créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ TaĂŻfu Comics

compl�tez cette fiche
Tome 2
Sc�narioShioko Mizuki
DessinShioko Mizuki
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2008
EditeurTaĂŻfu Comics
CollectionShojo
S�rieCyber Friends, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [d�tail]

Leiko arrive dans le gigantesque institut Domus Aurea, un nouveau lycée où elle espère se faire des amis.
Elle y rejoint son futur mari, l’égoïste et despotique Natori, responsable de la Commission de l’Ordre intérieur.
Elle fait la connaissance de deux beaux garçons, Rio et Azumi, otakus d’informatique et de cybernétique avec lesquels elle crée le club des Believers malgré la désapprobation du très autoritaire Natori.
Leiko se retrouve enfermée seule avec Natori dans l’ancien foyer des Believers...
Soudain un incendie se déclare … !

 

1 avis

herbv
Leiko Kobayakawa se trouve en fâcheuse posture, piégée par son diabolique fiancé Natori Nijô, sur le point d’être abusée sexuellement alors qu’ils sont enfermés dans un réduit. Heureusement pour notre jeune ingénue, celui-ci reprend ses esprits. Il ne reste plus qu’à trouver le moyen de sortir de là. Les choses se compliquent encore un peu plus lorsqu’un incendie se déclare suite à un câble électrique qui vient d’être coupé par un rongeur. Il devient vraiment impératif de trouver une sortie…

Le second volume de Cyber Friends se focalise donc sur la relation entre Leiko et Natori puisqu’elle se prolonge tout au long des cinq nouveaux chapitres proposés. Il en résulte des propos plus graves, plus sérieux. Malheureusement, les réactions de Natori ne semblent pas très naturelles et sonnent un peu faux. De plus, le méchant qui est très méchant alors qu’en réalité il est plutôt gentil est un thème plus que galvaudé dans les mangas. Du coup, on ne s’amuse plus autant à la lecture jusqu’au dernier chapitre où l’arrivée d’un nouveau personnage, au comportement extrêmement manipulateur, relance l’intérêt pour la série.

S’il est toujours délicat de juger une série après deux tomes, il est toujours un peu embêtant de voir une baisse d’intérêt alors que ça devrait être l’inverse. Surtout qu’on a atteint la moitié de l’histoire. Il ne reste plus qu’à espérer que Shioko Mizuki, l’auteure, réussira à retrouver le souffle des premiers chapitres afin de conclure son récit de manière satisfaisante. Il reste que le titre est plutôt agréable à lire et qu’on passe un bon petit moment de divertissement. Seulement, il ne faut pas en demander plus.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin