créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Pilote
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Atrabile

complétez cette fiche
Icarus
ScénarioFior Manuele
DessinFior Manuele
Année2006
EditeurAtrabile
CollectionBile Blanche
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Qui de Faust ou d’Icare saura discerner la part de l’homme de celle du monstre ? Qui saura tuer son propre Minotaure ? Icarus nous transporte d’un monde à l’autre, dans les univers parallèles de Dédale et Icare, prisonniers du labyrinthe, et de Sylvia et Faust, architecte prisonnier de ses tourments intérieurs… Dédale cherchant à sauver son fils, et Sylvia son amant…

 

1 avis

thyuig
Si vous aviez pu voir le peintre éclabousser de rouge ses images noires et blanches. Si vous deviez rencontrer ce dessinateur qui dans un geste précis compose ses planches comme autant de tableaux. Si vous pouviez définir comment la main de l’artiste rencontre la feuille blanche. Si enfin vous deviez comprendre comment Icare et Faust ne forment finalement qu’une seule et même histoire. Si enfermé dans le dédale du minotaure vous aviez gagné le sommet du labyrinthe. Si pour vous échapper vous aviez dû vous fabriquer des ailes de cire afin de vous envoler. Et si on vous avait prévenu que cette tentative serait vaine, qu’on ne s’échappe du labyrinthe qu’avec l’aide Ariane, de son fil. Et si Manuele Fior était cet artiste qui se moque d’entremêler les fils, ce créateur qui débrouille ensuite les pistes à sa guise. Si vous lisiez Icarus vous apercevriez que face au mythe les hommes sont bien peu de chose. Si vous osiez dire que le destin n’est qu’une vue de l’esprit comment comprendriez-vous alors cet Icarus ? Comment appréhenderiez-vous le mythe sans la morale ? Et si vous deviez réaliser soudainement que le roi Minos n’est jamais rien de plus qu’une illusion du diable. Et si ce même Minos devait enfermer Dédale et son charmant fils Icare dans le labyrinthe pour le punir de la mort du minotaure.
Alors, si vous aviez les réponses à toutes ces questions vous comprendriez pourquoi tous les mythes se rejoignent en l’homme. Vous verriez sans doute aussi le travail de Manuele Fior à l’aune de son fabuleux talent. Vous concevriez sans mal qu’ « Icarus » est une œuvre forte et que le rouge qui la pénètre est sans invention possible le rouge sanguin qui permet aux héros de se contraindre au mythe. Et qu’enfin au mythe nul ne réchappe. Et puis que toute tentative créatrice est contingente de cette histoire mythologique, qu’acte et destin se rejoignent sous le pinceau de Manuele Fior afin qu’il puisse en extraire le jus, la moelle allégorique.
Finalement, si toutes ces questions n’avaient pas de réponse, vous vous empresseriez de lire cet « Icarus » noir, blanc et rouge.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin