| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Mael
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Le Contrat
ScénarioMarazano Richard
DessinDurand Michel
Année2003
EditeurGlénat
CollectionGrafica
SérieCuervos, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [détail]

Colombie, Medellin...La misère et la drogue font des ravages, Miguel Santos, un syndicaliste engagé dans la lutte contre les cartels, met sur pied un programme de réinsertion d enfants des bidonvilles. Joan est l un de ses jeunes protégés, il fonde de grands espoirs en lui, même si Joan vit avec des modèles de réussite liés à l argent facile. Mais les deux deviennent très proches... A tel point que Joan va demander à Miguel de devenir son père. Devant le refus du tuteur, leur relation va peu à peu se dégrader et le gamin va accepter des petits boulots pas très honnêtes et être contacté par l homme de mains d un seigneur de la drogue qui lui propose beaucoup d argent facile...
Sa première mission est simple : il doit tuer un homme, un syn dicaliste qui n a de cesse de persuader les paysans d arrêter de cultiver la coca.
Mais cet homme qu il doit tuer, le petit Joan le connaît très bien... Trop bien, même...

 

2 avis

malo
Franchement je suis un peu surpris par l'indiférence dans laquelle est sorti cet album!! Le dessin de Michel Durand est absolument somptueux, très classique mais maitrisé de bout en bout. J'y ai vu une influence des dessinateurs latins de la vieille école (Manara, Font etc...). Bref, des gens qui maitrisaient lisibilité et narration à la perfection. L'histoire est puissante et elle aussi très classique dans sa forme mais tout aussi maitrisée dans la progression de la tension tout au long du récit que la partie graphique. Les personnages sont remarquablement silhouettés dans leur psychologie ce qui est rarement réussis en BD. Le décor de l'histoire nous change un peu des habituels Etat-Unis ou France et fait songer à des films comme "la vierge des tueurs" de Barbet Schroeder. Bref c'est -hors mangas- le seul album de bd française avec le tome4 du 3ième testament qui m'a paru digne de mon portefeuille depuis 6/7 mois. J'ai l'impression que l'album est un peu boudé (encore que le net ne represente pas la réalité des ventes) peut être à cause de sa facture très classique justement, c'est bien dommage.
briographe
Non, Cuervos T1 n'est pas passé totalement inaperçu : l'album est sélectionné pour le prix du meilleur scénario au Festival International de la BD - Angoulême 2004.

Le prochain tome, Sicaire de la Sainte Coke, sortira dans les prochains jours. On y découvrira un Joàn un peu plus âgé que dans le premier volume (l'album débute sur la fête surprise organisée pour son 17ème anniversaire par Raùl, le chef du cartel).
On est tout d'abord dérangé par l'atmosphère de Cuervos qui bannit tout espoir. Le sujet, il faut dire, est très dur : l'univers de la drogue dans les favelas de Colombie, où des gamins sont embauchés comme tueurs à gages par les cartels de la cocaïne.
Mais chaque relecture de Cuervos nous conforte dans l'opinion qu'il s'agit d'une histoire d'une richesse incroyage.
A lire absolumment.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin