créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Charlie
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© L'Association

complétez cette fiche
Billet SVP
ScénarioKilloffer Patrice
DessinKilloffer Patrice
CouleursNoir et Blanc
Année1995
EditeurL'Association
CollectionEperluette
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

oslonovitch
Une sacrée bonne surprise !
Intrigué par les motifs en dégradés de gris et le dessin en parcourant cette BD chez mon libraire, je l'ai ajoutée à mon petit paquet du samedi.
Le soir, lecture ravie de ma part pour la découverte de cet auteur que je ne connaissais que de nom (depuis qu'il est annoncé sur un Donjon je crois ?)
Première surprise : ces planches qui datent de 1991 à 1994 ont paru dans Psikopat... Car si le découpage s'apparente aux gags deux planches qu'on peut trouver dans ce type de revue, le ton employé par Killofer est tout de même sacrément noir.
Une deuxième lecture le lendemain, plus axée sur le fond que sur la forme, m'a en effet confirmé que cet album est noir, très noir. Et la dernière case de la planche finale sonne la fin de cette BD de façon très brutale mais finalement évidente dans le cheminement de ces planches surprenantes.

Le personnage central de cette BD est plus un corps de métier qu'un seul homme: celui des contrôleurs de train. Et le lecteur le/les suit à travers des histoires courtes (2 planches donc) qui donnent autant dans le comique que dans le surnaturel, le cauchemar, le scabreux. Les titres de ces planches parfois empruntés à François Villon ajoutent une touche de poésie morbide vraiment très réussie dans cet exercice. Killofer réussit un ensemble homogène d'histoires glauques à souhait, hallucinantes parfois, dont l'impression générale est un peu étouffante mais pour un résultat vraiment convaincant.

Le dessin est tout aussi réussi, en dégradés de gris qui collent à merveille à l'ambiance décrite dans cette BD vraiment pas comme les autres. Par moments, ces formes géométriques employées pour certains décors inanimés m'ont rappelé les toiles industrielles de Fernand Léger, c'est dire le talent de Killofer... Le dessin est si bien réussi qu'il se marie à merveille avec les histoires, à tel point qu'on est convaincu qu'aucun autre dessin n'aurait pu coller à ce point. L'harmonie est parfaite.

Un joyau de BD à découvrir d'urgence !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin