| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Les murailles de Samaris
ScénarioPeeters Benoît
DessinSchuiten François
Année1983
EditeurCasterman
SérieLes Cités Obscures, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 1hs ...
Bullenote [détail]

FRANZ BAUER, jeune officier de XHYSTOS, est envoyé en mission dans la lointaine cité de Samaris. Des rumeurs insistantes font état de disparitions, et les amis de Franz tentent vainement de le dissuader d'entreprendre ce périlleux voyage.
Franz finit pourtant par atteindre Samaris. Errant dans cette ville presque déserte, aux architectures enveloppantes et trompeuses, se laissant envoûter et séduire par une mystérieuse jeune femme, Franz parviendra-t-il à échapper à cette cité tentaculaire ?

 

1 avis

thierry
Premier livre situé dans l'univers des Cités Obscures, Samaris en est également l’un des plus faibles. Il reste malgré tout la matrice d'un univers original. Il est d'ailleurs intéressant de noter que la fin a été modifiée quelques années plus tard pour y intégrer Eugène Robik, le héros de la Fièvre d'Urbicande.
La ville de Xhystos s'inquiète de ne plus avoir de contact avec la lointaine Samaris. Plusieurs de ses ressortissants partis vers Samaris semblent avoir disparu sans laisser de traces. Les autorités de Xhystos décident de dépêcher un enquêteur. Franz se retrouve désigné volontaire par le conseil. On lui fait miroiter une mission sans doute longue mais facile et la perspective d'une promotion à son retour. Mais il n'a guère le choix. Franz ressent le poids des rumeurs et la peur rampante dès que quelqu'un mentionne Samaris. Ses amis ne comprennent pas pourquoi il a accepté de partir. Sa fiancée lui signifie qu'elle ne compte pas l'attendre... mais Franz doit partir. Il n'a pas vraiment le choix.
S'en suit un voyage long et pénible jusqu'aux murailles de Samaris. Dès son arrivée, il se sent mal à l'aise. Il a l'impression que la ville se dérobe à lui.
Benoît Peeters n'a jamais caché que Shuiten et lui n'ont jamais été pleinement satisfaits de ce livre et caressaient (en 1988) l'idée de reprendre complètement cet album. Ils avaient dû entre autres se plier à la contrainte des 44 planches (qu'ils n'ont plus jamais eu par la suite), ce qui explique que, passé une mise en place intrigante à Xhystos et un voyage dont la lenteur et le danger sous-jacent sont bien rendus, l'exploration de Samaris et la conclusion sont bien trop rapides. Le thème du trompe-l'œil, central au projet, n'est que superficiellement traité. Samaris constitue clairement un galop d'essai pour les auteurs. Ce livre est intéressant, mais reste un brouillon de ce que seront Urbicante, Brusel, la Tour et les autres Cités...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin