crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par everland
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

La Boîte à Bulles

compl�tez cette fiche
Aspic voisine
Sc�narioHureau Simon
DessinHureau Simon
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2009
EditeurLa Boîte à Bulles
CollectionHors Champ
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Dans un bout de rue quelconque, un immeuble pimpant et arrogant défie la vieille façade lépreuse d'en face ; c'est dans ce bâtiment croûteux que crèche Mélusine.
Hasard, elle rentre ce jour là pile au moment où Justine, délicate oie blanche du 92, emménage face à chez elle.
Bizarrement, Mélu lui propose son aide (pourtant c'est pas son genre) ; l'occasion de faire connaissance...
Il est manifeste qu'un monstrueux gouffre sépare les deux jeunes femmes (ça crève les yeux), et pourtant... Quelque chose fait que ces deux opposées s’attirent. Et pas qu’un peu !

Et si Justine n’a pas connaissance de toutes les horreurs auxquelles Mélusine se trouve mêlée (mais le lecteur, lui, si !), elle entre tout de même progressivement dans l’univers de sa comparse.

 

1 avis

rohagus
Le lien avec "Tout doit disparaître" de Simon Hureau est évident dès les premières pages et confirmé à la fin. Et ce n'est qu'au moment où j'écris ces mots que j'apprends que l'auteur, Monsieur H, serait effectivement Simon Hureau lui-même.

Je dis "serait" parce que le dessin m'a fait douter. En effet, le style, l'encrage, le soin du détail et une esthétique ronde que j'aime beaucoup, sont bien ceux de Hureau. Mais je trouve ses personnages un peu ratés, notamment certaines anatomies changeantes, ce qui m'étonne de sa part. Néanmoins, dans l'ensemble, c'est joli et fluide à la lecture.

Le récit est en quelque sorte la suite des aventures de Mélusine, la rebelle qui avait largement fait des siennes dans Tout doit disparaître. L'auteur y répète un peu la même intrigue : il l'a fait rencontrer de nouveau une fille de son âge et d'un autre milieu qu'elle, une petite bourgeoise potelée et naïve qui va être envoutée par elle.
L'album se scinde en 5 chapitres qui forment des histoires plus ou moins indépendantes. Et à chaque fois, Mélusine y affiche une nouvelle face de sa personnalité on ne peut plus trouble.

En fait, on dirait un concours au plus politiquement incorrect possible. Simon Hureau semble jouer à mêler son héroïne aux pires horreurs et à s'amuser en espérant voir ses lecteurs troublés par le contraste entre le charisme et la beauté de cette dernière comparée à l'horreur de ses actes et de son immoralité.
L'ennui, c'est que tout comme Tout doit disparaître, j'ai été blasé par le manque de crédibilité, la recherche manifeste du plus glauque à tel point que ça en devient artificiel.
Alors sincèrement, en tant que père, et d'une petite fille qui plus est, j'ai été révulsé par l'immonde récit du deuxième chapitre. Mais la facilité avec laquelle les horreurs sont commises, comme si jamais les malfaiteurs et surtout Mélusine ne risquaient jamais rien (totale maîtrise) ont achevé de me faire voir là un récit purement factice, fait pour choquer et déstabiliser à gros coups de sabots.
J'ai en outre trouvé les chapitres suivants nettement moins forts et presque plats par rapport à celui-là. Parfois, j'avais l'impression que l'auteur jouait la carte de l'humour noir, du défouloir, mais ça m'a laissé froid.
A cela s'ajoute un personnage de Justine particulièrement caricatural et doté d'une agaçante candeur.

Ça nous mène où tout ça ? Je trouve le dessin joli, le scénario volontaire et assez original dans sa recherche de sordide à tout prix, mais ce n'est ni assez vraisemblable pour être marquant ni assez détonnant ou amusant pour me dérider. Et puis cette méchanceté parait tellement gratuite que je n'ai pas envie de payer pour la lire...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin