créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Delcourt

compl�tez cette fiche
Angela
Sc�narioPecqueur Daniel | Vatine Olivier
DessinVatine Olivier
CouleursRabarot Isabelle
Ann�e2006
EditeurDelcourt
CollectionConquistador
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Angela vit une enfance insouciante. Sa vie est soudain bouleversée quand Jason, l’ancien amant de sa mère, resurgit après douze années d’absence. Il persuade alors celle-ci de le rejoindre avec sa fille afin d’exploiter sa concession minière. Face à l’absence de filon, c’est le découragement. Leur dernier espoir, un hold-up particulièrement audacieux.

 

1 avis

Coacho
Revoilà un western chez Delcourt. Ca faisait un moment que je n’en avais pas lu et je restais sur « Gibier de Potence », chez le même éditeur, et, plus ancien, sur les « 500 Fusils » ou « Adios Palomita » qui impliquaient déjà le sieur Vatine.
L’histoire d’Angela ne bouleverse pas le genre et se révèle même assez classique.
Une petite dont la vie se déroule pépère mais qui volera en éclats avec la réapparition d’un homme qui incarne le passé sombre de sa mère…
Hold-up fou, poursuites, coups de feu, trahison, raison, voilà de quoi passer un agréable moment, presque linéaire, dans la pure tradition du western à papa !
Alors oui, c’est banal sauf que là, c’est le retour de Vatine aux crayons.
Et même si le tout n’a rien de transcendant, le simple fait de pouvoir se délecter du trait du Monsieur, ça vaut le prix de l’album !
Je parle en groupie transie bien entendu, mais je m’en fous !
Ces cadrages, ces yeux, ces visages, ces corps, ces courbes, ces arabesques, ces bouches, ces dents, souvent imité, jamais égalé l’Olivier Vatine.
C’est un genre de dessin qu’on apprécie ou pas, ça ne se discute pas, mais chez moi, ça fait mouche ! Alors je ne peux pas vous dire ce qu’il en est de la version couleur pace que je n’ai que le tirage vaguement limité qui a le mérite d’être en grand format, ce qui permet de mieux apprécier l’encrage et la composition des planches de l’auteur.
Voilà. C’est donc ça qui guidera votre choix. Soit vous voulez un bon western, et je vous en recommanderai bien volontiers d’autres, dont ceux cités en introduction de ma chronique, soit vous voulez reprendre un peu du trait de Vatine et là, je sais que vous aurez déjà acheté cet album !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

édition
spéciale
bordure
coin bordure coin