombard laisse Andreas finir Capricorne chez eux et comme il l'entend (source: twitter de l'auteur). Tout n'est pas si pourri au royaume du Danemark.
Les BDGestistes se paluchent, les dos ne changeront pas. Les autres se réjouissent: laisser carte blanche à un auteur de cette envergure ne peut être qu'un pari intelligent.

Enfin une bonne nouvelle!


YES !!!

effer, 03.09.2011 à 17:05339717
NDZ :
La bonne nouvelle est tombée hier: Le Lombard laisse Andreas finir Capricorne chez eux et comme il l'entend (source: twitter de l'auteur). Tout n'est pas si pourri au royaume du Danemark.
Les BDGestistes se paluchent, les dos ne changeront pas. Les autres se réjouissent: laisser carte blanche à un auteur de cette envergure ne peut être qu'un pari intelligent.

Enfin une bonne nouvelle!

NDZ, 03.09.2011 à 15:45339715
La bonne nouvelle est tombée hier: Le Lombard laisse Andreas finir Capricorne chez eux et comme il l'entend (source: twitter de l'auteur). Tout n'est pas si pourri au royaume du Danemark.
Les BDGestistes se paluchent, les dos ne changeront pas. Les autres se réjouissent: laisser carte blanche à un auteur de cette envergure ne peut être qu'un pari intelligent.

Mr_Switch, 11.08.2011 à 20:31339319
Cliquer l'image peut être intéressant.

Thierry, 01.08.2011 à 10:11339176
Relecture de cette trilogie d’Andreas… par souci de clarté, il serait intéressant que les bullechefs corrigent la date d’edition du premier tome, Cromwell Stone, qui date en fait de 1982. Il est en effet intéressant de se dire que 10 ans sépare chaque tome.
Au début des années 80, Andréas écrit Cromwell Stone, une histoire mélangeant les ambiances terrifiantes de Lovecraft avec une intrigue en forme de '10 petits nègres'. L'ambiance constitue évidemment la très grande réussite de ce livre très sombre, aux cadrages audacieux. Graphiquement, il se place dans la continuité du travail qu'il avait entamé en carte à gratter sur Révélations posthumes. Un dessin sec et aiguisé, rehaussé d'un superbe travail sur les hachures, qui renvoye à certaines gravures qui enluminaient les romans de Jules Verne, aux illustration de Berbie Wrighston pour Frankenstein ou à Escher. La citation de Lovecraft mise en exergue est on ne peut plus explicite: la peur joue un rôle prépondérant dans cette histoire, impliquant de simples mortels dans une histoire qui les dépasse.
Au début des années 90, Andreas apporte un deuxième épisode aux aventures de Cromwell Stone. Cette suite était-elle prévue dès le départ, ou s'est-elle imposée au fil des années ? On sent l'évolution d'Andréas au fil des pages, même si cette nouvelle histoire s'imbrique parfaitement dans la première. Si le personnage de Cromwell Stone n'y joue plus qu'un rôle secondaire, il reste la pierre angulaire d'un récit spectaculaire. Mais les péripéties qui parsèment l'album n'emêchent pas Andréas de livrer un récit particulièrement dense, qui revient sur le contexte du premier album et explique tous les tenants et aboutissants d'une intrigue aux ramifications cosmiques. Cette fois, c'est par une citation d'Harlan Ellisson qu'Andréas donne le ton de cette histoire, qui situe l'homme dans l'échelle cosmique... tout en bas, insignifiant... Un peu plus bavard, sans doute , mais un choc visuel absolu et une maîtrise narrative impeccable. Du grand Andréas !
J'avais gradé un souvenir plus diffus du troisième tome de cette trilogie, réalisé au début des années 2000. Je ne l'avais jamais relu. Il se situe pourant dans la directe continuité des deux premiers volumes. Cette fois, c'est une citation extraite de l'Exode qui donne le 'la'. L'homme face à Dieu... Ce dernier épisode opère comme un contrepoids aux deux premiers tomes. Cette fois, il tourne autour d'une femme, Marlène Parthington, qui apparaît dans le tome précédent. Lespages sont très lumineuse, le blanc jouant un rôle prépondérant. Dans certains passages, Andréas délaisse les hachures qui faisaient la marque des tomes précédents pour un graphisme qui évoque plus le crayon. Un dernier tome en forme de rupture et réconciliation, qui n'est pas sans semer des indices troublants: un personnage vêtu d'un manteau noir et aux cheveux blancs, des hiboux ? Cela ne vous rappelle rien ?

D'une certaine manière, on peut y voir l'exact opposé de Arq. Les deux séries se caractérisent par une intrigue très riche et fouillée. Mais Andréas a pris le pari de ramasser Cromwell Stone sur 3 tomes, les deux premiers étant exceptionnellement denses du point de vue de l'intrigue, alors qu'il a pris tout son temps avec Arq, pour que l'intrigue se dévoile petit à petit. Deux approches dans lesquels Andréas se révèlent également à l'aise, ce qui démontre une fois de plus ses extraordinaires aptitudes de raconteur d'histoires.



un Andréas mineur mais pas désagréable... Raffington Event est apparu dans Rork et qui vécu une dizaines de petites aventures marquées du sceau de l'étrange. Sans doute ses histoires étaient-elles destinées à remplir les pages du magazine de Tintin à l'occasion. Sans jamais être extraordonaires, ces petites histoires restent amusantes à lire et on peut y voir l'envie d'Andréas de s'amuser sur la forme, entre autres sur une histoire composée de 4 planches composées de vignettes se concentrant sur un très gros plan du visage de Raffington Event. Un terrain de jeu, certainement.

Thierry, 08.06.2011 à 9:47338566
un des premiers albums d'Andreas, paru dans la défunte collection "Histoires et légendes" du Lombard. Il se cherche encore mais son style s'affirme déjà clairement. Reste que cette "Caverne du souvenir" souffre de pas mal de petits défauts, signe d'un auteur encore en devenir qui ne domine pas encore son sujet.
L'intrigue est assez légère et la conclusion n'est guère surprenante. Les procédés mis en place par Andreas, essentiellement le changement de police de caractères à la moitié de l'histoire, tombent un peu à plat et n'apportent pas grand chose. Par contre, le propos paraît bien hermétique. Andreas reconnaît lui-même n'être pas satisfait de cette histoire nourrie de traditions celtiques et nordiques, malheureusementmal digérées (il admet aussi avoir fait une erreur similaire avec "Aztèques", pour lequel il s'est noyé dans la documentation et a voulu trop en faire, aboutissant à un résultat bancal).
Les références sont trop nombreuses et précises. Les clés pour comprendre le récit sont trop obscures, ce qui pousse Andreas à expliciter le tout dans les dernières planches. Ce genre de procédé reste toujours indigeste, magré un belle ambiance. Album de jeunesse, imparfait mais prometteur. De belles promesses qu'Andreas a largement tenues depuis.

effer, 03.06.2011 à 16:53338532
Bravo pour cette belle remise en perspective!

Aujourd'hui l'éditeur aurait imposé à l'auteur de raconter l'histoire dans un simple diptyque, et ce serait d'un commun...
;-)

Thierry, 03.06.2011 à 11:19338526
A la sortie de ce 14ème tome de Arq, j'ai dû me rendre à l'évidence, je commençais à être perdu dans l'intrigue de cette série.
J'avais de plus en plus de mal à remettre toutes les pièces du puzzle ensemble, ce qui rendait la compréhension de l'ensemble de plus en plus difficile. Je me suis donc décidé à relire l'intégrale de la série avant de m'attaquer au 14ème tome. Bien m'en a pris.
L'oeuvre d'Andréas a la réputation d'être dense et complexe, voire difficile d'accès. Il demande de l'investissement u lecteur pour saisir tous les tenants de ses intrigues. Mais à la relecture d'Arq, si l'attention du lecteur est effectivement très sollicitée, l'histoire que raconte Andreas est-elle si complexe ?
Pas du tout, la base du récit est d'une simplicité absolue: une simple histoire de vengeance. De là, il tisse une intrigue riche et utilise une narration particulière.

Au vu de l'ensemble, ce premier cycle "Réveil" ne sert que d'introduction pour rentrer dans le vrai noeud de l'histoire.




Même si riche d'enseignement, ce deuxième cycle "Mission"; ne sert qu'à exposer les motivations d'Arq.




ce qui nous amène à dire que l'histoire en tant que telle ne commence vraiment qu'avec ce troisième cycle. Faut-il en conclure que les 12 premiers tomes sont du bois de rallonge anticipé ?



Certainement pas. la complexité de l'nivers mis en place par Andreas demandait un traitement narratif particulier. Au lieu d'assomer le lecteur avec de longs passages explicatifs, il a pris le pari de développer son univers de tome en tome, par l'introduction progressive de personnages qui, chacun, détienne une clé de l'énigme. Simple sur le papier mais diablement difficile à appliquer sans diluer le propos. Et c'est en cela qu'Andreas confirme ce que je pense depuis longtemps. Il est avant toute chose un formidable raconteur d'histoire, dans le sens le plus populaire du terme. Arq est un feuilleton qui s'étirera sur près de 20 ans, qui flirte avec l'aventure, la SF et la fantasy... autant de genres profondément populaires. Et pourtant, Andreas continue de traîner une image d'auteur élitiste.
A vrai dire, le plus gros défaut de Arq est son format. Andreas aurait voulu sortir de gros volumes pour ramasser l'intrigue sur moins de tomes. Mais Delcourt refusa. Dès lors, le rythme des 46 planches quasi annuelle est bien assuré par Andreas, et force est de constater que sa construction est sans faille. mais le lecteur risque de perdre le fil au fil des années, commecelam'était arrivé, parce que je ne relisait pas les albums. Une fois cette relecture effectuée, l'édifice prend toute son ampleur et Arq s'impose selon moi comme une réussite totale.

Thierry, 20.05.2011 à 12:51338320
avis plus complet à venir, j'ai relu l'intégralité de la série et c'est une véritable leçon de raconteur d'histoire ! Une maîtrise incroyable et je dirais presque, une oeuvre digne de la belle collection grafica de Glénat, qui accueillit tant d'oeuvres de la maturité de leurs auteurs.

Thierry, 16.05.2011 à 19:58338261
si cela se confirme, Mosquito est décidément un éditeur que j'aime

effer, 16.05.2011 à 15:27338252
Rohagus :
ingweil :
A mon avis, il s'est servi directement à la source, étant donné que Mosquito est sur la région grenobloise.
Mais je n'en sais rien formellement.


Je croise les doigts pour que ce soit vrai : Mosquito fait de beaux bouquins.
J'espère ceci dit que le prix par album n'augmentera pas trop.

Moi aussi: wait and see...

Rohagus, 16.05.2011 à 14:56338249
ingweil :
A mon avis, il s'est servi directement à la source, étant donné que Mosquito est sur la région grenobloise.
Mais je n'en sais rien formellement.


Je croise les doigts pour que ce soit vrai : Mosquito fait de beaux bouquins.
J'espère ceci dit que le prix par album n'augmentera pas trop.

ingweil, 16.05.2011 à 14:33338248
A mon avis, il s'est servi directement à la source, étant donné que Mosquito est sur la région grenobloise.
Mais je n'en sais rien formellement.

Rohagus, 16.05.2011 à 14:21338247
ingweil :
Une info de mon libraire qui devrait en ravir beaucoup ici : Capricorne sera désormais édité par Mosquito.


Wow wow wow ! Et quelles sont les sources de ton libraire ?

ingweil, 16.05.2011 à 14:17338246
Une info de mon libraire qui devrait en ravir beaucoup ici : Capricorne sera désormais édité par Mosquito.
Aucune info sur une éventuelle réédition des précédents volumes.

RedShadok, 16.03.2011 à 0:27337162
Je viens de ressortir mes bds de mes cartons après des années de stockage (honteuses).
Je retombe sur Rork, que du bonheur, j'embraye sur Capricorne, et là, je me rends compte que je n'avais acheté que les 6 premiers tomes. Pas de probleme, internet, carte bleue...

Et là, CAUCHEMAR ABSOLU, au moins le tome 9 est INTROUVABLE!!!

J'ai lu vos commentaires, je vais pas en rajouter, je veux juste témoigner de mon immense déception (et dégout) de ne pas pouvoir finir de lire une de mes séries préférée...

S'il y en a dans l'assistance qui connaisse le moyen de se le procurer, n'hésiter pas...

Mr_Switch, 08.03.2011 à 19:06337000
En espérant que la moitié du tirage du 14 n'ait pas été pilonné comme "invendu"...

narcisse, 08.03.2011 à 18:44336999
J en ai encore vu quelques exemplaires sur Paris. Mais pas des masses c est clair...
L éditeur s'est adapté au fur et à mesure de la baisse des ventes pour ne pas trop faire de pertes.
C est triste mais c 'est le cas de pas mal d'éditeurs.
Quand un nouveau bouquin d'andreas sort, le fan se jette dessus par peur de ne pas le trouver plus tard.

effer, 08.03.2011 à 17:51336997
Ca confirme ce qui a été dit dans le débat précédent.
C'est scandaleux!

NDZ, 08.03.2011 à 17:37336996
J'ai appris aujourd'hui que le tome 14 était épuisé (comme le 9 et presque le 5).

Non mais sérieusement, je me retiens d'écrire ce que je pense au Lombard (car ils s'en foutent)... mais qui peut croire 5 secondes qu'un éditeur soutient une série s'il ne réédite pas le tome précédent juste la nouveauté. S'il ne souhaitaient pas rééditer le 14, alors autant ne pas éditer le 15. Et si le 14 est épuisé, c'est qu'ils ont vendu leur premier tirage, alors pourquoi parler de tassement des ventes si c'est l'indisponibilité côté éditeur qui le crée, le tassement.

Impossible donc de trouver en ligne les tomes 9 & 14. J'ai fait 7 librairies sur Rennes, la Fnac et Virgin n'ont respectivement que 1 et zéro tomes de la série (les commerciaux font bien leur boulot, facile de vendre dans ces conditions, alors qu'Andreas est quasiment "auteur local"), aucune des 7 n'avaient le 14 et deux seulement avaient plus de 8 tomes.

L'éditeur est hypocrite, aveugle et faux-cul au possible dans cette histoire.

Et puis il y eu aussi un tassement des ventes de 4L et de 2CV cette année, tant qu'à faire.

effer, 08.03.2011 à 15:32336989
Mr_Switch :
Je suis tombé sur cette page, à l'instant. Les commentaires m'amusent. Ils sont aussi intéressants car, malgré la brièveté, plus objectifs que ceux d'un bulledairien andreassomaniaque...

effectivement, c'est bien de sortir de sa bulle.

Mr_Switch, 07.03.2011 à 22:49336986
Je suis tombé sur cette page, à l'instant. Les commentaires m'amusent. Ils sont aussi intéressants car, malgré la brièveté, plus objectifs que ceux d'un bulledairien andreassomaniaque...

narcisse, 17.02.2011 à 23:50336683
Le cas Andreas m a toujours intrigué. Il bénéficie chez Le lombard et Delcourt ces deux éditeurs principaux d'un crédit incroyable et d'une liberté assez fabuleuse que beaucoup d'auteurs aimeraient avoir.

On peut pas dire que Le lombard ne sait pas ce que fait Andreas, son principal éditeur depuis 1984. Combien d'éditeurs accepteraient de publier une série de 20 tomes alors qu'on ne sait pas si cette derniere aurait un honnête succès? Franchement, rétrospectivement c est assez incroyable qu'andreas ait eu droit a un tel traitement de faveur que l'on accepterait pas d'un autre auteur. A l'époque de feu "tintin" il y avait beaucoup de publicité autour de rork alors qu'elle n'"était pas tres apprécié des lecteurs, enfin surtout des lecteurs exigents...

Capricorne est une série un peu à part au Lombard il est vrai. A l'origine il me semble qu andreas l'avait calibré pour que ce soit une série un peu plus "grand public" ce qui a été le cas des trois quatre premiers tomes puis cela a dévié pour devenir la série que l'on connait. Il a donc perdu en route de nombreux lecteurs qui l appréciait au début et qui ont perdus le fil de l'histoire au fur et à mesure.Donc l éditeur voir aussi que le lectorat et les ventes s'effritent et il doit prendre des décisions. Bonne ou mauvaise.
Aujourdhui c est impensable de faire une série de vingt tomes réparti sur 20 ans, c est même suicidaire, à moins de tenir le gros best seller.. Le directeur éditorial aurait du faire son boulot et dire a l'auteur de recalibrer son histoire pour ne pas dévier de son but initial.
Le lombard est un éditeur qui va mal depuis quelques années, ils sont en train de faire le ménage, et Capricorne n'est pas la seule série a en subir les frais.

J adore Andreas, c est un des auteurs les plus intéressants du 9e art qui m a été permis de lire. Mais par moment j ai eu des doutes, des questionnements. J attends toujours avec une certaine impatience la nouvelle claque graphique de cet auteur qui est vraiment à part dans la bd actuelle. La liberté créatrice dont il jouit jusque là ,que ce soit avec Le lombard ou Delcourt est assez phénoménale. Beaucoup d'auteurs aimeraient être comme lui et avoir la confiance d'un éditeur sur une si longue durée.
Le Lombard publiera d Andreas dans quelques mois le one shot Rork 0 en noir et blanc. C est assez audacieux et il n'intéressera que les fans de la première heure de l'auteur. On peut donc se réjouir de découvrir cela très bientot.

NDZ, 17.02.2011 à 21:25336681
On lit dans les commentaires que certains tomes sont difficiles à trouver car en rupture et non réédités, est-ce vrai? Ceci viendrait donc confirmer mon (ré)impression que Le Lombard n'a jamais soutenu la série et est donc en partie responsable des mauvaises ventes.

Ou peut-être c'est uniquement parce qu'Andreas il ne parle pas de chatons? Ou peut-être c'est uniquement parce qu'Andreas est un des seuls auteurs à faire des livres que l'on doit relire, que l'on aime relire. C'est quand même mieux la BD kleenex.

Tout à fait d'accord avec un commentaire qui dit que si l'éditeur propose de "boucler" la série en un tome, c'est qu'il n'a rien compris à la démarche, à l'oeuvre d'Andreas. Limite qu'il n'a jamais lu ses bouquins. La boucler, oui.

effer, 17.02.2011 à 17:02336676
J'ai laissé un message sur le sujet dans ActuaBD.

narcisse, 17.02.2011 à 12:45336673
La question a un million, ce serait de savoir qui pourrait continuer a publier Capricorne.
Le lombard est un éditeur comme les autres au fond.. il n'est pas là pour faire du mécénat. Andreas a quand meme de la chance d'avoir des éditeurs qui lui laissent autant de temps pour travailler sur des séries de plus de 15 tomes. Beaucoup d'auteurs aimeraient avoir cette liberté.
Gageons que Andreas et le lombard trouve un accord pour la suite à donner a Cap cette série le mérite.
En attendant le Rork 0 qui sera publié au Lombard fin 2011 début 2012

NDZ, 17.02.2011 à 11:49336672
ça serait une super nouvelle (non pas la proposition d'un Capricorne-digest)...

moi qui achetais du Capricorne pour offrir à droite à gauche ces derniers temps et lancer un signal (à la hauteur de mon pouvoir insignifiant d'inverser les courbes de ventes de la série). Je vais arrêter ;)

Enzymix, 17.02.2011 à 9:40336667
A lire sur ActuaBD :
"Arnaud de la Croix, directeur éditorial du Lombard confirme cette volonté de prolonger la collaboration : «J'ai proposé à Andreas, s il le souhaite et s il n y avait pas d’éditeur intéressé à publier les tomes 16 à 20, que Le Lombard édite un nouveau volume apportant les réponses essentielles à la série... Cette possibilité est toujours d'actualité. »"
Et Andreas de répondre :
"« Mon but premier est bien de pouvoir éditer les cinq derniers tomes pour présenter la série dans sa globalité. Sous cet angle, beaucoup de choses qui semblaient étranges dès les premiers albums trouveront des réponses, ce qui donnera un autre éclairage sur la série complète. »"

Thierry, 16.02.2011 à 16:16336652
effer :
Thierry :
Ce quinzième tome des aventures est vraiment excellent. Rien à dire, si ce n'est "vivement la suite..."
Et c'est là qu'intervient le formidable gachis édtorial du Lombard.
Autant je peux comprendre la décision d'arrêter une série que ne se vend pas (dans un forum concurrent, un intervenant pointait avec justesse que Capriconre est le genre de série qui ne peut que difficilement gagner des lecteurs au fil des années), autant la manière est assez lamentable.
Ne fut-ce que par égard pour un auteur historique de la maison (je ne parle même pas des lecteurs), la décision aurait pu être prise de manière à ce qu'Andréas puisse offrir un vraie fin à son histoire, au lieu de laisser l'histoire en suspend, avec, cynisme suprême, l'annonce du tome 16 en quatrième de couverture. Pourquoi ne pas laisser terminer l'intrigue sur un tome double, qui aurait permis a Andreas d'apporter un conclusion, définitice ou non, à sa série.
Le lombard semble agir comme vendeur de livre et pas éditeur.

Le lombard semble agir comme vendeur de livre et pas éditeur.
Les grands éditeurs actuels le sont tous!

je suis naïf, je sais

effer, 16.02.2011 à 15:41336651
Thierry :
Ce quinzième tome des aventures est vraiment excellent. Rien à dire, si ce n'est "vivement la suite..."
Et c'est là qu'intervient le formidable gachis édtorial du Lombard.
Autant je peux comprendre la décision d'arrêter une série que ne se vend pas (dans un forum concurrent, un intervenant pointait avec justesse que Capriconre est le genre de série qui ne peut que difficilement gagner des lecteurs au fil des années), autant la manière est assez lamentable.
Ne fut-ce que par égard pour un auteur historique de la maison (je ne parle même pas des lecteurs), la décision aurait pu être prise de manière à ce qu'Andréas puisse offrir un vraie fin à son histoire, au lieu de laisser l'histoire en suspend, avec, cynisme suprême, l'annonce du tome 16 en quatrième de couverture. Pourquoi ne pas laisser terminer l'intrigue sur un tome double, qui aurait permis a Andreas d'apporter un conclusion, définitice ou non, à sa série.
Le lombard semble agir comme vendeur de livre et pas éditeur.

Le lombard semble agir comme vendeur de livre et pas éditeur.
Les grands éditeurs actuels le sont tous!

Thierry, 16.02.2011 à 10:00336646
Ce quinzième tome des aventures est vraiment excellent. Rien à dire, si ce n'est "vivement la suite..."
Et c'est là qu'intervient le formidable gachis édtorial du Lombard.
Autant je peux comprendre la décision d'arrêter une série que ne se vend pas (dans un forum concurrent, un intervenant pointait avec justesse que Capriconre est le genre de série qui ne peut que difficilement gagner des lecteurs au fil des années), autant la manière est assez lamentable.
Ne fut-ce que par égard pour un auteur historique de la maison (je ne parle même pas des lecteurs), la décision aurait pu être prise de manière à ce qu'Andréas puisse offrir un vraie fin à son histoire, au lieu de laisser l'histoire en suspend, avec, cynisme suprême, l'annonce du tome 16 en quatrième de couverture. Pourquoi ne pas laisser terminer l'intrigue sur un tome double, qui aurait permis a Andreas d'apporter un conclusion, définitice ou non, à sa série.
Le lombard semble agir comme vendeur de livre et pas éditeur.

effer, 25.01.2011 à 17:02336149
lyaze :

En commençant cet album j'étais bien perdue, alors du coup, j'ai relu tout Capricorne.
Et quelle claque ! Quelle série! Quelle maîtrise!
Tout relire d'un coup permet d'apprécier toute les subtilités de cette histoire bien complexe.
C'est donc un coup de coeur général à la série que je note avec cet album.

Après avoir relu le T 9, je me suis retrouvé à tout relire, c'est la claque, mais je le sais déjà, ce n'est pas pour rien que je vote pour Andreas tous les ans et que je fais du lobying pour être suivi sur Bulled'air.
;-)
Ce tome 15 New York marque le retour de Capricorne dans la ville qu'il a quitté, contraint et forcé par l'affaire du "Concept", mais la ville a bien changé: il faut maintenant en recoller les morceaux!
Deux histoires se déroulent en parallèle et se percutent sans jamais que le lecteur ne soit perdu.
La maestria du découpage et du jeu des couleurs d'Andreas est à l'oeuvre.
Le dessin est vif les perspectives hallucinantes, c'est digne d'un grand maître qui trace son sillon original sans se soucier des modes: le talent, c'est cela!

lyaze, 25.01.2011 à 16:41336148

En commençant cet album j'étais bien perdue, alors du coup, j'ai relu tout Capricorne.
Et quelle claque ! Quelle série! Quelle maîtrise!
Tout relire d'un coup permet d'apprécier toute les subtilités de cette histoire bien complexe.
C'est donc un coup de coeur général à la série que je note avec cet album.

Mr_Switch, 17.11.2010 à 22:37334615
Ca ressemble plus à un site que les stagiaires ne savent pas alimenter. Pourquoi la homepage est bloquée sur un bouquin de 2009, la page nouveauté bloquée sur mai 2010 et le menu nouveauté en flash vaguement mis à jour ?

Mr_Switch, 17.11.2010 à 22:29334614
chrisB :
Je crois qu'il est en cours de refonte, à suivre en 2011...


Il est en refonte depuis plusieurs mois/années...

Mr_Switch, 17.11.2010 à 22:03334609
Ce n'est pas que le site n'est pas "terrible", il est à l'abandon depuis... 1 an ? Et avec du flash mal géré.
Tu comprends pourquoi ça fait des mois que je pose la question de ce site et des semaines la question de la santé du Lombard ?

Et déjà, il y a plus d'un an, à propos de Capricorne...

NDZ, 17.11.2010 à 21:03334608
Je me suis promené deux secondes sur le site du Lombard pour avoir des infos sur New-York, le prochain Cap... et que dire?

On le sait que leur site n'est pas terrible et qu'il ne peut, en cet état, être une bonne vitrine. Mais Cap' n'est même pas référencé dans le menu se rapportant à la collection Troisième Vague. Ca sert à quoi du coup, de placer (sans lui demander son avis, la plupart du temps) un auteur/ une série dans une "collection" qui est sensée déjà "guider" le lecteur, du moins l'achat (via affinités thématiques, de genre). Cap' n'était pas dans cette collection et y a été intégré à partir du tome 4, y'a bien une raison, non?

Comme cela me paraît être la promo de base, mettre au bon endroit la série sur un site internet, je prends ça pour une preuve absolue de désintérêt de l'éditeur pour la série, voir d'aucun effort de promotion... et après, l'éditeur décide de manière unilatérale d'arrêter de publier parce que la série n'a pas trouvé son public?

Mais c'est son public qui ne l'a pas trouvée!! parce que l'éditeur n'a pas fait son boulot de base. Pov' types.

lanjingling, 08.11.2010 à 15:17334289
Mr_Switch :
Malgré le nombre d'albums sortant, Le Lombard est-il en bonne santé ?
Le Lombard, L'Association, meme combat !

Mr_Switch, 08.11.2010 à 14:47334285
Mr_Switch :
Mmm, malgré le nombre a priori croissant de livres paraissant au Lombard, j'ai de sérieux doutes sur la santé de cet éditeur.

Site Internet inutilisable durant des mois (et quasi inutilisable depuis maintenant plusieurs années).
Positionnement du Lombard par rapport à Dargaud à débattre. (Pourquoi l'élève Ducobu reste au Lombard, éditeur qui a une image austère pour moi ? Pour renflouer les caisses ?)

Est-ce un éditeur Belge qui publie pour la Belgique et accessoirement pour la France ?

Je ne connais rien à Rork (honte à moi) mais cette annonce ne m'étonne guère.


Je remonte mon message.
Malgré le nombre d'albums sortant, Le Lombard est-il en bonne santé ?

Thierry, 08.11.2010 à 14:44334284
je propose un boycott des éditions du Lombard dès après la parution du dernier tome.










Mouais, facile, je n'achetais plus que Capricorne (et une faute de gout récente, que je confesse)

NDZ, 01.11.2010 à 22:58334167
Merci d'avoir rectifié...

Enzymix, 01.11.2010 à 22:28334166
NDZ :
Je ne sais pas pour Capricorne (mais sûrement)... et l'éditeur avait fait fortement pression pour qu'Andreas boucle Rork en un dernier tome alors qu'il en prévoyait 2/3...


Nan Andreas avait toujours (il me semble) voulu la série en 5 tomes + 2 premiers les tomes/recueils donc 7 tomes. Mais c'est que le dernier tome il l'aurai bien vu faisant je crois 200 pages ou un truc du genre (à relire les interview d'époque)

Pour Capricorne il me semblait aussi que Le Lombard souhait écourter la série (sans l'arrêter, mais genre donner une conclusion précipitée) mais Andreas a démentie sur Twitter en début d'année...

david t, 01.11.2010 à 19:07334162
eh bien comme ça, c'est réglé, y aura vraiment plus aucun nouveau titre du lombard qui atterirra sur mes étagères.

NDZ, 01.11.2010 à 17:22334161
Smiley_Bone :
Mais c'était pas la première fois que Le Lombard était tenté d'arrêter la série il me semble.


Je ne sais pas pour Capricorne (mais sûrement)... et l'éditeur avait fait fortement pression pour qu'Andreas boucle Rork en un dernier tome alors qu'il en prévoyait 2/3...

Smiley_Bone, 01.11.2010 à 16:46334160
Mais c'était pas la première fois que Le Lombard était tenté d'arrêter la série il me semble.

effer, 01.11.2010 à 16:11334159
C'est écoeurant!...
0 0

effer, 01.11.2010 à 16:10334158
C'est écoeurant!...
0 0

Mr_Switch, 01.11.2010 à 14:27334152
Mmm, malgré le nombre a priori croissant de livres paraissant au Lombard, j'ai de sérieux doutes sur la santé de cet éditeur.

Site Internet inutilisable durant des mois (et quasi inutilisable depuis maintenant plusieurs années).
Positionnement du Lombard par rapport à Dargaud à débattre. (Pourquoi l'élève Ducobu reste au Lombard, éditeur qui a une image austère pour moi ? Pour renflouer les caisses ?)

Est-ce un éditeur Belge qui publie pour la Belgique et accessoirement pour la France ?

Je ne connais rien à Rork (honte à moi) mais cette annonce ne m'étonne guère.

Rohagus, 01.11.2010 à 13:54334151
NDZ :
C'est d'autant plus minable qu'il ne reste que deux/trois tomes à la série, non? (le dernier cycle, après la pause-respiration de 3 one-shot devait avoir 5/6 tomes).

Quand on publie (à perte) trois demi-douzaine de livres, pinailler pour les deux derniers c'est inqualifiable. Surtout quand on considère que c'est un des seuls trucs bien au Lombard. Ce que je pense très sincèrement.


Capricorne est prévu en 21 tomes. Il en restera donc 5 ou 6 après la parution du tome 15 en janvier (suivant le choix de considérer le tome 9 comme 1 ou 2 tomes).
C'est Arq qui est prévu en 18 tomes.

NDZ, 01.11.2010 à 10:41334147
C'est d'autant plus minable qu'il ne reste que deux/trois tomes à la série, non? (le dernier cycle, après la pause-respiration de 3 one-shot devait avoir 5/6 tomes).

Quand on publie (à perte) trois demi-douzaine de livres, pinailler pour les deux derniers c'est inqualifiable. Surtout quand on considère que c'est un des seuls trucs bien au Lombard. Ce que je pense très sincèrement.

NDZ, 01.11.2010 à 10:38334146
Rohagus :
NDZ :
Andreas a twitté que Le Lombard arrêtera de publier Capricorne après le prochain tome (prévu en janvier 2011 il me semble).


Hein !!!???

Eh oh, on est le 1er Novembre, pas le 1er Avril !

O_o !?

Ah, j'en reste sur le cul.
Il y a une confirmation écrite quelque part ?


Ici, à la date du 30/10/2010

Rohagus, 01.11.2010 à 10:09334144
NDZ :
Andreas a twitté que Le Lombard arrêtera de publier Capricorne après le prochain tome (prévu en janvier 2011 il me semble).


Hein !!!???

Eh oh, on est le 1er Novembre, pas le 1er Avril !

O_o !?

Ah, j'en reste sur le cul.
Il y a une confirmation écrite quelque part ?

NDZ, 01.11.2010 à 9:33334143
Andreas a twitté que Le Lombard arrêtera de publier Capricorne après le prochain tome (prévu en janvier 2011 il me semble).

Andreas précise qu'il fera paraître la suite de fin, quoi qu'il arrive (chez Delcourt?).

On peut donc sûrement se brosser pour la réédition de tout Rork et de Rork 0 chez ce même éditeur...

J'emmerde la rentabilité.

Mr_Switch, 22.10.2010 à 12:58333999
Isaac :
Tiens, en surfant, je viens de découvrir que Capricorne 15 sort aujourd'hui...

ou pas (pour faire plaisir à un autre auteur de Donjon)

On parle plutôt de la mi-janvier 2011...

Isaac, 22.10.2010 à 11:54333998
Tiens, en surfant, je viens de découvrir que Capricorne 15 sort aujourd'hui...

effer, 23.09.2010 à 15:16333529
Je serai également très curieux de lire ce Rork 0, si un jour il paraît...

Rohagus, 22.09.2010 à 21:53333523
Enzymix :
Andreas sur Twitter le 7 avril 2010 :
I started the new Rork about two years ago and really don't know when it will be finished. I've done 29 pages....

Et le 6 avril :
Yes, it is a stand-alone story in the spirit of the first short Rork-episodes. It can be read without reading the other books...

Et le 25 avril :
En principe, l'intégrale de Rork sortira en même temps que Rork 0, sur lequel je travaille encore. Quand? Chais pas.

Dans je sais plus quelle interview il disait qu'il dessinait quelques planches de Rork 0 que entre deux album donc patience...


Je me souviens de ces infos mais j'avais en tête qu'elles étaient plus anciennes que ça donc avec le risque de changement de programme entretemps.
Dans tous les cas, si ce Rork 0 sort, je serais plus que ravi.
Et suivant la forme de l'intégrale, je serais peut-être même tenté de la prendre en plus des albums indépendants, c'est dire le grave cas d'addiction dont je fais preuve...

Enzymix, 22.09.2010 à 15:58333513
Andreas sur Twitter le 7 avril 2010 :
I started the new Rork about two years ago and really don't know when it will be finished. I've done 29 pages....

Et le 6 avril :
Yes, it is a stand-alone story in the spirit of the first short Rork-episodes. It can be read without reading the other books...

Et le 25 avril :
En principe, l'intégrale de Rork sortira en même temps que Rork 0, sur lequel je travaille encore. Quand? Chais pas.

Dans je sais plus quelle interview il disait qu'il dessinait quelques planches de Rork 0 que entre deux album donc patience...

NDZ, 22.09.2010 à 0:46333507
Rohagus :
NDZ :
La série de chroniques rohagusienne de Rork fête-t-elle la (enfin) sortie de la réédition? rork0 est prêt? ou bien c'est comme ça?


Ah non, désolé. J'aimerais bien mais depuis le temps qu'on en parle (je crois qu'Andreas m'en avait parlé la première fois où je l'ai rencontré et c'était aux Utopiales de Nantes en 2002 si je ne me trompe...), j'avoue ne plus trop y croire...

Non, c'est juste pour fêter ma énième relecture de la série Rork et la joie de réaliser que plus de 7 ans après la dernière fois et donc avec le risque que mes goûts aient changé, c'est toujours une aussi excellente série.


Tu ne me rassures pas.

Tu me rassures.

Rohagus, 21.09.2010 à 23:49333506
NDZ :
La série de chroniques rohagusienne de Rork fête-t-elle la (enfin) sortie de la réédition? rork0 est prêt? ou bien c'est comme ça?


Ah non, désolé. J'aimerais bien mais depuis le temps qu'on en parle (je crois qu'Andreas m'en avait parlé la première fois où je l'ai rencontré et c'était aux Utopiales de Nantes en 2002 si je ne me trompe...), j'avoue ne plus trop y croire...

Non, c'est juste pour fêter ma énième relecture de la série Rork et la joie de réaliser que plus de 7 ans après la dernière fois et donc avec le risque que mes goûts aient changé, c'est toujours une aussi excellente série.

NDZ, 21.09.2010 à 20:28333497
La série de chroniques rohagusienne de Rork fête-t-elle la (enfin) sortie de la réédition? rork0 est prêt? ou bien c'est comme ça?

Thierry, 11.06.2010 à 8:59331741
que dire ? Il est fort, le bestiau

ingweil, 10.05.2010 à 15:21331231
Comme prévu, changement de format, passage au noir et blanc. A part ça ? Un sacré chamboulement, comme au tome 7 où on avait vu apparaître une foultitude de nouveaux personnages, de nouveaux enjeux, tout en se raccrochant à l'ensemble de la série par de patites allusions. On ne voit pas le commencement d'une explication, mais on commence à en avoir l'habitude.

J'ai beaucoup apprécié de retrouver une série plus basée sur les personnages, moins centrée sur les énigmes. En une planche Andréas nous campe son personnage principal, en une case il plante les relations difficiles entre un père et son fils. Toujours aussi ces très belles cases, ces jeux d'ambiance (ah ! la lumière qui s'allume !).

Bon ben plus qu'à attendre la suite...

effer, 15.12.2009 à 15:27327445
[capricorne14 : album sans vignette]
Sacré Andréas, ce tome à l'ambiance lovcraftienne en diable sert de terribles révélations qui vous précipite dans trois albums précédents, vous laisse fourbu et la tête encore complètement bouillonnante de questions!
Trop fort, 4 tentacules...

Thierry, 01.12.2009 à 16:01327026
effer :
Désolé que tu ne trouves pas ce tome 9, mais cela signifie que Capricorne a trouvé son public.

tu nous fais ton Oncle François ? :o)

effer, 01.12.2009 à 15:12327020
Désolé que tu ne trouves pas ce tome 9, mais cela signifie que Capricorne a trouvé son public.

Thierry, 01.12.2009 à 9:55326997
Rohagus :
THYUIG :
je viens de me rendre comte que c'est un double album, c'est ça ? Donc le prix serait justifier, merci thierry !


Ah ben oui.
Oui oui, ce sont bien deux albums en un.


on lui a permis de faire ce qu'on lui avait refusé pour le dernier Rork, qui aurait dû être double.
A propos, le Rork 0 est toujours d'actualité ?

Rohagus, 01.12.2009 à 8:08326989
THYUIG :
je viens de me rendre comte que c'est un double album, c'est ça ? Donc le prix serait justifier, merci thierry !


Ah ben oui.
Oui oui, ce sont bien deux albums en un.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

retour forum

bordure
coin bordure coin