créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Matt Murdock
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Vertige Graphic

compl�tez cette fiche
Chapitre 1 : Hiroshi
Sc�narioIgort
DessinIgort
Ann�e2005
EditeurVertige Graphic
CollectionIgnatz
S�rieBaobab, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [d�tail]

 

2 avis

giuseppe
L'histoire nous fait voyager du Japon du début du XXème sicle, de l'Amérique du Sud de la même époque et de l'Afrique du milieu du XIXème sicle.
Un jeune garçon, Hiroshi (titre de ce premier chapître), vit avec sa grand-mère malade dans un village où il pleut depuis qu'il est nait. mUne femme de son village, madame Yamada, conserve, comme une relique, le jouet de son fils mort avant la naissance de Hiroshi. La grand-mère d'Hiroshi lui raconte une histoire qu'elle a vecu en Afrique autour d'un baobab (c'est le titre de la série... c'est bien foutu !!!). Enfin, Celestino est auteur de BD, dans un journal local de l'Amérique du Sud, dans lesquelles il s'inspire des contes racontés par son grand-père.

Le résumé de l'histoire paraît décousu... mais c'est tout ce que nous donne l'auteur dans ce premier tome. Pourtant, ce qui pourrait paraître comme un "handicap" pour cette BD est, pour moi, un atout. En effet, à la lecture de cette oeuvre, le lecteur se pose plein de questions et désire savoir le lien entre ces différentes histoires.. s'il y en a un (!?!?!?).
C'est une BD dans laquelle une certaine poésie, saupoudrée de "mystique", ressort et je pense que cette tendance s'accentuera avec les prochains tomes et avec les réponses apportées par l'auteur à nos interrogations.

Graphiquement, l'auteur nous propose un album en N&B. Aucune des différentes planches, bien que classiques (beaucoup de cases rectangles), ne ressemble à sa précedente, le découpage conditionne l'histoire. Le dessin soutient donc parfaitement le scénario.

Je conseillerai donc la lecture de cet album, si vous aimez les romans graphiques, lisez ce tome et le désir de lire les prochains montera en vous.

Pour l'instant je n'ai mis que 4 croix car beaucoup de réponses sont en suspend mais ce tome augure une série fort réussie qui méritera surement un "coup de coeur".
Gillix
Voilà donc le second volume de la collection "Ignatz" de chez Coconino... pourtant le 4ème est paru il y a quelques mois déjà ("Interiorae"), sans compter "Les innocents" de Gipi... Etrange ordre de publication... Enfin bref!

Ces errements de publications sont juste dommageable pour nous, au vu de la qualité de la collection jusque là. Et cet opus ne déroge pas à la règle qualitative!

Igort nous livre ici une histoire dont on a, une fois le livre fini, une irrépressible envie de connaître la suite. Comme quoi, certains auteurs européens ont un sacré talent de feuilltoniste, l'auteur en fait partie!

Dans ce premier chapitre, nous faisons simplement connaissance avec les différents protagonistes, et nous ne pouvons que supposer les imbrications de l'histoire. Le scénario global est soigné, bien construit, et nous laisse sur une série de "cliffhanger" à la fin... mais des cliffhanger à la Igort ! Les mystères pour lesquels nous (comprendre "je) attendons des réponses ne sont que des péripéties de la vie de tous les jours, et pourtant...

Question dessin, il est toujours aussi magnifique, l'impression soignée en bichromie (dans des teintes proches de "5 est le numéro parfait") permet de mettre en valeur l'impeccable travail en lavis. Les ambiances sont convaincantes, prenantes. Lorsqu'il pleut, nous sommes mouillés, en Afrique le ciel est bleu et en Amérique du Sud la chaleur tellement écrasante qu'elle nous fait transpiré...

Donc voilà un livre que je vous recommande chaudement, mais de toute façon... c'est à vous de voir!
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin