| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par everland
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Panini Comics

complétez cette fiche
Cosmic Ghost Rider
ScénarioCates Donny C.
DessinBurnett Dylan
EncrageBurnett Dylan
CouleurFabela Antonio
Année2019
EditeurPanini Comics
Collection100% Marvel
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

1ère partie, Cosmic Ghost Rider (Cosmic Ghost Rider #1) [Récit à Suivre - Début]
2ème partie, Cosmic Ghost Rider (Cosmic Ghost Rider #2) [Récit à suivre]
3ème partie, Cosmic Ghost Rider (Cosmic Ghost Rider #3) [Récit à suivre]
4ème partie, Cosmic Ghost Rider (Cosmic Ghost Rider #4) [Récit à suivre]
5ème partie, Cosmic Ghost Rider (Cosmic Ghost Rider #5) [Récit à Suivre - Fin]

Fresh Start ! Frank Castle, le Ghost Rider héraut de Thanos dans un lointain futur est désormais libre de ses actes. Et il décide de kidnapper le Titan Fou lorsqu'il n'était qu'un bébé pour l'élever loin de la violence et des meurtres… mais rien ne va se passer comme prévu !

 

1 avis

rohagus
Je venais tout juste de parcourir un article me faisant découvrir l'existence du personnage de Cosmic Ghost Rider. Je voulais en lire davantage sur le personnage de Thanos. C'est dans ce contexte que j'ai abordé ce comics.

Ce Cosmic Ghost Rider est une incarnation de Frank Castle, alias le Punisher, ayant accepté le rôle du justicier fantôme nommé Ghost Rider et ayant ensuite reçu des pouvoirs cosmiques en devenant en plus Héraut de Galactus, le transformant en super-héros surpuissant de l'ordre des entités cosmiques que Thanos affronte dans ses quêtes démesurées d'omnipotence.

J'étais loin de m'attendre au ton de ce comics qui tranche radicalement avec l'atmosphère de tragédie grandiloquente des trilogies de Jim Starlin, le créateur de Thanos et notamment du fameux crossover Le Gant de l'Infini - Le Défi de Thanos. En effet, avec Cosmic Ghost Rider, on est carrément plus dans l'humour déjanté d'un Deadpool, avec aussi un côté irrévérencieux et rock rappelant l'esprit de Lobo.

L'intrigue de cette mini-série nommée en français Bébé Thanos doit mourir commence au Valhalla où Odin a ressuscité Frank Castle après que ce dernier fut tué par une version sombre du Silver Surfer dans une aventure précédente. Comme le Punisher met le boxon à Asgard, Odin décide de lui redonner ses pouvoirs de Cosmic Ghost Rider et de l'envoyer où il veut dans l'espace et le temps pour agir librement... et loin de chez lui si possible. Frank décide de retourner dans le passé, à l'époque où le titan Thanos était encore un bébé de trois ans seulement, pour le tuer avant qu'il ne devienne le génocidaire galactique dément qu'on connaît. Sauf que le bébé Thanos, aussi dangereux soit-il déjà à cet âge là, est encore innocent de tout crime et il ne peut se résoudre à l'assassiner froidement. Alors il décide de l'élever comme son propre enfant... ce qui va entraîner un sacré bordel !

C'est du bon gros délire avec plein de clins d’œil aux fans des comics Marvel et c'est très rafraîchissant !
Il fonctionne sur le contraste entre un univers Marvel qui reste sérieux et cohérent et un Cosmic Ghost Rider qui est devenu tellement puissant et fou qu'il se fout de tout et cause le Chaos partout où il passe. Cela ressemble grandement à du Deadpool, mais avec le côté revanchard et obstiné du Punisher en plus.
Les trois premiers chapitres sont très rythmés, bourrés d'action, de répliques cinglantes et de gros mots d'un Cosmic Ghost Rider irrespectueux et ne craignant rien ni personne, et pas plus Galactus qu'il va saluer comme un vieux pote, laissant le Dévoreur de Mondes assez pantois. Une bonne part de l'univers Marvel y est largement tourné en dérision, voire même littéralement massacré dans la joie et la bonne humeur violente. Sans parler d'un bébé Thanos complètement à contre-pied de son personnage ordinaire et qui devient encore plus hilarant quand on voit comment il tourne ici une fois adulte. C'est franchement drôle et défoulant par moment.
Les deux derniers chapitres sont un peu plus posés et bavards, avec un soupçon de psychologie et de prise de recul sur les motivations et les actes du Punisher et leurs conséquences, mais cela reste dans la bonne humeur et avec une bonne dose de dérision. Et la fin se révèle ironique et finalement assez logique.

Belle surprise que ce Cosmic Ghost Rider tourné vers l'humour et l'action certes musclée mais également déjantée. Cela change nettement des comics qui se prennent au sérieux et nous avons droit ici à un scénario certes loufoque sur le fond mais bien mené, qui tient la route et qui fait rire sans être bête.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin