créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Violette couleur, pas violette fleur, ni Violette et Bidouille.
lanjingling
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Blutch

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

spirou2733, 29.08.2005 à 11:58216031
Moi j'aime particulièrement Ascenseur pour L'echafaud, Kind of Blue et Sketches of Spain.

daiboken, 29.08.2005 à 11:42216027
Thierry :
daiboken :
mais c'est clair que le Miles qu'il faut écouter en priorité, c'est celui qui suit directement cet enregistrement.

c'est-a-dire ?


C'est à dire les enregistrements du quintet Davis - Hancock - Shorter - Williams - Carter entre 65 et 68 (qui sont compilés dans un sublime et absolument indispensable coffret intitulé The complete Columbia recordings of the Miles Davis quintet 1965-1968).
Après, c'est la révolution électrique et les essentiels albums "In a silent way" et "Bitches brew" qui ouvrent une nouvelle ère.

Personnellement, c'est la période de Miles Davis que je préfère, même si comme June le précise bien, le génie de Miles n'y est évidemment pas circonscrit.

june, 29.08.2005 à 11:42216026
RHHHAAAAAA arrête hein !!!

THYUIG, 29.08.2005 à 11:40216025
6,99 euro.....héhéhéhéhéhéhé (petit rire satanique)

june, 29.08.2005 à 11:36216022
THYUIG :
Et ce qui ne gâte rien, tous ces disques sont à 6,99 euro à la Fnac en ce moment!! :o) Le bon mayen d'étoffer sa collection.


J ENTENDS RIEN J ENTENDS RIEN J ENTENDS RIEN

june, 29.08.2005 à 11:30216016
Pour commencer, des 50's :.
- Sonny Rollins with the Modern Jazz Quartet, Art Blakey, Kenny Drew (Prestige PRLP 7029)
- Ascenseur pour L'echafaud (Fontana (F) 662 213-TR)

A l'orée des 60's, "Somethin' Else" de Cannonball Adderley,
et Monk & Miles live a Newport (58-59), et puis ouais, "Kind of Blue", et "Sketches of Spain".

Ensuite, et dans le désordre, "E.S.P.", "Filles de Kilimanjaro", le formidable "In a silent way" suivi du GENIAL "Bitches brew", et ensuite, ca va s'électriser de plus en plus, on aime ou pas... J'adore "A tribute to jack Johnson" (et son fébuleux espèce de break modulé extra-terrestre totalement innatendu), jusqu'au joyau presque mystiquo-machin "Agharta" ; après, je décroche un peu...

THYUIG, 29.08.2005 à 11:28216015
Et ce qui ne gâte rien, tous ces disques sont à 6,99 euro à la Fnac en ce moment!! :o) Le bon mayen d'étoffer sa collection.

THYUIG, 29.08.2005 à 11:26216013
Miles Davis and Modern Jazz Giants, cet album fait le lien entre deux quintet de miles, avec pour le premier monsieur Monk au piano, s'il vous plait!!
Sinon, le disque Steamin' with The Miles Davis Quintet ouvre sur le "gros" quintet de miles avec coltrane au sax, red garland au piano, Paul Chambers à la contre-basse et Philly Joe Jones à la batterie!!! C'est presque la fin du bee-bop et vraiment, c'est ENORME!!!

Thierry, 29.08.2005 à 11:17216009
ou bien, je choppe le "Ultimate Miles Davis" pour un panorama et voir apres la periode qui m'interesse le plus. Et je recompte sur les conseils des aficionados que vous etes pour recentrer les choix.
Mais vu la discographie surabondate, le profane a vraiment de quoi y perdre son latin.

Thierry, 29.08.2005 à 11:13216006
daiboken :
mais c'est clair que le Miles qu'il faut écouter en priorité, c'est celui qui suit directement cet enregistrement.

c'est-a-dire ?

june, 29.08.2005 à 11:13216007
C'est quand même asser dur de devoir s'arreter sur une période précise de Miles. Le monsieur est passé par tant de phases différentes, à évolué au milieu de tant de formations, qu'il me semble super dur de pouvoir choisir un ou deux enregistrements... Et puis, si la créativité et le génie sont présents sur énormément de disques, il y a eu quand même des périodes (le Miles qui débite, classique et déjà plein d'envie mais encore influencé, ou le Miles fin de parcours, électrique très encré 80's...) parfois carrément dispensables, non ? (et là, c'est le drame, j'ai une horde de puristes au cul....) 8)

THYUIG, 29.08.2005 à 10:54216000
A kind of blues était peut-être un choix plus évident pour qui cherche à connaitre Miles Davis, non?

daiboken, 29.08.2005 à 10:50215996
Thierry :
je me suis finalement decide pour Miles Davis Live in Tokyo, sans trop savoir par quoi commencer. Est-ce un bon choix ?


C'est un enregistrement assez atypique, parce que c'est le seul témoignage discographique du bref passage du génial saxophoniste Sam Rivers dans le groupe de Miles.
A cette époque, Miles se cherche un peu et tente de sortir d'une période de transition peu créative en engageant de nouveaux musiciens. Après le départ de Sam Rivers quelques semaines après ce live, Miles engagera Wayne Shorter et trouvera ainsi la dernière pièce qui formera son magistral quintet de la deuxième partie des 60's (Miles, Hancock, Shorter, Williams et Carter).

Sinon, j'aime bien ce live, mais c'est clair que le Miles qu'il faut écouter en priorité, c'est celui qui suit directement cet enregistrement.

Thierry, 29.08.2005 à 10:02215974
A cause de ce cuistre de Blutch, j'ai eu envie d'ecouter du Miles Davis, mais yapa chez moi.
Donc passage a la Fnouc, arret a la gondole d'entree pour "Arno Live in Brussels", arret aux DVD pour "Freaks", "Nobody knows" et "The Coast Guard".
Puis je tourne accidentellement a gauche et embarque les editions remasterisees des albums des 3 Stooges qui etaient 4.
Et enfin, je traverse l'allee pour rejoindre le rayon jazz.
Paume devant l'etalage Miles Davis (au bas mot 30 references, sur les quelques centaines qui doivent exister :o))), je me suis finalement decide pour Miles Davis Live in Tokyo, sans trop savoir par quoi commencer. Est-ce un bon choix ?

THYUIG, 24.08.2005 à 18:09215525
Ah....! :o)

dampremy jack, 24.08.2005 à 17:46215521
Jamais lu mais c'est prevu hein!

THYUIG, 24.08.2005 à 17:22215517
Bah et Péplum alors? Pour moi le meilleur Blutch. Plus "lisible" que Vitesse moderne et réellement abouti en terme de construction formelle.

dampremy jack, 24.08.2005 à 17:14215516
Je n'ai pas lu beaucoup d'album de Blutch. Quatre en fait: Le Petit Christian, l'intégrale Mitchum, Rancho Bravo et Vitesse Moderne.
N'empêche que j'ai du mal à me dire que je préfère Rancho Bravo à Vitesse Moderne. Pour moi, il s'agit presque de deux auteurs différents. Je pourrais comprendre par contre que certains disent préférer le "Blutch Fluide" au "Blutch Cornelius".
Mais bon, apparement, il lui arrive de brouiller les pistes (genre Sunnymoon) alors... Bref, c'est peut-être ça qui fait de lui l'auteur énorme que l'on connaît?

chrisB, 24.08.2005 à 16:53215512
Moi aussi, avec Rancho Bravo et Le Petit Christian tout de même

Sylvain Ricard, 24.08.2005 à 16:51215509
Moi c'est celui-ci qui m'a le plus plu. Pas tant sur le plan graphique (je saurais pas dire si je prefere l'un ou l'autre des titres) mais sur celui de l'athmosphère mi-déjantée mi-déprimantes des histoires.
Ou alors c'est pasque j'étais jeune quand je l'ai lu ? No sé. Mais c'est mon meilleur blutch-souvenir. Avec l'expo de ses planches de Total Jazz y'a peu a la librairie La comète de Carthage. Celle-là (d'expo), elle m'a tout chamboulé tellement j'ai été impressionné.

dampremy jack, 24.08.2005 à 16:36215504
Bon, le sommet de Miles pour moi, ça reste qd même "A Kind Of Blue" en particulier les "Flamenco Sketches". Sinon, je rajouterais aussi un petit "You Must Believe in Spring" de Bill Evans. Ah ouais, et "Songs for Distingué Lovers" de la grande Billie...

THYUIG, 24.08.2005 à 15:06215483
Et la latin American Suite de Duke Ellington?


Non?



Bon, bah rien que pour moi alors...

Thierry, 24.08.2005 à 14:54215481
NDZ :
asacem :
J'ajouterais A love Supreme de John Coltrane, pour parfaire l'ambiance.


Ok, va pour A love Supreme, un sommet ! (bien que je lui préfère Olé ou Ascension)


et Kenny G ?

(je sors)

NDZ, 24.08.2005 à 14:00215467
asacem :
J'ajouterais A love Supreme de John Coltrane, pour parfaire l'ambiance.


Ok, va pour A love Supreme, un sommet ! (bien que je lui préfère Olé ou Ascension)

asacem, 24.08.2005 à 13:42215464
NDZ :

Propositions : Cookin' de Miles Davis, Blues and roots de Charles Mingus ou Live at the five spot d'Eric Dolphy


J'ajouterais A love Supreme de John Coltrane, pour parfaire l'ambiance.

NDZ, 24.08.2005 à 13:36215463
Thierry :
avec du Miles Davis !


Propositions : Cookin' de Miles Davis, Blues and roots de Charles Mingus ou Live at the five spot d'Eric Dolphy

Thierry, 24.08.2005 à 11:32215449
chrisB :
Thierry :
j'hesitais a acheter cet album parce que je ne suis pas amateur de jazz et je craignais que ces pages soient trop chargees de references pour les non-inities. Si cette crainte se verifie pour l'une ou l'autre page, dans l'ensemble ces planches restent tres accessibles au profane. Apres quelques planches, j'ai fouille dans mes CD pour retrouver LE CD
de jazz qui s'y trouve: une compil' Blue Note. La trompette de Miles Davis accompagne particulierement bien ce "Total Jazz" et on en sort avec une furieuse envie d'ecouter plus de jazz. Blutch est decidement un tres grand auteur.



Acheté depuis un bout déja, mais toujours pas lu (comme un petit quart de ma bibli), mais la tu me donnes bien envie :o)


avec du Miles Davis !

chrisB, 24.08.2005 à 10:37215431
Thierry :
j'hesitais a acheter cet album parce que je ne suis pas amateur de jazz et je craignais que ces pages soient trop chargees de references pour les non-inities. Si cette crainte se verifie pour l'une ou l'autre page, dans l'ensemble ces planches restent tres accessibles au profane. Apres quelques planches, j'ai fouille dans mes CD pour retrouver LE CD
de jazz qui s'y trouve: une compil' Blue Note. La trompette de Miles Davis accompagne particulierement bien ce "Total Jazz" et on en sort avec une furieuse envie d'ecouter plus de jazz. Blutch est decidement un tres grand auteur.



Acheté depuis un bout déja, mais toujours pas lu (comme un petit quart de ma bibli), mais la tu me donnes bien envie :o)

NDZ, 23.08.2005 à 8:40215290
oups, j'en bégaie d'émotion.

NDZ, 23.08.2005 à 8:39215288
strip :
Ceci dit c'est vrai qu'il reste le dessin, l'humour de Blutch et son gout pour l'expérimentation qui est peut-être le plus bel hommage qu'il puisse faire au jazz.

... et aussi c'est très free comme bouquin, j'aime beaucoup cette liberté (de ton, d'approche, de trait, etc.) renouvelée à chaque planche.

NDZ, 23.08.2005 à 8:39215289
strip :
Ceci dit c'est vrai qu'il reste le dessin, l'humour de Blutch et son gout pour l'expérimentation qui est peut-être le plus bel hommage qu'il puisse faire au jazz.

... et aussi c'est très free comme bouquin, j'aime beaucoup cette liberté (de ton, d'approche, de trait, etc.) renouvelée à chaque planche.

strip, 22.08.2005 à 22:29215267
"Total Jazz", j'aime beaucoup, mais je pense quand même que c'est très référencé au monde du Jazz, c'est fait à l'origine pour un magazine spécialisé. Il y a quand même pas mal de planches où sont représentés des jazzmen célèbres sans que leur noms soient cités (la planche "la musique est ma maitresse" si on sait pas que c'est Duke Ellington c'est pas pareil), d'où à mon avis une perte quand même si on ne les reconnait pas, il y a aussi plusieurs planches basée sur l'hisoire de cette musique, son évolution qui sont assez pointues (la scène dans le magasin entre autres). Ceci dit c'est vrai qu'il reste le dessin, l'humour de Blutch et son gout pour l'expérimentation qui est peut-être le plus bel hommage qu'il puisse faire au jazz.

Thierry, 22.08.2005 à 11:11215157
j'hesitais a acheter cet album parce que je ne suis pas amateur de jazz et je craignais que ces pages soient trop chargees de references pour les non-inities. Si cette crainte se verifie pour l'une ou l'autre page, dans l'ensemble ces planches restent tres accessibles au profane. Apres quelques planches, j'ai fouille dans mes CD pour retrouver LE CD
de jazz qui s'y trouve: une compil' Blue Note. La trompette de Miles Davis accompagne particulierement bien ce "Total Jazz" et on en sort avec une furieuse envie d'ecouter plus de jazz. Blutch est decidement un tres grand auteur.

Thierry, 08.08.2005 à 8:40213770
une oeuvre-pivot dans la carriere de Blutch. C'est de cet album que decouleront "Mitchum", "Peplum" et les autres. Il faut le considerer plus comme une experience ou un galop d'essai que comme une oeuvre pleinement aboutie.

Thierry, 01.08.2005 à 7:55213041
le dessin de Blutch reste un vrai plaisir a regarder. Dans "Rancho Bravo", il parodie l'univers des westerns avec une certaine jubilation. Normalement, je donnerais 3 etoiles, mais pour le dessin, ce sera 4 etoiles.

dampremy jack, 31.07.2005 à 21:48213031
br1 :
Comme dirait quelqu'un, les journalistes doivent une touche sur leur clavier pour ce genre de formules toutes faites. :o)

Par contre, pourquoi appellent-ils Mitchum un comics ?


C'est un comics parce que proclamé comme tel par Cornelius. J'ai pas mieux...

MR_Claude, 31.07.2005 à 21:46213030
bin non, mais je fais suffisamment suer certains à leur expliquer que comics ne veut pas forcément dire superhéros, que c'est juste la "bd anglo-saxonne", pour ne pas pouvoir éthiquement laisser passer une autre form de contre-emploi :o))

Pierre, 31.07.2005 à 21:40213029
Eh bien Mitchum est un comics dans la mesure où l'Autoroute du soleil est un manga dira-t-on. A moins qu'un capillotraceur n'y trouve justement à redire ? ((c:

MR_Claude, 31.07.2005 à 21:35213028
de manière strictement littérale ça n'en est pas un, comics étant le terme anglais pour bd (de même qu'une bd format poche de 250 pages en noir et blanc n'est pas un manga).
Maintenant le format fait que par extension on appelle ça un comics aussi...

Pierre, 31.07.2005 à 21:30213027
br1 :
Comme dirait quelqu'un, les journalistes doivent une touche sur leur clavier pour ce genre de formules toutes faites. :o)

Par contre, pourquoi appellent-ils Mitchum un comics ?


Mais parce quec'en est un (c:

Format, pagination, concept ... Mitchum est aujourd'hui réuni en volume comme en son temps l'Approximate Comix de Trondheim l'avait été (en 1995 ?).

fredz, 31.07.2005 à 21:26213026
Parce que Mitchum était américain? euh...

Baptiste, 31.07.2005 à 21:24213025
Comme dirait quelqu'un, les journalistes doivent une touche sur leur clavier pour ce genre de formules toutes faites. :o)

Par contre, pourquoi appellent-ils Mitchum un comics ?

fredz, 31.07.2005 à 20:26213017
Ah zut je l'avais en fait bien écrit,c'est mon ordi qui décale la page!


En tous cas,j'attends la carte blanche de Télérama consacrée à Sim!(y'en a bien eu une pour Jean-Louis Murat.)

fredz, 31.07.2005 à 20:24213016
de faire...sa une ,voulais-je écrire!...

fredz, 31.07.2005 à 20:23213015
Non,je ne crois pas que Sim soit mort...:Si c'était le cas Telerama n'aurait pas manqué de faire sa une à l'occasion du tragique evenement.

loic, 31.07.2005 à 20:12213014
fredz...Sim est mort !
tu fais du mal à beaucoup de monde...c'est pas gentil.

fredz, 31.07.2005 à 20:03213013
Ce qui serait amusant,c'est si Télérama donnait carte blanche à Sim ou à Jacques Balutin ,par exemple et que ces derniers rendent hommage à Kox ou aux gars qui font Caméra Café:là,je serai curieux de lire les textes de Télérama:"Kox,à travers l'agent 21,2 dessine notre époque.Son dessin tout en rondeur est une brillante métaphore .là où d'autres esthetisent,lui va droit au but,bla,bla..."là,ça aurait le mérite d'être original!

Pierre, 31.07.2005 à 19:52213012
Oups j'avais mal compris, du coup je me suis fait une fausse joie (c:

C'est curieux chez les journalistes ce don pour trouver des formules originales: Blutch, lui, préfère la beauté du geste. Pas celui qui enjolive, celui qui bouscule, secoue, dynamite les conventions (...) Où l'on constate que si Blutch s'éparpille, il ne se disperse pas. Il creuse. Mais j'ai mauvais esprit.

strip, 31.07.2005 à 19:12213011
Dans Télérama, c'est pas vraiment Tardi qui consacre une page à Blutch, c'est plutôt Tardi qui dit à Télérama : "Blutch c'est bien, faites un article sur lui", c'est donc pas si intéressant que ça du coup (c: le texte intégral de l'article est ICI

Pierre, 31.07.2005 à 15:22213003
Intéressant ça. Un petit scan peut-être ?

Cubitusse, 27.07.2005 à 18:34212498
Dans le dernier Télérama, carte blanche à Tardi qui consacre une page entière à Blutch !

strip, 18.07.2005 à 16:45210879
Certains des comix originaux de Mitchum sont épuisés (au moins les deux premiers je crois) même si certains libraires les ont peut-être encore, en tout cas l'intégrale est vraiment très bien.

Thierry, 18.07.2005 à 8:34210764
Nadine Heaumouc :
Thierry :

indispensable pour qui aime Blutch.


Vaut-il mieux acheter l'intégrale ou les numéros séparés (à suposer qu'on les trouve) ?


j'ai achete l'integrale, plus facile a trouver et probablement moins chere que les 5 comix (18 euros contre 5 x chaipacombient). De plus, l'ntegrale comprend 3 inedits (les planches qui servent de fond a Mitchume #4, un recit publie en plaquette chez Brusel et un recit totalement inedit)

Nadine Heaumouc, 18.07.2005 à 8:02210761
Thierry :

indispensable pour qui aime Blutch.


Vaut-il mieux acheter l'intégrale ou les numéros séparés (à suposer qu'on les trouve) ?

Thierry, 18.07.2005 à 7:57210758
indispensable pour qui aime Blutch.

crepp, 10.07.2005 à 17:29209933
Pierre :
Climax ça veut aussi dire orgasme en anglais (c:



Le prix de la plus belle définition pour climax revient à Pierre !!
clap clap clap clap ... :o)

Pierre, 10.07.2005 à 16:23209929
Climax ça veut aussi dire orgasme en anglais (c:

Baptiste, 08.07.2005 à 21:21209874
Si on se met à faire de la linguistique sur bubulle... :)))


Allez, soyons fou :

climax [klimaks] n. m.

• v. 1900; autre sens 1753; mot angl., du gr. klimax « échelle; gradation »

1¨ Sc. Point culminant (dans une progression).

2¨ Géogr. État optimal d'équilibre écologique en l'absence de toute intervention de l'homme.

Baptiste, 08.07.2005 à 21:20209873
Merde, moi qui ait toujours cru que c'était grec !

Y a "apex" aussi, le sens est similaire me semble.

MR_Claude, 08.07.2005 à 21:19209871
pour moi, c'est bêtement un mot anglais pour dire des trucs comme "apogée", etc... excusez-moi, hein :o)

crepp, 08.07.2005 à 20:49209869
effectivement


ah ah ah ah plus rapide que le troll :o)

spirou2733, 08.07.2005 à 19:50209864
Ah oui pour moi le climax c'est comme pour pikipu.
Quelques restes d'analyse musicale sans doute (anacrouse-accent-desinence et tout ; c'est l'agogique si mes souvenirs sont bons ; ptain ça fait un baille O_°).

pikipu, 08.07.2005 à 17:01209842
en musique le climax, c'est le höhepunkt, le point culminant, c'est pour cela que je ne comprenais pas bien

Obion, 08.07.2005 à 16:50209837
j'ai comme un doute alors j'ouvre mon larousse:
climax:Etat idéal d'équilibre atteint par l'ensemble sol/ végétation d'un milieu naturel Donné.

Voilà, c'est exactement ce que je voulais dire.

tom lord> essaye de te détendre un peu, tu as l'air très enervé à chaque fois que tu dis un truc. C'est très mauvais pour le coeur.

pasto, 08.07.2005 à 16:18209823
Je crois que Obion voulait dire Climat, atmosphère plastique, ambiance donc.
Il a mis climax pour avoir la classe américaine. :)

ced, 08.07.2005 à 16:09209819
je confirme ; le climax c'est un terme holliwoodiens des pros du scenario.
il précéde le dénouement du film c'est le moment fort de l'histoire, souvent illustré par une poursuite en voiture ou une bataille a main nues sur les toits et sous la pluie.
le problème c'est que le pere blutch rejette completement cette narration en cherchant d'autre voix.
dans "le petit christian" il travaile l'emotion et la sensibilité comme dans sunymoon mais on reste encore dans des poses classiques c'est sur peplum et vitesse moderne qu'il avance un nouvelle narration (qu'il a pu expèrimenter avec mitchum)

moi je n'ai pas regrétté mon petit christian

compte supprimé . 08.07.2005 à 15:53209813
Ah la la... Il n'y a que ceux qui se sentent agressé dès qu'on ose critiquer un auteur qu'ils aiment bien qui ne veulent pas faire l'effort de comprendre, ou font semblant de ne pas comprendre.
Moi aussi je peux jouer à ça. exemple juste en dessous:
Blutch est loin d'être le seul à privilégier le climax à l'intrigue.
Hein???? quoi ça?
Le climax, c'est pas plutôt le truc à la fin d'une bonne intrigue?
Et si tu parles de climax en terme d'ambiance, d'atmosphère, ben c'est pas incompatible avec le vilain mot intrigue.

Bon... pas grave. Je cautionne l'explication de Pasto, en ajoutant que mon premier post reprenait juste des passages de l'interview qui m'avait fait tiquer.

et PS: je regrette juste de m'être planté dans mon intro en réponse au Yan. il fallait lire "Le petit comique"(pour les cancres de bubulle, clin d'oeil à la BD Le petit Christian).

Obion, 08.07.2005 à 14:56209803
:)

yan, 08.07.2005 à 14:48209802
Obion > Pour préciser, au cas où, car certains pigent pas trop le second degré mon intervention était une ânerie style blotcherie distinguées et auto-suffisante, voilà… :-)

Obion, 08.07.2005 à 14:41209799
Blutch est loin d'être le seul à privilégier le climax à l'intrigue. C'est un autre style d'histoires. Personnellement j'y suis très sensible, j'ai par exemple adoré Vitesse Moderne, album qui semble laisser quelques lecteurs dubitatifs.
Après, je n'irai pas dire que c'est un genre plus intelligent que les narrations plus classiques, ou dire que tous les lecteurs qui n'aiment pas ça sont des cons (même si bon... :)).

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

retour forum

bordure
coin bordure coin