créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
Les Cavaliers de l'apocadispe maitrisent la situation
ScénarioLibon
DessinLibon
CouleursLibon
Année2018
EditeurDupuis
SérieLes Cavaliers de l'apocadispe, tome 1
Bullenote [détail]

 

2 avis

Cellophane
J’adore Libon.

Du coup, même si les histoires peuvent être inégales, moins intéressantes, je m’en fiche : j’aime.

Je trouve son humour absurde et faussement enfantin toujours percutant. Quel que soit le sujet, il parvient à traiter l’histoire avec un décalage, une finesse du dérisoire et du déjanté qui marche pleinement.

Ses dessins simplistes, aux lignes pas clairs, aux couleurs basiques, convient parfaitement à la (fausse) simplicité des histoires.

Les personnages sont caricaturaux mais toujours très drôles à mon goût…

Bref, j’adore !
rohagus
Un zeste d'absurde, un soupçon d'humour noir, une touche d'incorrection et une bonne dose de débilité, voilà un cocktail fait pour me plaire, surtout quand c'est Libon (Jacques le petit lézard géant, Tralaland...) qui est à la manœuvre : sa mise en scène et son style graphique me font souvent éclater de rire.

Les Cavaliers de l'Apocadispe met en scène 3 gamins dans des histoires courtes de 5 à 6 pages : un binoclard rebelle et très sûr de lui, un autre écolier tout aussi turbulent et casse-cou, et un troisième bien plus timoré et malchanceux mais qui suit quand même les deux autres dans leurs bêtises (pour ne pas être plus grossier). Ensemble ils vont vivre des aventures autour de l'école ou pendant leurs loisirs débridés. Et ça tourne toujours au n'importe quoi et à l'extravagant, avec le plus souvent de grosses gamelles à la clé.

C'est drôle, c'est varié, et c'est suffisamment imprévisible pour ne jamais ennuyer histoire après histoire. Le tout est soutenu par le dessin de Libon qui donne toujours des bouilles excellentes à ses personnages, accentuant l'humour de ses cases.
J'aurais pu adorer ; et pourtant je suis légèrement frustré. A la lecture de l'album entier, il y a eu quelques éclats de rire, beaucoup de sourires et d'envie de lire l'histoire suivante sans lâcher l'album. Mais la mayonnaise n'a jamais totalement pris. Les récits sont un peu inégaux, leurs chutes parfois bonnes parfois plus plates. J'espérais davantage d'hilarité. Peut-être en attendais-je trop ? Ou peut-être simplement que l'album s’adresse mieux à des lecteurs plus jeunes, pré-adolescents sans doute, qu'à des adultes...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin