créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dargaud

complétez cette fiche
Menaces sur l'Empire
ScénarioVeys Pierre
DessinBarral Nicolas
CouleursDe la Fuente Philippe
Année2005
EditeurDargaud
SérieLes Aventures de Philip et Francis, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

 

2 avis

Lucky Luke
"Andrew, il y a encore une fusée dans notre living."
"Je sais, Darling, je sais... Je vais en toucher deux mots au responsable... Dites moi, voisin, pourriez-vous m'accorder un minuscule instant pour une affaire vous concernant?"

Tout l'album est résumé en ces deux phrases : Menace sur l'Empire est une sorte de croisement improbable entre la Marque Jaune et Astérix chez les Bretons. Avec les personnages du premier et une bonne partie de l'humour du second.

Les auteurs s'emploient avec talent à caricaturer les personnages très sérieux d'Edgar P. Jacobs dans des pastiches de leurs différentes aventures. Mention spéciale à la "Marque Jaune" Mortimer qui cherche à atteindre le frigo sans éveiller la méfiance de Nasir, son domestique, à qui il a chargé la lourde tâche de le forcer à maigrir.

En confrontant nos deux héros au problème de la révolte des femmes à Londres, Veys et Barral font joyeusement sauter un des vieux tabous de la BD européenne des années 60, qui nous a donné tant de classiques.

Les situations sont très drôles, les gags s'enchaînent sans s'essouffler, bref, on en redemande!

Cependant, est ce qu'une série naîtra de ce premier one-shot? On le souhaite, mais la plupart des gags sur la Grande Bretagne risquent de sentir le réchauffé dans un second album...
Charlie Brown
Après Sherlock Holmes et l'univers d'Arthur Conan Doyle dans Baker Street (j'espère d'ailleurs qu'une suite de ce joyau verra le jour...), l'excellent Pierre Veys et le talentueux Nicolas Barral s'en prennent maintenant à Blake et Mortimer, autre institution de la littérature populaire. Et avec quel talent ! Le tout dans un respect total de l'oeuvre d'Edgar P. Jacobs. Une parodie décapante et irrévérencieuse, certes, mais comme pour Baker Street, un exercice en guise d'hommage, pétri d'un amour et d'une grande connaissance de l'oeuvre originale.

L'action se passe dans la première moitié des années 50, sous le ministère Winston Churchill ("Winstounet" pour les intimes que ne vont pas tarder à devenir Francis et Philip...). Londres tremble, l'Empire est menacé dans ses fondements. Pensez-donc : les femmes de la capitale du Royaume de Sa Très Gracieuse Majesté ont décidé comme un seul homme, si l'on puit dire, de s'émanciper !
Damned, By Jove, Heavens, Holy Ghost et Good Lord réunis, le MI 5... euh non... 6 ... à moins que ce ne soit bien 5 effectivement... enfin bref, les MI ne dormiront pas tant qu'ils n'auront pas étouffé la révolte dans l'oeuf. Le pas si innocent Francis et le pas tout-à-fait terminé Philip sont assurément les hommes de la situation. Du moins la très vieille Angleterre l'espère-t-elle...

Au-delà d'un scénario très soigné pour une parodie, la réussite de l'ensemble tient à la haute qualité de ses dialogues, situations, gags, détournements des caractères de la série originelle et clins-d'oeil littéraires et cinématographiques (mon préféré étant celui fait à la série des Panthère Rose par l'intermédiaire de Nasir...), au fonctionnement impeccable de son humour (anglais compris) ! Hilarant ! Une même situation et, parfois même, une même case, pouvant se faire croiser deux ou trois niveaux de gags.

Bref, la classe absolue.
Si franco-belge mais So British !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin