créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Les Requins Marteaux

complétez cette fiche
The autobiography of me too
DessinBouzard Guillaume
Année2004
EditeurLes Requins Marteaux
CollectionCentripète
SérieThe Autobiography Of Me Too, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

- P5. My left foot (Ramon part.1), [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P10. The french «savoir-vivre», [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P14. The best one, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P17. Ian Dury is not dead, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P21. New York New York, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P25. The french lover (Ramon part.2), [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P28. I had a dream, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P31. [Illustration]
- P32. Brain Damage, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P37. Bad Trip, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P42. Lemmy of Motörhead, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P45. Bad brain, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P49. Nice to meet you, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P53. «T'es gros, t'es con», [Illustration]
- P54. X-Men (Ramon part.3), [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P62. The blind test, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
- P68. A star is born, [Récit complet], Bouzard Guillaume (S)
S : Scénario

Guillaume Bouzard se raconte et puis ça part dans tous les sens selon son humeur. L'autobiographie n'est qu'un prétexte dont il s'affranchit au gré des méandres narratifs : chaque histoire colle à sa vie de trentenaire durant quelques cases pour ensuite aller voir là-bas, s'il y a quelqu'un. Parfois, il y a les nouveaux X-Men, parfois il y a Dieu. Ca dépend.

 

4 avis

Ringo
Inutile de vous dire, ses bd à Bouzard, elles sont pas mal torchées, ça se laisse lire ...

Bon je vais être sincère: j'adore Bouzard! Ce type me tue, il est trop poilant! Dès comme lui, il en faudrait plus dans le paysage bédéiste!!! Mais malheureusement, je trouve qu'il a fait trop peu d'albums... Sa bibliographie me parait beaucoup trop petite pour un tel talent et pour autant d'années de pratique... J'aimerais lire plein d'autres bd de Bouzard... mais que fait-il???? Au boulot fainéant!!!

Heuu, je m'égare, là! Alors, "The autobiography of me too", ouais... Et bien, je peux vous dire que ce bel objet ouvre merveilleusement la nouvelle collection des Requin Marteaux, j'ai nommé la collection "centripète". En effet, comme tout album de Bouzard qui se respecte, "The autobiography" est terrible: Bouzard, ne voyant pas pourquoi lui aussi ne pourrait pas faire de récits autobiographiques comme Dupuy et Berberian par exemple (voir "Journal d'un album"), s'est lancé dans la rédaction de sa vie. Seulement voila, Bouzard étant Bouzard, ses délires humoristiques reviennent à la surface! Ce qui fait qu'au final, son autobiographie devient une compilation de petites histoires où il se met en scène mais délire complétement en s'inventant une double personnalité (Ramon), en imaginant l'arrivée des X-men dans les Deux-Sèvres, etc. Bouzard part dans des trips bien poilants et nous invite ainsi à partager son quotidien où, entre deux grosses muflées au bar du coin, il se passe des choses palpitantes et inattendues.
pessoa
C’est l’histoire d’un gars que son pied gauche, il est jaloux de son pied droit.
C’est l’histoire d’un gars qui est balèze en bandes dessinées.
C’est l’histoire d’un gars qui a des super-pouvoirs (son sexe peut entrer en érection).
C’est l’histoire d’un gars qui écoute Motörhead sur des vieux vinyles.
C’est l’histoire d’un gars qui a un avis sur tout : « Remets-moi un demi. »
C’est l’histoire d’un gars qui s’autobiographie.
C’est l’histoire d’un gars qui Psikopat.
C’est l’histoire d’un gars qui Sud-Deux-Sèvres.

Et puis c’est drôle.
chrisb
La Part one (sur 3 à priori) c'est en gros comment se passe la vie au quotidien du papa de Plageman (à moins que cela ne soit l'inverse).
Donc Fan de Plageman cet album est pour vous.
Bien sur il va sans dire que cet album s'apprecie également en solo.
Bouzard nous raconte avec son style inimitable plusieurs petites anecdoctes, ca va du très drole au franchement hilarant.
Bref je suis tombé amoureux de cet album et vous le recommande chaudement.

flop
Bouzard Bouzard vous avez dit bouzard...
Bon alors lui je l'aime ce type. Voila longtemps que je m'étais pas fendu la pêche aussi fort.
Tout commence à la fin de Plageman II, lorsque Bouzard nous exprime son souhait de, lui aussi, faire une autobiographie. Ca nous laisse une des pages de ce siècle. La page où Batman balance "Robin, viens la que je t'encule, vieille Gouine" reste pour moi un des rares moments de pur rire inextinguible complètement crétin. (J'ai à ce sujet fait l'observation, que cet humour glacial et sophistiqué ne fait pas rire les filles. Expérience que j'ai fait sur les quelques demoiselles qui constituent la trame féminine de mon tissu social, mais là je m'égare salement)...

Bref, Autobiography of me too, heuuuu, moi j'veux dire, vivement le deuxième et le troisième. Bon ça parait dans Psikopat', mais c'est pas pareil.

J'ai même du mal à en parler, tellement, pour le coup, Bouzard est dans son monde et en même temps il est tellement moi, nous, dans ses réactions d'abruti magnifique (je parle bien évidemment, ici, du Bouzard dans le dedans de la bédé, non de l'illustre auteur, si tant est que ce soyent deux personnes différentes. Ah beh ou j'en etais??

Il nous avait habitué dans Plageman à de la grosse artillerie, ici l'humour est un (tout) petit peu plus fin, et plus tendre aussi... La petite illustration au milieu de l'album, où le regard dans le vague, il se fait épouiller par sa femme, m'a fait bloquer un quart d'heure.

Bref j'arrive pas à developper, je pourrais parler de son découpage systématique en 12 cases par pages, qui marche super bien, où de la précision acerée de son trait, (j'vous en fait moi des mains, et ca m'a pris, quoi, Trente secondes), de son humour devastateur (marrant comme quand on dit ca tout de suite ca fait critique pourrave de magazine intello pas drole du tout), mais je vais juste m'arreter en disant que j'ai decouvert assez recemment, et que ouatchaaah putain qu'est ce que je me suis marré... ca faisait longtemps!!
Merci encore 'msieur Bouzard (ha bé il est ou??)

PS: Monsieur Bouzard, si vous lisez ces lignes, pendant la dedicace a Experience a Lyon (la meilleure librairie du monde), je me disais, vous voyant gribouiller "Ah ouaaaais!! Pis après je lui achête un Tshirt PLAGEMAN". Bah j'ai oublié de vous acheter un tShirt PLAGEMAN. Je peux en trouver kéképart??

PS2: Autobiography of me too, c'est de la Balle.

PS3: Avec Autobiography of me too, on vous offre une biere...

PS4: Ah bé il est ou?
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin