créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par hoody
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© P.C.C.B.A.

complétez cette fiche
BLU
Scénariode Trogoff C. | L.L. de Mars
Dessinde Trogoff C. | L.L. de Mars
Année2016
EditeurP.C.C.B.A.
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

lanjingling
Je m’attendais inconsciemment à un livre de grande taille, comme pour certains tableaux de grands paysages ou de scènes de bataille que l’on connait d’abord en reproduction et que l’on est surpris de découvrir miniatures lorsqu’on les voit en vrai dans un musée. J’en avais pourtant vu les photos de la fabrication, mais mon imagination a du être stimulée par la masse de techniques et d’outils qu’il a nécessités, et qui m’ont d’ailleurs fait acheter ce livre. Il s’agit en fait d’un format de B.D. classique. B.D. classique, car oui, ce livre en porte plusieurs signes : un gaufrier, des personnages qui reviennent (les fillettes), et donc un sens de lecture. Mais une B.D. peut se suffire à elle-même, je peux en effet lire un tome de Corto Maltese, des Pionniers de l'espérance ou de Freddy Lombard en suivant simplement l’histoire, la narration, la mise en page, l’ambiance, sans rien connaitre des autres tomes, des personnages, de l’arrière-plan culturel ou historique.
BLU, par contre, tend aussi vers l’art contemporain, car si on peut apprécier l’œuvre pour sa beauté, et elle en recèle beaucoup, à commencer évidemment par la force et les profondeurs de sa couleur, des traces des matériaux ; il nous manquera quelque chose si on n’en connait pas les référents extérieurs. L’avantage ici, par rapport à Robert Ryman ou Ad Reinhardt, c’est qu’on ne peut se procurer BLU que par contact avec L.L. de Mars, que l’on sait donc que « c’est autant le compte-rendu d'une histoire passionnante qu'un livre », et, si l’on suit Bulledair, on se doute que le titre en italien a vraisemblablement un lien avec son Museo infinito, recueil de dessins venus de visites de musées italiens. Des clés manquent, comme le pourquoi d’un timbrage allemand, qui me plait peu, mais l’essentiel est ici : malgré les différences de traitement entre elles, l’envie , après avoir regardé une page, de revenir sur une autre , appelé soudain par un détail, un trait, ou une impression que l’on voudrait confirmer.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Cherchez cet album sur amazon
bordure
coin bordure coin