créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Le Secret du janissaire
ScénarioAyroles Alain
DessinMasbou Jean-Luc
CouleursMasbou Jean-Luc
Année1995
EditeurDelcourt
CollectionTerre de Légende
SérieDe Cape et de Crocs, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 ...
Bullenote [détail]

À bord d'un vaisseau turc, un coffre. Dans le coffre, un écrin, dans l'écrin, une bouteille, dans la bouteille, une carte, et sur cette carte... l'emplacement du fabuleux trésor des îles Tangerines !...
Il n'en faut pas plus à deux fiers gentilshommes, fins bretteurs et rimailleurs, pour se jeter dans une aventure qui, de geôles en galères, les mènera jusqu'aux confins du monde.

 

2 avis

jean loup
"De cape et de crocs". Il y a dans ce seul titre, raccourci saisissant de l'ambiance de la série, une promesse de bonheur. Vous qui avez aimé les mousquetaires d'Alexandre Dumas et le bossu de Paul Féval, sachez que les histoires de cape et d'épée ne sont pas moribondes : la plume d'Alain Ayroles les a remises au goût du jour. Quant aux crocs qu'il ajoute à cette recette éprouvée, c'est une référence au "Roman de Renart" ou aux fables de La Fontaine - en tout cas à un monde où les animaux vivent au milieu des hommes, se vêtant, se distrayant et bataillant comme eux. Ajoutez un soupçon d'influence théâtrale (Molière et son Scapin surtout) et vous obtenez le cocktail le plus enthousiasmant de l'année 1995.
Don Lope de Villalobos y Sangrin est un loup, hidalgo fier et ombrageux, fine lame qui ne connaît d'autre peur que celle des rats. Armand Raynal de Maupertuis est un renard, français amateur de belles lettres et de belles dames, qui, tel Aramis, manie les mots plus habilement encore que l'épée. Les deux compagnons prêtent leurs lames à un vieil homme desespéré dont le fils aurait été enlevé par des turcs qui réclament une rançon de cinq cent écus pour le libérer. Mais lorsqu'ils mettent le pied sur la galère (une chébèque, précise Armand...), pas plus de fils prisonnier que dans la pièce de théâtre de Molière ! En revanche, une carte dans une bouteille semble indiquer un fabuleux trésor... qui va attirer bien des convoitises.
Alain Ayroles est un immense scénariste. "Le secret du janissaire" mérite des lectures répétées pour apprécier pleinement la richesse et la finesse drôlatique des dialogues, ainsi que la mâitrise époustouflante de la narration et de la mise en scène. Le rythme est trépidant. Les enchaînements de situation forcent l'admiration (à titre d'exemple, le jeu sur les portes dans les planches 8 à 10). Le découpage est parfait. La plume d'Ayroles est l'une des plus affutées du neuvième art, et l'on devine sans peine une culture littéraire de bon aloi chez ce très prometteur nouveau venu. Celui-ci a, de plus, eu le bon goût de s'offrir un dessinateur particulièrement doué. Le dessin de la série est à la hauteur du scénario. Les couleurs sont belles, le trait est précis et agile, naviguant avec le même bonheur entre le somptueux et le comique (certains faciès sont irrésistibles).
Jean-Luc Masbou est donc très, très talentueux. Alain Ayroles, répétons-le une dernière fois, sera certainement l'une des grandes figures scénaristiques du XXIe siècle. Ce premier tome de la série "De cape et de crocs" est un de ces albums qu'on emporte sur une île déserte. Mais nul n'est besoin de vous couper du monde pour enfin le découvrir, et le refermer avec un sourire béat.
bourle
Don Armando et don Lope après avoir été renvoyé de la cour du roi de France se retrouve à Venise à la recherche de moyen finance. Or, le hasard et leur loyauté les amènent à une carte au trésor, mais aussi au devant d’ennui. A coups d’épée et de vers, nos deux fiers français traversent terres et mers à la recherche de menues monnaies et d’aventures.

Ayroles scénarise de parfaite manière ce premier tome. Je ne pourrais énumérer cette fois ci les défauts du tome comme j’ai l’habitude de le faire car ce tome n’en a pas point. La plus belle qualité de ce tome est bien entendu les dialogues, nos deux amis parlent en effet en vers à tout va et pour toutes occasions. Même sans cela les dialogues de tous les protagonistes sont somptueux. Par ailleurs, l’intrigue de ce tome nous prend à la gorge tout le long de ce tome et donne de la consistance à l’opus. Je ne puis évoqué tous ce que j’ai apprécié dans ce tome.
Masbou n’a pas à rougir des qualités de son collaborateur ; Ses dessins sont somptueux. Je reproche souvent le manque de décors dans les BD d’aventures et les séries humoristiques jouent avec le scénario au dépens du dessin ce qui n’ai pas le cas ici. Les décors sont nombreux et on ne s’en lasse pas. Cette série est humoristique est une déformation des visages dans certains contextes prête à sourire. Bien entendu, l’idée de donner aux français un aspect animalier est de très bon goût et une idée splendide.

Un premier tome empli de consistance, d’intrigue et de dynamisme parsemé d’humour et de vers illustré de fort belle façon.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin