| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par arnof
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© L'An 2

complétez cette fiche
Plein les yeux
ScénarioKeko
DessinKeko
Année2006
EditeurL'An 2
CollectionHors collection
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Un homme, chargé de la communication chez un éditeur qui publie des ouvrages sur la culture populaire du XXe siècle, se retrouve au commissariat de police pour un interrogatoire. Un de ses collègues a été retrouvé mort dans des circonstances mystérieuses. Lui-même a perdu son travail et connaît des difficultés d’argent, avec une femme enceinte de sept mois. Pourra-t-il reconstituer son emploi du temps et débrouiller des souvenirs que l’alcool rend confus ? Un polar déroutant signé par l’un des maîtres de la BD espagnole. Toute l’imagerie populaire des années 50 (romans populaires, revues érotiques, film d’aventures et d’horreur, bandes dessinées, séries télé, publicités...) se trouve ici recyclée ou détournée, plongeant le lecteur dans un bain visuel psychédélique et envoûtant. Cet album a reçu le Prix de la meilleure œuvre espagnole au Salon de la BD de Barcelone en 2003.

 

1 avis

NDZ
Scénario peu surprenant à première vue, il est aussi indéniable que l'histoire (de genre, à savoir le polar) est juste la première pierre d'un édifice en béton armé si l'on regarde plutôt l'ambiance dégagée et les impressions et réflexions fortes que l'oeuvre provoque.

On est immédiatement plongé dans la tête de ce bureaucrate imbibé par l'iconographie de propagande patriotique des années 50 américaines (les archives, c'est son boulot, jusqu'à ce qu'il découvre quelque chose qui le mette sur la touche - mais est-ce seulement la vérité ce qu'il nous raconte ?) grâce à une mise en page et en images hallucinante : des silhouettes de cartons tirées de publicités (panneaux, encarts presse papier...), d'affiches de cinéma et de comics (patriotique, série Z...) ou autre (communication gouvernementale anti-communiste, militaire, sanitaire...) s'empilent, se croisent sur fond de bichromie rouge et noire - Rouge ? symbole politique et sang qui parle tout au long de l'histoire - pour nous retracer "les faits" que relate le personnage principal pendant sa garde à vue.
Les compositions sont magnifiques, ingénieuses et extrêmement parlantes et mordantes dans le décalage signifiant-signifié. Les détournements et le jeu continuel avec les images initialement véhiculées par ces documents "redessinés" donne au tout une densité, une profondeur et un humour ravageurs.

Ce livre appelle à une réflexion profonde sur la nature de la mémoire (le livre m'a rappelé par certains aspects - notamment l'ambiance parfois malsaine - le film Memento), la subjectivité dans la perception et la représentation de ce qui nous entoure... avec ce symbole puissant qui traîne partout, l'oeil, qui vient relayer à la fois l'idée de complot-manipulation, de surveillance (BigBro et la chasse aux sorcières), de qui-vive permanent et de témoignage.

On oublie rapidement la trame qui n'est plus qu'un prétexte et on sort boulversé de cette lecture pourtant à première vue, inoffensive et anodine.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin