| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par bourle
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Batman - Année 1
ScénarioMiller Frank
DessinMazzucchelli David
EncrageMazzucchelli David
CouleurLewis Richmond
Année2000
EditeurDelcourt
CollectionContrebande
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

1ère partie, Batman: Year One : Who I Am, How I Come to Be (Batman #404) [Récit à Suivre - Début]
2ème partie, Batman: Year One : War is Declared (Batman #405) [Récit à suivre]
3ème partie, Batman: Year One : Black Dawn (Batman #406) [Récit à suivre]
4ème partie, Batman: Year One : Friend in Need (Batman #407) [Récit à Suivre - Fin]

Bruce Wayne revient à Gotham City, douze ans après le meurtre de ses parents. Il retrouve une ville irrespirable, violente et gangrénée par la corruption. Cette atmosphère oppressante va bientôt donner naissance à Batman...

Autre(s) publication(s):

Batman: Year One : Who I Am, How I Come to Be (Batman #404)
dans L'aube noire (Batman - Vengeance Oblige #1)
Batman: Year One : War is Declared (Batman #405)
dans L'aube noire (Batman - Vengeance Oblige #1)
Batman: Year One : Black Dawn (Batman #406)
dans Nuit blanche (Batman - Vengeance Oblige #2)
Batman: Year One : Friend in Need (Batman #407)
dans Nuit blanche (Batman - Vengeance Oblige #2)

 

2 avis

oslonovitch
Harvey Dent, le procureur Gordon, le Romain… voilà des personnages récurrents de l'univers de Batman qui sont ici mis en scène par le grand Frank Miller. Ici on apprend à faire connaissance avec toute une foule de personnages : Gordon surtout, mais aussi Batman bien sûr qui revient à Gotham City après une longue absence.

Le dessin semble aujourd'hui un peu daté mais il colle bien à l'ambiance dont Miller a voulu imprégner son histoire. Car même si on rend visite au luxueux manoir de Bruce Wayne, on traîne la plupart du temps dans les égouts de Gotham City.
La ville est en proie à la corruption, aux flics véreux et le lieutenant Gordon semble bien isolé pour faire face à tout ça. Bruce Wayne est en train de donner naissance à Batman et Catwoman sort de l'ombre pour la première fois, surgie de nulle part, ou plutôt si, surgie du trottoir… Voilà une vision désenchantée et noire à outrance du monde de Batman, une atmosphère lourde de polar qu'on retrouvera plus tard avec tous les mêmes personnages chez Loeb et Sale sur "Un long halloween" et "Dark Victory".

Alors, parce que "Année 1" nous apprend beaucoup de choses et parce que cet album est construit en chapitres qui donnent une véritable structure au récit, la lecture de ce Batman semble indispensable. Ajoutez à cela la dose d'action voulue, les problèmes de famille de Gordon, les interrogations de Batman et vous obtenez un très bon album… auquel il ne manque que les adversaires légendaires du héros… mais ceci est une autre histoire !
herbv
Batman – Année un est la réécriture par Frank Miller (uniquement au scénario cette fois) des origines de Batman. Il s'agissait alors d'une volonté de l’éditeur DC de rajeunir ses principaux personnages dont les débuts commençaient à sérieusement dater. L’histoire est centrée sur deux personnes : le lieutenant de police James Gordon et le milliardaire Bruce Wayne. Tous deux arrivent au même moment à Gotham, le premier pour sa nouvelle affectation, le second après un exil volontaire d’une douzaine d’années destinés à chasser ses démons intérieurs suite à l'assassinat de ses parents. Nous suivons alors la lutte de l’un contre la corruption des dirigeants de Gotham, et de l’autre, sous une double identité, contre la criminalité qui gangrène la ville. Inéluctablement, ces deux hommes intègres, mais sans réellement se rencontrer et même parfois en s’affrontant, vont agir dans le même sens afin d’assainir la mégapole incontrôlable.

Comme il s'agit des origines de Batman, il n’y a pas ici de super-méchants, uniquement une société pourrie où quelques rares individus cherchent à agir pour le bien commun alors que le pouvoir politique, judiciaire et policier est corrompu au plus haut sommet. Batman – Année un propose en quatre chapitres un récit nerveux, notamment grâce à l’utilisation de fréquentes ellipses parfaitement gérées. L’histoire est superbement portée par le dessin de David Mazzucchelli qui est vigoureux, simple et efficace. La coloriste, Richmond Lewis, réalise une belle mise en couleur qui porte ainsi les différentes ambiances de l’histoire. Le résultat est donc une totale réussite et l’ouvrage est à la hauteur de sa réputation d’incontournable. De plus, grâce à une réédition récente chez Urban Comics, nous pouvons en profiter dans les meilleures conditions.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin