créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
24 histoires d'un temps lointain
ScénarioMatsumoto Leiji
DessinMatsumoto Leiji
Année2014
EditeurKana
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
24 histoires d’un temps lointain est un recueil de nouvelles de Leiji Matsumoto prépubliées dans le magazine Action Comic d’Akita Shoten durant les années 1970. Les différentes histoires proposées relèvent principalement du genre de la science-fiction, genre très à la mode dans ces années-là au Japon. Même les récits situés dans le présent ou le passé finissent généralement par proposer une dimension extraterrestre ou de voyage dans le temps, quand ce ne sont pas les deux à la fois. La nouvelle la plus emblématique de ce rattachement, parfois forcé, est incontestablement « Un jeune homme sérieux ». Si elle débute sur des bases de western, sa conclusion prend place dans l’espace, à bord d’un vaisseau spatial venu d’ailleurs. Il existe un autre dénominateur commun : inutile de chercher une histoire où l’auteur ne déshabillerait le personnage féminin. On en vient à croire que c’était un passage obligé par la rédaction de Play Comic. Enfin, notons l’intéressante préface qui pointe bien l’élément indispensable permettant d’apprécier l’œuvre de Matsumoto : la nostalgie (d'Albator et de Galaxy Epress). Sans elle, impossible de trouver le moindre intérêt à 24 histoires d’un temps lointain.

Il est tout aussi impossible de ne pas faire la comparaison avec le recueil Sous notre atmosphère d’Osamu Tezuka qui contient seize nouvelles datant de la même période, prépubliées, elles aussi, dans le même magazine. Et malheureusement, cette comparaison est sans appel au détriment de Matsumoto. Si son dessin est au même niveau que celui du maître, il n’en est pas de même en ce qui concerne la narration. Cette dernière est très classique, sans réelle recherche formelle. Peu de planches arrêtent le lecteur le temps d’apprécier une mise en case comme cela arrive souvent dans Sous notre atmosphère. Pire, les histoires sont généralement ratées car Matsumoto n’arrive pas à développer son idée. Les chutes tombent à plat là où Tezuka réussit à surprendre à chaque fois ses lecteurs sur ses dernières pages. Enfin, le message de chaque histoire reste toujours aussi réactionnaire que dans les autres œuvres de Matsumoto, à la mentalité bien ancrée dans les années 1950. Ce 24 histoires d’un temps lointain prouve ainsi les nombreuses limites du mangaka quand le recueil de Tezuka démontre le grand talent de ce dernier.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin