| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par everland
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Taïfu Comics

complétez cette fiche
Tome 4
ScénarioShioko Mizuki
DessinShioko Mizuki
CouleursNoir et Blanc
Année2009
EditeurTaïfu Comics
CollectionShojo
SérieCrossroad, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Bullenote [détail]

Au décès de sa grand-mère, Kajitsu, jeune lycéenne de 15 ans, retrouve, après sept ans de séparation, Lumiko sa mère adoptive mais surtout ses frères par alliance, Taro et Natsu.

Kajitsu et Natsu prennent conscience mutuellement de leurs sentiments respectifs, et tentent désespérément d’y faire face...
C’est alors qu’une fille se dresse entre eux pour s’accaparer Natsu...

 

1 avis

herbv
Alors qu’elle rentre du lycée après avoir vainement tenté de réviser en compagnie de ses amis, Kajitsu voit Natsu en compagnie d’une autre fille, excellente élève et très jolie de surcroît. Cette dernière, prénommée Erika, semble avoir décidé de "mettre le grappin" sur le demi-frère bien aimé de Kajitsu, à sa grande contrariété. Pourtant, peut-elle se permettre d’être jalouse ? Après tout, elle-même entretient une relation plutôt trouble avec son professeur de calligraphie. Celui-ci semble devenir d'ailleurs de plus en plus entreprenant. Pourtant, il n’arrive pas à éveiller d’envies charnelles chez notre jeune héroïne. Que peut bien vouloir signifier un tel comportement étrange ? Kajitsu se retrouve donc en pleine confusion, ne sachant pas bien ce qu’elle veut et ce qu’elle doit faire.

Après un excellent troisième tome, Crossroad 4 baisse un peu en intérêt, l’arrivée d’une rivale laissant Kajitsu dans l’indécision. Du coup, le rythme du récit retombe un peu mais il ne faut pas le regretter tant Shioko Mizuki, l’auteure, réussi à rendre de façon juste la confusion qui règne dans les relations entre Kaijitsu et Natsu. Cependant, on ne peut s’empêcher d’avoir l’impression de voir l’histoire stagner un peu. Il ne reste qu’à espérer que la mangaka réussisse à approfondir un peu plus le personnage d’Erika dans le cinquième volume car c’est bien dans la description des sentiments et des réactions qui en découlent qu’elle se révèle être à son meilleur. Néanmoins, avec un rythme de publication bimestriel, la version française ne va pas nous donner le temps de s’inquiéter, pas à trois tomes de la fin de la série.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin