| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par luin gor
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Vents d'Ouest

complétez cette fiche
Celui qui n'existait plus
ScénarioRodolphe
DessinVan Linthout Georges
Année2014
EditeurVents d'Ouest
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

topolino 7
Celui qui n'existait plus... Ou l'histoire d'un homme qui, à 40 ans, décide sur un coup de tête de changer complètement de vie.
Marié, des enfant, un job bien rémunéré, une maison et une maîtresse... Il ne supporte plus sa vie monotone et les relations toutes superficielles tournant autour de l'argent et de l'intérêt.
Norman, le jour de l'attentat du 11 septembre se fait passer pour mort (il devait être dans un des bureaux des Twin Towers ce jour là !), laisse brûler tous ses papiers et fuit cette vie qu'il ne supporte plus.
Table rase. Il recommence une nouvelle vie (de clochard), qu'il espère riche mais cette fois en rencontres, amitiés amour...

Le scénario de départ pouvait donner lieu à une très jolie histoire. Mais, au final, ce road movie est un peu décevant car le rythme est chaotique. Certaines rencontres intéressantes sont trop rapides (une ou deux pages), d'autres durent plus longtemps mais ne débouchent sur rien d'enrichissant, d'autres encore sont vraiment improbables.
De plus, la question manichéenne qui constitue la trame, à savoir « Peut-on être plus heureux pauvre et à la rue que riche avec une famille à l'abri ? », ne nécessite pas 160 pages pour présumer de la réponse...

Le voyage de Norman se révèle au final décevant et, sans rien vouloir dévoiler la fin de l'histoire, ne colle pas à l'ensemble.
J'en recommande quand même la lecture car j'ai passé un bon moment en lisant ce livre, attendant de belles rencontres pour Norman que malheureusement j’attends encore. D'autres lecteurs y trouveront peut être leur compte. Les dessins, par contre, collent bien au thème, l'Amérique, Manhattan, la route 66, le terrible climat. Si l'ambiance est très réussie, les personnages sont moins habités, un peu tous égaux, se ressemblant.

Dommage qu'un road movie incite à rester chez soi...
Je conseille le film Une histoire vraie de Lynch pour ceux qui apprécie les road movies riches en rencontres.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin