| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Coacho
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© L'Association

complétez cette fiche
Les 16 boules de cristal
ScénarioMenu Jean-Christophe
DessinMenu Jean-Christophe
CouleursMenu Jean-Christophe
Année2005
EditeurL'Association
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

strip
Ce tirage limité, réservé aux adhérents de l'Association, consiste en une série de seize dessins réalisés en 1992 en quatre jours à l'occasion d'une exposition. Chaque dessin, réalisé à la gouache est une variation sur la couverture des "7 boules de cristal" le treizième tome des aventures de Tintin. La couverture toilée de ce luxueux recueil reprend exactement le ton de vert de la couverture originale d'Hergé, les pages de garde sont d'un vert plus foncé pour souligner le fait que le Tintin de référence utilise des tons semblables. Quand on regarde attentivement les "7 boules" on s'aperçoit en effet que le vert est présent dans presque chaque case, que ce soit les décors, les objets, les costumes et domine nettement la mise en couleur. Les plus beaux Tintins sont d'ailleurs des monochromes : "Le Crabe aux Pinces d'Or" est jaune, "On a Marché sur la Lune" est noir, "Tintin au Tibet" est blanc...
J.-C. Menu part donc de cette image qu'il qualifie d'hallucinatoire et qui représente les protagonistes de l'histoire regardant avec stupeur Tournesol pris dans une spirale de foudre qui le soulève au dessus d'une table. Les premières peintures reprennent cette scène quasi à l'identique, les suivantes la distordent, la triturent jusqu'à ce que les personnages se déforment, et finissent par devenir autre chose: des animaux, des êtres fantastiques qui se mettent à danser une étrange sarabande autour de cette spirale qui reste l'élément central de l'image. Là où Menu réussi son essai, c'est qu'au final un fil narratif s'est mis en place et ce pratiquement à son insu comme il le reconnait lui-même. Les seize dessins deviennent une histoire qu'on prend plaisir à lire, reforment une vraie bande dessinée avec une chute, alors qu'au départ il s'agissait d'une expérience plutôt picturale qui tentait de refaire dans l'univers de la bande dessinée ce qu'avait fait Picasso avec des classiques de la peinture comme les Ménines ou le Déjeuner sur l'Herbe.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin