| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par CoeurDePat
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Paquet

complétez cette fiche
Ciel en ruine
ScénarioPinard Philippe
DessinDauger Olivier
CouleursDauger Olivier
Année2007
EditeurPaquet
CollectionCockpit
SérieCiel en ruine, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5
Bullenote [détail]

Janvier 1945. L'Allemagne dévastée sacrifie ses derniers pilotes aux commandes du chasseur à réaction le plus performant de la deuxième guerre mondiale : le Me 262. Nikolaus Wedekind est l'un de ces jeunes pilotes hâtivement formés et voués à une mort certaine. Mais le Diable veille…

 

1 avis

rohagus
Malgré sa belle et intrigante couverture, je m'attendais à trouver en cet album une "nouvelle BD d'aéronautique" et rien de plus. Je fus du coup bien surpris d'y découvrir une intrigue vraiment originale, mettant en scène une grosse part de fantastique.

Dès le départ, le décor historique m'a séduit. Fin de seconde guerre mondiale dans le camp Allemand, à l'époque où la Luftwaffe testait ses "armes secrètes", les Messerschmidt 262, les tous premiers avions à réaction de combat. Véritables bombes volantes, aussi puissantes que capricieuses et dangereuses, les manoeuvrer était une vraie gageure pour les jeunes pilotes débutants enrôlés à la hâte en cette époque de décadence du Reich.
Ces appareils sont présentés de manière très technique, ce qui ravira les amateurs d'aéronautique pure et dure. Les explications sont parfois un peu longues mais très intéressantes.
Mais que cela ne rebute pas les autres lecteurs car il y a bien plus que cela dans cette BD.
Il y a tout d'abord ce décor historique très bien rendu, où un grand nombre d'Allemands commençaient à se rebeller contre le nazisme ou à déserter et où les rivalités entre corps armés reflétaient le chaos politique et stratégique du moment. Il y a ensuite des personnages crédibles, jeunes officiers militaires hésitant entre leur nation et l'envie de fuir la guerre et le parti national-socialiste qu'ils rejettent.
Et puis il y a cette grosse part de fantastique sous les traits d'un chien doué de parole, sorte d'avatar d'un démon infiltré parmi les hommes pour les corrompre. Faust revisité dans l'univers des aviateurs. Très intéressant et franchement intriguant car ce premier tome ne permet pas de cerner encore les intentions de ce diable à quatre pattes.

Quant au dessin, il est dans un style ligne claire rappelant quelques grands classiques. Les avions et décors sont très bien rendus et rehaussés par de sobres mais excellentes couleurs. Les visages, eux, rappellent ceux des anciens Buck Danny. Il faut avouer que ceux-ci ne sont hélas pas le point fort de l'auteur, leur aspect étant parfois un peu étrange dès qu'ils ne sont plus de face ou de profil. Cela ne gâche cependant pas la lecture et donne un aspect rétro assez sympathique à l'ensemble.

Bref, voilà une bonne surprise, qui pêche un petit peu par le graphisme des visages des personnages et par quelques explications techniques parfois trop longues, mais qui me donne franchement envie de lire la suite.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin