créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par thierry
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Contes du Japon d'autrefois
ScénarioHanawa Kazuichi
DessinHanawa Kazuichi
CouleursNoir et Blanc
Année2008
EditeurKana
CollectionSensei
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Ce manga revisite les contes et mythes populaires japonais de façon tout à fait originale. Il y intègre des éléments de science fiction ainsi qu'un portrait intéressant de la vie paysanne au Moyen-Âge. Partez à la découverte d'un autre pan de la Culture japonaise !

 

1 avis

rohagus
Kazuichi Hanawa est connu en France essentiellement pour Dans la prison qui a été nominé à Angoulème. Mais avant son séjour carcéral, l'auteur s'était spécialisé dans les contes fantastiques dans le décor médiéval de l'ère Heian au Japon. En cela, ce recueil Contes du Japon d’autrefois ressemble grandement à Tensui, l'eau céleste déjà paru en France.

Le dessin a un style plutôt vieillot. Il se rapproche des illustrations japonaises à l'ancienne : décors soignés et travaillés, presque surchargés, et personnages légèrement figés. Ces mêmes personnages ont des visages que je trouve franchement laids la plupart du temps, notamment l'héroïne récurrente, petite fille à grosse tête et aux yeux lunaires. L'une d'entre elles, la fille née d'une courge, est même particulièrement repoussante.
Du coup, autant je trouve que les décors et certaines planches de cet album ne manquent vraiment pas d'intérêt graphique et de beauté, autant globalement je n'aime pas le dessin à cause de l'allure des personnages.

L'ouvrage présente des contes et légendes populaires japonais dans des décors médiévaux. Je ne suis pas en mesure de déterminer s'il s'agit là de contes vraiment authentiques ou s'ils sont plutôt issus de l'imagination de l'auteur. Mais ils sont intéressants par la façon dont ils sont le reflet d'un imaginaire et d'une époque historique du Japon.
Ils sont en outre assez originaux car là où je m'attendais à retrouver des histoires typiques de kappas et de yokais à la façon de NonNonBâ, l'auteur n'hésite pas à faire plutôt apparaitre des déités imaginaires, des animaux socialisés ou encore tout simplement des extraterrestres. La toute dernière histoire est même de la pure science-fiction qui se passe dans une station spatiale. Etonnant.

Mais par contre, non seulement les scénarios n'ont rien de vraiment palpitant, mais surtout la narration laisse à désirer. Elle est très décousue et peu fluide à la lecture. Elle saute très souvent du coq à l'âne. Régulièrement, je me demandais si je n'avais pas manqué une page ou quelques cases tant les enchainements sont abrupts.
En outre, la majorité des contes narrés dans cet ouvrage semblent mélanger plusieurs sous-intrigues dont on se demande parfois le rapport les unes avec les autres et qui s'agencent mal. Il manque une linéarité aux récits qui du coup embrouillent facilement le lecteur.
Tout cela semble manquer de maîtrise ou alors avoir mal vieilli tant certains passages semblent désuets dans leur narration.

En définitive, malgré mon véritable intérêt pour la découverte de contes traditionnels japonais et d'une ambiance médiévale bien retranscrite, j'ai peiné à la lecture de cet album qui ne se révèle pas plaisant à la lecture et peu captivant.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin