créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par kherubim
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Allez chez Allister Baudin, c'est chouette, il vous donnera des cartes postales et du Gaviscon.
Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Andreas (je suis nul en jeux de mots donc j'en mets pas !)

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

NDZ, 21.01.2008 à 17:53302559
Pour ma part, mon parcours "Découverte" a été :

Styx (même si c'est pas un "vrai" Andreas)
Capricorne
Cromwell Stone
(Donjon)
Cyrrus-Mill
Arq
Coutoo
(Rork en prévision, j'attends les rééditions)

Et si j'avais à classer dans un ordre d'accessibilité (herméticité croissante) de ce que j'ai lu et donc ordre pseudo-idéal pour découvrir un auteur qui produit des oeuvres denses et qui nécessitent plus d'une relecture :

Coutoo
Capricorne
Cromwell Stone
Arq
Cyrrus-Mill

kayoo83, 21.01.2008 à 17:41302558
Je ne connais pas trop Andreas à part son donjon monster que j'avais pas trouvé extraordinaire, est-ce qu'un connaisseur de cet auteur peut m'aiguiller sur ce qu'il a fait de mieux? La série Capricorne peut-être?

Je vous en remercie d'avance car je sors du forum "Election virtuelle d'un Grand Prix de F1" où les éloges sur cet auteur n'en finissent plus!

effer, 02.12.2007 à 22:10299398
Tu l'as dit, Andréas fait du Andréas, en dépit de tout et de tous.
Et il le fait avec un tel talent: envoutant et accrocheur, à la fois.

david t, 02.12.2007 à 7:38299379
bon ben, j'ai fini de me rattraper avec capricorne. ce qui est agréable avec andreas, c'est qu'on a toujours des surprises, c'est vraiment le spécialiste pour casser son histoire et ses rebondissement offrent un mélange assez singulier d'extraordinaire et de dérisoire. exercice pas facile à réussir mais andreas y parvient très bien dans ces quatre albums.

bon, le 9 (le passage) est une vraie finale tout-à-fait palpitante au fameux cycle du "concept" qui étendait tranquillement ses tentacules au cours des 8 albums précédents. quel culot: déguiser en "BD populaire" une intrigue aussi ésotérique (dans à peu près tous les sens du terme) et ce sur une aussi longue période. et tout ça avec des personnages au mieux antipathiques, et des situations qu'on dirait placées là pour miner systématiquement la crédulité du lecteur. même dans rork l'auteur n'était pas aussi hermétique. et puis, hop-là, quasiment 500 pages plus tard, l'auteur retombe élégamment sur ses pattes et nous présente quelques révélations tout ce qu'il y a de logique qui, si elles n'expliquent pas tout, éclairent quand même pas mal tout ce qui précède. résultat: il faudra tout relire. (imaginez ça, on achète des BD et il faut en plus les relire plusieurs fois, c'est un scandale.)

le 10 (les chinois) est une histoire singulièrement limpide (pour du andreas) et quelque peu sordide et qui a finalement plus en commun avec coutoo qu'avec rork. et là, pour la première fois de la série, on se prend à s'intéresser aux personnages. ceux-ci acquièrent une réalité tangible et c'est ce qui rend aussi percutant le drame final (alors qu'on ne ressentait finalement pas grand chose lors des morts, démolitions et autres tragédies des 10 tomes précédents, la seule "émotion forte" étant peut-être l'hallucination d'astor à la fin du dragon bleu, alors que pris de chagrin il se met à voir une bibliothèque fantôme). pour le reste, on a un tome très bien ficelé et apparemment dépourvu de lien (indices, révélations, etc.) avec le reste de la série. apparemment, j'ai dit.

pour le 11 (patrick) andreas semble vouloir jouer encore de la note "affect" et il le fait avec ma foi pas mal de virtuosité. déjà, les contraintes sont assez fortes: découpage en cases horizontales, deux personnages seulement, et surtout une longue scène de plusieurs pages où un un récit est lu à voix haute. coup de culot de l'auteur: celui-ci ne met pas en images le récit en question, il dessine les personnages en train de le raconter! peut-être parce que le récit n'est pas là où on le croit. le tome se termine sur une note d'espoir (mélancolique tout de même), une petite illustration de noblesse humaine qui fait contrepoint avec le pessimisme du tome précédent. plus ça va et plus on a l'impression que l'auteur y met de ses démons personnels. (je dis ça gratuitement, on n'en sait rien, mais une impression étant ce qu'elle est...)

et puis finalement ce fameux tome 12 sans titre et "muet"... continuant sur sa lancée, andreas continue d'épurer ses intrigues. le décor enneigé et désertique fait forcément penser à descente (rork 6) et je ne serais pas étonné qu'on trouve éventuellement des liens entre ces deux albums. bon, je ne répéterai pas tout ce qui a été dit sur ce tome, reste que ça se lit très vite et que ça donne surtout envie de connaître la suite.

andreas reste un auteur que j'aime autant pour ses qualités que pour ses défauts, il poursuit un projet sans équivalent en prenant constamment le risque d'aliéner ses lecteurs. il y a assez peu de repères pour décider si ce qu'il fait est réussi ou non. ce n'est pas une mauvaise chose, ça démontre seulement qu'il est un des rares auteurs à chercher toujours à rester du côté de l'exploration et de l'avant-garde, même en utilisant les codes bien classiques de l'aventure populaire. et ce même si son style est immédiatement reconnaissable, voire redondant. disons autre chose, c'est un auteur qu'on ne pourrait apprécier autant si ses éditeurs ne lui donnaient la latitude d'étaler ses projets au sein de longues et parfois laborieuses (et en tout cas coûteuses!) séries.

là où on a cent auteurs qui nous font des "tomes d'introduction" parfaitement inutiles, ici on a un andreas qui pourrait bien ne faire qu'une suite interminable de "tomes d'introduction" (lire: capricorne tomes 1 à 8) et on en serait content quand même. si c'est pas du talent ça...

effer, 25.11.2007 à 18:02298738
L'album vient de sortir, il y aura sans doute d'autres analyses sur les forums qui ont un post dédié à Andréas.
J'en ai lu quelques uns, c'est fou comme les fans d'Andréas ( comme moi) avancent en déductions, analyses et autres tentatives de décryptages à chaque nouvel album.
Au moins Andréas captive son lectorat!
;-))

yan, 24.11.2007 à 21:10298708
Marie :
Comme dit Effer, on n’a pas eu besoin de sa chronique pour avoir la révélation que ce tome n’était pas muet. Il n’empêche qu’il le dit très justement et habilement :o)

Je n'ai nullement écrit que les lecteurs d'Andreas n'avaient pas su voir la particularité de cet album tout seuls, je note simplement que je lis trois forums consacrés à Andreas et qu'il est le seul jusque là à l'avoir exprimé et analysé.

Marie, 24.11.2007 à 21:04298707
Voilà deux réponses au ton bien sérieux, mon précédent message ne l’était pas autant ;o)

Pour être franche, je trouve effectivement que la majorité des textes de Jessie Bi sont d’un abord difficile. Non seulement son style nécessite une certaine habitude, mais ses analyses l’emmènent parfois loin vers des déductions très personnelles (autrement dit, il part parfois en live). Ce n’est pas un reproche en soi. Une sincère réflexion, même obscure, est préférable à des lieux communs alignés platement. Malgré tout c'est dommage car ses spéculations ne sont appréciées que par un nombre plus restreint de lecteurs. Mais peut-être est-ce ce qu’il souhaite après tout…

Heureuse coïncidence, il se fait que sa capacité à rechercher les intentions non exprimées fait merveille dans le cas particulier qu’est le douzième Capricorne. Chance supplémentaire, la forme utilisée me semble plus claire qu’à l’habitude (Où alors c’est simplement mon gros penchant pour Andreas qui me motive plus).
Comme dit Effer, on n’a pas eu besoin de sa chronique pour avoir la révélation que ce tome n’était pas muet. Il n’empêche qu’il le dit très justement et habilement :o)

effer, 24.11.2007 à 17:11298699
yan :
Vous exagérez un peu, non ?
Cette chronique est parfaitement claire, limpide dirais-je même.
Et lumineuse ! Il est le seul pour l'instant à avoir vu, et su expliquer, que cette bd silencieuse n'était pourtant pas "muette".

(Effer, les notes de bas de page ne font qu'explorer un peu plus avant un point précis et tu peux lire la chronique sans t'y rapporter, même si elles sont intéressantes…)

Je ne dénigre pas le fond de la chronique, mais seulement la forme, quoique je sois resté poli dans mon intervention, je n'ai rien "cassé" du tout.
De plus, ce n'est que mon avis, un forum c'est fait pour partager ses opinions.
Je respecte tout autant ceux qui ne sont pas du même avis que moi.

P.S. Je n'est pas eu besoin de chronique pour trouver que cet album n'était pas muet, j'admire d'autant plus le language des signes et les expressions des personnages, dessinés par Andréas pour les faire " dialoguer" entre eux.
cet album c'est " la classe", la preuve de l'immense talent d'Andréas.

yan, 23.11.2007 à 21:04298677
Vous exagérez un peu, non ?
Cette chronique est parfaitement claire, limpide dirais-je même.
Et lumineuse ! Il est le seul pour l'instant à avoir vu, et su expliquer, que cette bd silencieuse n'était pourtant pas "muette".

(Effer, les notes de bas de page ne font qu'explorer un peu plus avant un point précis et tu peux lire la chronique sans t'y rapporter, même si elles sont intéressantes…)

Marie, 23.11.2007 à 20:54298676
effer :
Jessie Bi aurait pu utiliser un verbe légèrement plus simple, cela n'aurait aucunement nuit au fond de cette chronique.;-)

Voui, c’est ce que je pense habituellement de ses chroniques. J’avoue qu’avec certaines j’ai lâché l’affaire avant la fin. Mais pour celle-ci je suis, comment dire, d’un épouvantable parti pris tout à fait partial ? Monsieur Bi (hu hu) dit des choses qui me plaisent et que je partage, donc c’est forcément bien :o)
Puis c’est pas gentil de casser comme ça, j’étais drôlement fière de mon intervention qui avait l’air aussi intelligente que le texte que je venais de lire :þ

A part ça je retire rien du tout. Qu’une chronique aussi hermétique et esthétique que la forme d’un scénario d’Andreas accompagne son fond d’histoire le plus simple et accessible m’amuse beaucoup. Ca rétabli l’équilibre, c’est parfait.

chrisB, 23.11.2007 à 17:21298666
Daccord avec Effer, je la trouve inutilement emberlificotée sur la forme (pour le fond j'ai pas lu la série), monsieur Bi accouche un peu laborieusement de ses idées.

effer, 23.11.2007 à 16:49298661
Marie :
Oui, superbe chronique. Par contraste avec l'oeuvre, Le verbe sophistiqué de Jessie Bi fait merveille. Il fallait sa force patiente d'analyse du détail pour dévoiler toute la richesse d'un travail qui témoigne d'une maturité parfaite.

Très belle chronique mais je n'aprécie pas trop ce language trop sophistiqué, pour preuve, le nombre de notes en fin de chronique, qui est aussi long que le texte.
Cela prouve qu'il y a une limite à ce style d'exercice.
Jessie Bi aurait pu utiliser un verbe légèrement plus simple, cela n'aurait aucunement nuit au fond de cette chronique.
;-)

Marie, 23.11.2007 à 10:43298615
Oui, superbe chronique. Par contraste avec l'oeuvre, Le verbe sophistiqué de Jessie Bi fait merveille. Il fallait sa force patiente d'analyse du détail pour dévoiler toute la richesse d'un travail qui témoigne d'une maturité parfaite.

yan, 23.11.2007 à 10:07298611
Oui, chronique passionnante, de loin ce que j'ai lu de plus intelligent sur ce douzième tome.

NDZ, 23.11.2007 à 9:36298610
Jolie chronique (comme toujours) sur du9 à propos du tome12 de Carpicorne : http://www.du9.org/Capricorne-t-12

david t, 16.11.2007 à 10:02297983
c'est con mais ce 12e tome m'a donné envie, je suis en pleine découverte de capricorne, j'en suis au tome 8. (et j'avais lu rork auparavant alors...)

j'aimerais bien pouvoir mettre en mots le bonheur étrange que me donne cette lecture.

Enzymix, 16.11.2007 à 10:01297981
Non c'était 5 one-shots prévus...
C'est des cycles de 5 tomes, le 4e cycle et dernier ce cette intrigue commencera au 15e.

NDZ, 16.11.2007 à 9:52297977
Je poste ici mon message d'ailleurs...

Coup de bluff et coup de maître à la fois. On se prépare à retrouner dans l'intrigue principale... par ce dernier (c'était ce qui était prévu, 3 tomes "one-shot" avant la reprise ?) détour muet, car même si pas un mot n'est prononcé, il n'empêche que l'on apprend pas mal de choses. Série toujours de haute volée.

Et sinon, tout à fait Thierry !

Thierry, 16.11.2007 à 9:49297973
ue merveille de construction et de maitrise, entierement muette, qui, apres 2 tomes de transition, renoue avec l'intrigue generale. Capricorne a entrepris son voyage de retour, et, dans les montagnes, il va rencontrer un etrange peuplade. Mais d'autres vont faire leur apparition et mettre a mal ce petit monde en fragile harmonie avec leur environnement.
Andreas confirme une fois de plus qu'il est de loin un des auteurs les plus interessants dans la bande dessinee actuelle.

NDZ, 30.10.2007 à 16:20296657
Nous sommes donc quand-même d'accord au final :) C'est agréable à lire, des mystères sont dévoilés et de nouveaux sont posés, avec un rythme bien géré : c'est une bonne série.

ingweil, 30.10.2007 à 15:56296653
Ben il en reste un paquet des zones d'ombre quand même ! On commence par une sacrée surprise qui n'est pas résolue (et qui risque de ne pas l'être avant un loooong moment je dirais).
Moi ça m'a bien fait plaisir d'avoir beaucoup de pistes qui se révèlent, je n'ai pas eu le sentiment que sur cette série Andréas cherchait particulièrement à nous balader (genre cliffhanger de la mort et suspense énaurme). Il avance tranquillement dans son histoire, livrant des secrets ici, ouvrant des pistes là. Sur la durée, c'est très bon avec de sacrés pics (le volume 5 au niveau du scénario est gigantesque) et d'autres tomes forcément moins surprenants.

NDZ, 30.10.2007 à 15:16296648
Hé bien, il y a plein de révélations dans cet épisode... des morceaux du puzzle sont recollés, d'autres re-fragmentés. Côté visuel et narration, même remarque que le précédent, mais j'ai comme l'impression que le tout me passionne tout de même un peu moins. Et pourtant, des personnages sont ré-utilisés de manière intéressante. Trop de fils emmêlés, d'enchâssements tue l'intérêt ? Non, je ne pense pas. Manquent des zones d'ombres en fait, trop d'explications tuent la construction. Une bonne série tout de même, bien au-dessus de la moyenne.

NDZ, 14.10.2007 à 18:10295268
Super déçu par cet épisode "explicatif"... restent quelques mystères bien agréables sur la langue. Et le dessin et les découpages sont toujours impeccables, c'est déjà ça.

Pierre, 23.12.2006 à 12:40273259
Ca oui, mais par contre le tome suivant il est grandiose !

THYUIG, 23.12.2006 à 12:20273258
Un épisode de Capricorne transitoire, un peu brouillon et qui part dans tous les sens. Pas facile de suivre le fil de l'action n'y d'y trouver son compte. 2*

MR_Claude, 12.12.2006 à 19:07272136
si ca continue, je ferme ce sujet :o)

Mr Marron, 12.12.2006 à 19:06272135
C'est vrai que Coutoo c'est pas terrible, par contre la caverne du souvenir c'est vraiment bien! :p

THYUIG, 12.12.2006 à 19:04272134
effer :
THYUIG :
Charlie Brown :
Coutoo, c'est vraiment excellent !

D'accord avec effer...

MR_Claude :
qu'on le pende!


... et avec MR_Claude !


:)


On ne peux pas éditer ses messages, mais on peux citer: alors je le remets, parce que ça me fais du bien de dire combien thyuig a bon goût. ;-)


Merci vieux ! ;o)

effer, 12.12.2006 à 18:18272132
THYUIG :
Charlie Brown :
Coutoo, c'est vraiment excellent !

D'accord avec effer...

MR_Claude :
qu'on le pende!


... et avec MR_Claude !


:)


On ne peux pas éditer ses messages, mais on peux citer: alors je le remets, parce que ça me fais du bien de ne pas être seul de cet avis. ;-)

lanjingling, 12.12.2006 à 6:35272077
THYUIG :
Non, Coutoo c'est pas terrible, la preuve, j'ai aimé, qu'est-ce qu'il vous faut d'autre ? :)
THYUIG qui s'autooupopoise...:o)

Charlie Brown, 11.12.2006 à 22:49272064
La flatterie ne te mènera nulle part, petit scarabée...

THYUIG, 11.12.2006 à 22:38272062
Charlie Brown :
ça me fait penser que y'a un truc bizarre dans ce forum : on peut pas éditer ses propres messages !...

... mais finalement, c'est pas plus mal, on est obligé d'assumer...


P'tit con

Charlie Brown, 11.12.2006 à 22:36272061
ça me fait penser que y'a un truc bizarre dans ce forum : on peut pas éditer ses propres messages !...

... mais finalement, c'est pas plus mal, on est obligé d'assumer...

THYUIG, 11.12.2006 à 22:32272059
THYUIG :

Non, Coutoo c'est pas terrible, la preuve, j'ai pas aimé, qu'est-ce qu'il vous faut d'autre ? :)


Héhé, ici on est des pros de l'OuPoPo !!!

Charlie Brown, 11.12.2006 à 22:30272058
THYUIG :
Non, Coutoo c'est pas terrible, la preuve, j'ai aimé, qu'est-ce qu'il vous faut d'autre ? :)


J'le remets juste pour le plaisir !

THYUIG, 11.12.2006 à 22:28272056
merde, en faisant le malin j'ai oublié le "pas" entre le "j'ai" et "aimé", la bullehonte totale s'abat sur moi.

THYUIG, 11.12.2006 à 22:27272055
Charlie Brown :
Coutoo, c'est vraiment excellent !

D'accord avec effer...

MR_Claude :
qu'on le pende!


... et avec MR_Claude !


Non, Coutoo c'est pas terrible, la preuve, j'ai aimé, qu'est-ce qu'il vous faut d'autre ? :)

Charlie Brown, 11.12.2006 à 22:25272052
Coutoo, c'est vraiment excellent !

D'accord avec effer...

MR_Claude :
qu'on le pende!


... et avec MR_Claude !

THYUIG, 11.12.2006 à 22:21272051
LG michael :
THYUIG :
Vaste et complet, la caverne du souvenir ne m'a pour autant pas vraiment convaincu, me donnant l'impression que l'auteur cherchait plus un pretexte pour situer l'action en Bretagne qu'une véritable histoire tirant partie de celle-ci. Bref, 3 cavernes.


ça s'explique facilement : cet album, comme AZTEQUES sont des albums de commandes, et Andreas avoue lui-même que ce sont ces deux albums les moins aboutis, les deux albums sur lesquels il a pris le moins de plaisir...


Ah bah tiens, j'ignorais ce point, tout s'explique. Merci bien.


Parait que Coutoo est une commande de M'sieur Claude également.

LG michael, 11.12.2006 à 20:58272045
THYUIG :
Vaste et complet, la caverne du souvenir ne m'a pour autant pas vraiment convaincu, me donnant l'impression que l'auteur cherchait plus un pretexte pour situer l'action en Bretagne qu'une véritable histoire tirant partie de celle-ci. Bref, 3 cavernes.


ça s'explique facilement : cet album, comme AZTEQUES sont des albums de commandes, et Andreas avoue lui-même que ce sont ces deux albums les moins aboutis, les deux albums sur lesquels il a pris le moins de plaisir...

MR_Claude, 11.12.2006 à 19:50272038
qu'on le pende!

THYUIG, 11.12.2006 à 19:49272037
effer :
Coutoo, c'est excellent!


NON ! :)

effer, 11.12.2006 à 19:10272028
Coutoo, c'est excellent!

MR_Claude, 11.12.2006 à 6:40271933
MR_Claude :


ca, c'est quand meme pas mal au niveau decoupage, ainsi que la sequence au telephone, si mes souvenirs sont bons, par exemple.
Apres, c'est sur que c'est une oeuvre relativement de jeunesse, qui plus est ramassee en un seul volume, mais bon... je trouve ca quand meme plutot bien.

THYUIG, 11.12.2006 à 6:15271929
Pour prendre le contre pied de la chronique de Mr Claude, ce polar m'a profondément ennuyé, je n'y ai vu qu'une suite habile mais sans grand intérêt de scènes clichées du genre. Effectivement l'intrigue est construite assez habilement mais le plaisir d'Andreas pourtant si perceptible lorsqu'il s'attache au fantastique semble ici absent. Je n'ai de plus pas retrouvé les qualités de découpage et graphiques d'autres de ses productions. 2 monocles.

THYUIG, 09.12.2006 à 8:45271831
Grosse claque que cet album qui débute magnifiquement par une mise en scène incroyable sur les 10 premières planches ; 4 actions différentes sont traitées par strip particulier et sur les 4 niveaux d'un hotel. L'idée de départ est très bonne, Andreas prenant le parti de surprendre ses personnages autant que ses lecteurs. Un point me semble caractéristique du travail d'Andreas mais particulièrement bien mis en valeur ici, c'est le côté très antipathique de ses paersonnages. Ca peut évoluer par la suite mais pour l'instant, ça donne vraiment l'impression d'avoir affaire à 5 gros cons. :o) Au delà de ça, le travail graphique est comme toujours magnifique avec pour moi une grosse préférence pour les dix premières planches donc. 4 étages.

Thierry, 02.11.2006 à 13:42268130
THYUIG :
Moins passionnants que le premier tome, Andreas récite une partition certes de qualité mais qui ne surprend jamais réellement, engluant son histoire dans une sorte de mic-mac new-age auquel je n'adhère pas tout à fait. Ca reste toujours aussi magnifique, les quelques double-pages sont à ce titre remarquables, mais il manque un je-ne-sais-quoi de subversif à l'oeuvre elle-même, un inatendu qui viendrait perturber cette belle mécanique. Les Capricorne me paraissent beaucoup plus attrayants de ce point de vue.


je me rends compte que je n'ai pas bullenote le dernier tome. Il faudra que je le relise pour noter en bulleconsequence.
Sinon, le premier tome reste pour moi une des plus grande reussite d'Andreas. Peut-etre la seule bande dessinee franco-belge qui ait reussi a me foutre les jetons (avec peut-etre "la chambre nuptiale" de Bezian, par contre les mangas se revelent beaucoup plus efficaces sur ce terrain). Le deuxieme m'avait bluffe graphiquement, mais je dois reconnaitre ne pas me rappeler du tout du dernier tome, bien que je l'ai lu. mauvais signe ?

THYUIG, 02.11.2006 à 12:54268110
Moins passionnants que le premier tome, Andreas récite une partition certes de qualité mais qui ne surprend jamais réellement, engluant son histoire dans une sorte de mic-mac new-age auquel je n'adhère pas tout à fait. Ca reste toujours aussi magnifique, les quelques double-pages sont à ce titre remarquables, mais il manque un je-ne-sais-quoi de subversif à l'oeuvre elle-même, un inatendu qui viendrait perturber cette belle mécanique. Les Capricorne me paraissent beaucoup plus attrayants de ce point de vue.

THYUIG, 30.10.2006 à 19:16267902
lyaze :
THYUIG :
Belle histoire qui prend quelque part pour base les Dix petits nègres et qui laisse s'exprimer un n&b classieux dans une découpage vertigineux. Belle ouverture en tout cas et aux possibilités multiples, et comme ça flirte allégrement avec l'irréel et le surnaturel, la suite s'annonce passionnante.

Et je dirais même plus, une base à la "Dix petits nègres" avec une bonne grosse sauce à la Lovecraft, et cela marche très très bien !


OUi mais j'en parle pas car le bouquin s'ouvre sur une citation de Lovecraft "the oldest and strongest emotion of mankind is fear..." ! :o))

lyaze, 30.10.2006 à 18:07267894
THYUIG :
Belle histoire qui prend quelque part pour base les Dix petits nègres et qui laisse s'exprimer un n&b classieux dans une découpage vertigineux. Belle ouverture en tout cas et aux possibilités multiples, et comme ça flirte allégrement avec l'irréel et le surnaturel, la suite s'annonce passionnante.

Et je dirais même plus, une base à la "Dix petits nègres" avec une bonne grosse sauce à la Lovecraft, et cela marche très très bien !

THYUIG, 30.10.2006 à 17:15267889
Belle histoire qui prend quelque part pour base les Dix petits nègres et qui laisse s'exprimer un n&b classieux dans une découpage vertigineux. Belle ouverture en tout cas et aux possibilités multiples, et comme ça flirte allégrement avec l'irréel et le surnaturel, la suite s'annonce passionnante.

THYUIG, 22.10.2006 à 8:39267191
Vaste et complet, la caverne du souvenir ne m'a pour autant pas vraiment convaincu, me donnant l'impression que l'auteur cherchait plus un pretexte pour situer l'action en Bretagne qu'une véritable histoire tirant partie de celle-ci. Bref, 3 cavernes.



Où l'on retrouve Capricorne confronté une nouvelle fois à des phénomèmes extraordinaires. Et une nouvelle fois c'est magnifique et très bien traité, Andréas redoublant de finesse de style pour nous faire plonger dans ce New-york inspiré par les super héros et dont le dessin se révèle une fois encore de toute beauté. Je suis vraiment sous le charme de cette série tant elle drôle, épique et placée sous le signe de l'Extraordinaire cher à Poe.

Thierry, 09.10.2006 à 15:40266244
Altair :
Je trouve d'ailleurs le personnage de Capricorne tel qu'il apparit dans Rork nettement plus charismatique que dans sa propre série... ce qui explique sans doute que je n'aie jamais complètement accroché à la série Capricorne.


Andreas remonte, altair reapparait comme par magie :o)
en effet, Capricorne apparait beacoup plus nimbé de mystère dans Rork. Pour moi, la serie Capricone est avant tout un divertissement ludique, loin des experimentations de Cromwell Stone ou Cyrrus-Mil.
Arq est aussi une serie a priori plus classique mais qu'Andreas voulait decliner en gros volumes, ce que Delcourt a refuse par peur des risques fianciers, Andreas n'étant pas un gros vendeur. D'un autre coté, Andreas beneficiant d'un lectorat fidele, le risaque en valait sans doute la peine, je crois que ses lecteurs auraient suivi.

cubik, 09.10.2006 à 14:45266241
pour moi, sa série la plus "classique", ca reste quand même Arq

Altair, 09.10.2006 à 14:41266238
Je trouve d'ailleurs le personnage de Capricorne tel qu'il apparit dans Rork nettement plus charismatique que dans sa propre série... ce qui explique sans doute que je n'aie jamais complètement accroché à la série Capricorne.

chrisB, 09.10.2006 à 10:29266228
A ce propos j'ai stoppé ma lecture au tome 4, selon vos conseils je vais attaquer Rork des que je peux

Thierry, 09.10.2006 à 8:08266219
Sans doute la serie la plus classique d'Andreas, parfois inegale, mais qui reste une vraie reussite rendant agreablement hommage a la culture populaire des pulps. A noter, mon cher Thyuig, que Capricorne est un personnage secondaire de "Rork", premiere (excellente) serie d'Andreas.

THYUIG, 09.10.2006 à 8:01266217
Enfin, 10 tomes et un 11ème à paraitre.

THYUIG, 09.10.2006 à 8:00266216
Premier contact avec Andréas pour ma pomme et c'est plutôt heureux, au moins pour le premier tome magnifiquement construit et qui selon moi vaut surtout pour sa superbe scène d'introduction dans laquelle apparait Capricorne en plein Central Park, sorti de nulle part. Et mazette quel dessin, quelle précision dans les décors, c'est tout simplement bluffant. Le second tome me laisse un goût plus amer, une impression de "mal-fini", ou plutôt d'une intrigue moins bien circonscrite. Mais les qualités sont là, cette capacité d'Andréas à laisser parler son imagination, à la contraindre à une intrigue ample et compliquée, c'est assez admirable pour être remarqué. Bref, une série qui promet beaucoup, d'autant plus que je vois que 13 tomes sont déjà sortis.

NDZ, 27.07.2006 à 10:14260569
eddy :
(Arrgh! Non, ce n'est pas un spoiler! Oublie ce que j'ai dit...)


Merci de me rappeler de faire appel à un chasseur de prime pour la tête de l'emplumé qui m'a dit avant l'heure qu'au tome N d'Arq j'allais me prendre une sacré claque... heu, c'était qui déjà ?

Pierre, 26.07.2006 à 16:57260522
Ah oui Capricorne, chouette série bien qu'un peu irrégulière dans sa qualité. Ce que je préfère je crois, c'est le soin maniaque apporté à la création des décors, très inspirés par l'Art Déco: architecture, mobilier, tissu d'ameublement, tout cela est d'une incroyable cohérence visuelle !

eddy, 26.07.2006 à 15:49260512
chrisB :
Je ne comptais pas m'arreter là de toute facon, ceci dit je vais peut etre attaquer les Rork avant de poursuivre (je sais plus si ils sont dispos à la bibli)

Eddy, je comprends mieux ton intervention précédente, mais je ne pense pas que mon avis sur ce tome 3 changera dans la mise en place d'un grant tout.

je vous tiens au courant :o)


Hahaha!

On en reparle au tome 2 de Rork???
(Arrgh! Non, ce n'est pas un spoiler! Oublie ce que j'ai dit...)

chrisB, 26.07.2006 à 15:10260510
Je ne comptais pas m'arreter là de toute facon, ceci dit je vais peut etre attaquer les Rork avant de poursuivre (je sais plus si ils sont dispos à la bibli)

Eddy, je comprends mieux ton intervention précédente, mais je ne pense pas que mon avis sur ce tome 3 changera dans la mise en place d'un grant tout.

je vous tiens au courant :o)

eddy, 26.07.2006 à 14:23260506
chrisB :

Tu prends les Number five de Matsumoto, au debut tu piges pas tout mais tu es dedans, il y a un grand truc qui s'ecrit sous tes yeux et tu le sens, ici non, donc largument de "tu verras à la fin tu vas adorer" ne tient pas la route pour moi


En fait, on ne peut voir qu'il y a un "grand truc qui s'écrit sous tes yeux" que si tu as lu Rork et que tu sais qu'encore une fois, Andreas semble raconter une histoire alors qu'il en raconte plusieurs. (Car tu retrouves des indices de la précédente série...)

A chaque nouveau tome (A partir du tome 6 en tout cas), on est obligé de relire les tomes précédents, et c'est en les relisant avec un nouveau point de vue et une nouvelle compréhension que ces tomes gagnent de l'intérêt.

chrisB :

le truc de la "claque dans la gueule" c'est bien comme moyen mais ne doit pas etre une fin.


Je me suis mal fait comprendre. Andreas ne construit pas un truc à "claque dans la gueule", mais bien une oeuvre complexe et minutieuse. Et là, pour le coup, c'est bien une fin en soit.

chrisB :

Sinon le sixieme sens c'est mauvais, et je l'ai vu en entier :o))

Probablement. Mais ce film serait encore pire s'il s'était fini 10 minutes trop tôt. Disons qu'il y a un paquet de mini détails qui donnent des indices pour la fin du film (la couleur rouge, les vêtements, etc...). Or les premiers tomes de Capricorne sont truffés de pleins de détails qui n'ont de sens que bien plus tard et qui donnent un autre sens à l'histoire qu'on lit.

Je vais juste essayer de simplifier ce que j'ai probablement mal dit :

En lisant Rork, puis Capricorne jusqu'au bout, il y a matière à satisfaction qu'on ne peut percevoir uniquement avec les 3 premiers tomes, ni même les 4. La construction de l'édifice apparait au fur et à mesure, mais après une lecture qui peut sembler longue et fastidieuse. (7 tomes de Rork et 6 tomes de Capricorne. 13 bouquins, faut se les faire...)

Mais je reste convaincu que l'ensemble Rork/Capricorne est la plus grande et la meilleure oeuvre d'Andreas.

lyaze, 26.07.2006 à 14:07260505
NDZ :
Il faudrait que relise tout séparément parce que les premiers je les ai lus dans la foulée et ma bullenote vise plutôt un ensemble de tomes mais... ChrisB, lis la suite, je pense que tu es un peu dur mais tu y reviendras...
1 - parce que c'est une série qui se lit et surtout se relit
2 - tu ne peux pas dire que le dessin (quel trait !) et le découpage (quel rythme !) sont mauvais, sinon tu es de mauvaise foi
3 - le scénario joue avec des clichés, des passages obligés tout en étant extrêmement riche et apportant beaucoup de fraicheur et de nouveauté, et ça, il faut s'en rendre compte en comparant la série aux autres du genre, qui sont bien en-dessous (on a des persos secondaires vraiment pas mal, un - des? - gros méchant effrayant et pas ridicule - ce qui eset rare - une ambiance personnelle, des inventions à tout va, etc)

Pour ma part, j'aime beaucoup cette série, malgré ses "coq-à-l'âne", ses passages (parfois) poussifs et ses effets (parfois) faciles.


Ha ! Je suis totalement d'accord avec l'intervention de NDZ.
Et je rajouterai (comme Eddy) qu'il est quand même fortement conseillé de lire la série "Rork" avant de s'attaquer à "Capricorne".

NDZ, 26.07.2006 à 13:52260502
Il faudrait que relise tout séparément parce que les premiers je les ai lus dans la foulée et ma bullenote vise plutôt un ensemble de tomes mais... ChrisB, lis la suite, je pense que tu es un peu dur mais tu y reviendras...
1 - parce que c'est une série qui se lit et surtout se relit
2 - tu ne peux pas dire que le dessin (quel trait !) et le découpage (quel rythme !) sont mauvais, sinon tu es de mauvaise foi
3 - le scénario joue avec des clichés, des passages obligés tout en étant extrêmement riche et apportant beaucoup de fraicheur et de nouveauté, et ça, il faut s'en rendre compte en comparant la série aux autres du genre, qui sont bien en-dessous (on a des persos secondaires vraiment pas mal, un - des? - gros méchant effrayant et pas ridicule - ce qui eset rare - une ambiance personnelle, des inventions à tout va, etc)

Pour ma part, j'aime beaucoup cette série, malgré ses "coq-à-l'âne", ses passages (parfois) poussifs et ses effets (parfois) faciles.

chrisB, 26.07.2006 à 12:09260495
je me doute bien que c'est un grand tout, je connais bien Andréas. Cela ne doit pas empecher que chaque tome doit etre bon pour ce qu'il est, ce qu'il raconte. Et la je suis désolé mais on en est loin...

Tu prends les Number five de Matsumoto, au debut tu piges pas tout mais tu es dedans, il y a un grand truc qui s'ecrit sous tes yeux et tu le sens, ici non, donc largument de "tu verras à la fin tu vas adorer" ne tient pas la route pour moi

le truc de la "claque dans la gueule" c'est bien comme moyen mais ne doit pas etre une fin.

Sinon le sixieme sens c'est mauvais, et je l'ai vu en entier :o))

eddy, 26.07.2006 à 11:59260490
Quand on ne lit que les 3 premiers tomes de Capricorne, sans avoir lu la série "Rork" (et surtout le tome 5 "Capricorne"), on n'a qu'une vision trés limitée de l'iceberg.
C'est malheureusement un tout qu'il faut prendre de manière bien plus large. (cf les fausses couvertures annonçant les tomes de capricorne dans Rork.)

Alors,bon, si on n'aime pas, ça n'aide ni à la lecture, ni à la compréhension.
Mais dire que c'est mauvais au bout du troisième tome, c'est comme sortir du film "le sixième sens" ou "usual suspects" ou "the others" 10 minutes avant la fin en disant "ce film est nul": On a loupé tout ce qui fait la force de la série ou du film.

Ceci dit, c'est vrai que ça devient vraiment haletant qu'à partir du tome 6 (lorsqu'on se libère des "prédictions" de Rork...) et que le tome 4 n'est pas le meilleur.
Ca en fait des bouquins à lire pour relier les pièces du puzzle! (Qui n'est d'ailleurs pas fini! et difficile de dire où on en est...)

"Vive le concept!"

Enzymix, 25.07.2006 à 17:09260440
La suite devient clairement mieux ;)

chrisB, 25.07.2006 à 16:58260437
Oulaaaaaaa grosse déception. Le premier tome est très bien, j'ai retrouvé un peu de cette qualité que j'aime dans Arq, mais après ca se dégrade. Le second est très très moyen, là je viens de finir le 3ème et je suis sur le cul tellement je l'ai trouvé chiant. Alors oui il y a toujours le petit truc d'Andréas mais pas grand chose de plus à gratter. respectivement 3,2 et 1 *

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

retour forum

bordure
coin bordure coin