| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par frads
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delirium

complétez cette fiche
Volume 1
ScénarioFiffe Michel
DessinFiffe Michel
Année2021
EditeurDelirium
SérieCopra, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Copra est un comics indépendant. Il a cela de particulier que l'auteur a cherché à revenir aux sources du comics de super-héros et d'action. Il y développe son équipe de mercenaires au gré de ses inspirations dans une intrigue bourrée de testostérone et de combats. Copra est le nom d'une équipe de baroudeurs dotés de super-pouvoirs et autres talents envoyés sur le front par une organisation secrète pour faire les basses besognes. Jusqu'au jour où une bande de super-méchants vient tuer plusieurs d'entre eux et leur mettre sur le dos la mort de milliers de civils, les abaissant au rang de parias mais les libérant du coup de toute contrainte et leur permettant de se venger sans limite.

Le graphisme a quelque chose d'enthousiasmant, un côté underground qui se lâche, rappelant parfois un mix entre Frank Miller, Kevin O'Neill et Paul Pope, le tout pour servir un récit façon « hard boiled ». On dirait que l'auteur n'arrive pas à se figer sur un style, en changeant régulièrement d'une case à la suivante, ce qui donne au passage des personnages pas toujours reconnaissables qu'on confond facilement. Je me suis plusieurs fois demandé lequel d'entre eux on suivait à tel ou tel moment.

Et c'est bien le souci de ce comics. Autant il est admirable par son sens de la liberté et du retour aux instincts primaires du comics de super-héros, autant il est aussi confus que s'il était improvisé à chaque page. Après une introduction plutôt claire, hormis pour ce qui est des motivations des méchants, on s'enlise dans une longue mise en place de la revanche des héros qui vont recruter d'anciens partenaires ça et là. Certains d'entre eux sont directement pompés de super-héros célèbres, le plus reconnaissable étant Doctor Strange mais ce n'est pas le seul. Mais tout est confus, alternant lenteurs embrouillées et passages d'action sévèrement burnés. Il n'y a pas d'intrigue consistante et prenante qui se met en place, juste le déroulé d'une suite d'évènements pas toujours bien reliés entre eux, comme un gamin qui jouerait avec ses GI-Joe et leur inventerait des aventures au fur et à mesure de ses envies, bien souvent pour n'aboutir nulle part.
Cela peut séduire certains lecteurs amateurs d'authenticité graphique et narrative, mais moi ça m'ennuie.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin