créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Delcourt

compl�tez cette fiche
Nuit de chagrin
Sc�narioKris
DessinObion
CouleursBreton Florence
Ann�e2003
EditeurDelcourt
CollectionTerre de LĂ©gende
S�rieLe Deserteur, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [d�tail]

Hugo S. est un fantôme. Pour la toute-puissante Cité, il est officiellement mort au combat dans une des innombrables « opérations de maintien de la paix » aux frontières extérieures. Mais Hugo est bien vivant. Déserteur, fuyard peut-être, mais en vie. Après cinq ans d'exil, il se décide à retourner vers la Mère-patrie sous un faux-nom. Mauvaise pioche. Un fantôme, c'est un bouc-émissaire idéal pour les factieux en tous genres qu'abrite la Cité. Et ils sont nombreux.Mauvaise pioche pour eux aussi. On ne se débarasse pas si facilement d'un fantôme…

 

1 avis

roberto
Présenté sous une couverture splendide, le tome 1 du Déserteur amorce un cycle qui s'annonce passionnant. D'entrée de jeu, les auteurs nous immergent dans un univers ténébreux de science-fiction où règne l’instabilité politique, ils nous font découvrir un monde en déclin, impitoyable et où, plus que de vivre, il s’agit avant tout de survivre. Au fil de ces pages nous ressentons à quel point Kris et Obion se sont investis dans l’évocation de ce monde qu’ils ont créé.
Leur héros est un homme mystérieux mais attachant dont la personnalité complexe ne nous est révélée que par petites touches successives. Les personnages secondaires quant à eux sont nombreux, et constituent un bestiaire des plus inventifs -telles ces séduisantes femzebrs- qui vient renforcer la cohérence de l’ensemble.
L’histoire est celle d’un homme ressurgi du passé pour accomplir une mission de la plus haute importance, se retrouvant balancé entre des factions rivales. Le récit est fragmenté à l’extrême sans que cela nuise à la lecture et si, par moment, des zones du récit nous paraissent un peu brumeuses il est fort à parier que les tomes suivants viendront les éclaircir. En définitive ce fourmillement d’information est plus une qualité qu’un défaut.
Notons également le souci du scénariste de recréer dans son dialogue un "parlé" imagé d'autant plus savoureux qu'il est vraisemblable.
Le déserteur est soutenu par un dessin prometteur. Celui-ci relève d’un réalisme qui possède déjà ses caractéristiques propres, évoluant de manière originale sans trahir nullement l'influence de trop écrasants modèles graphiques. Gageons qu’il s’épanouira davantage encore dans les volumes à venir.
Le découpage est ici toujours judicieux et confirme une grande maîtrise narrative tant dans les scènes d’actions que dans celle où le dialogue domine.
Les couleurs subtiles de Florence Breton viennent enfin apporter une dimension nécessaire à ces pages en renforçant l'atmosphère sombre qui enveloppe le récit.
Nous ne pouvons que vous conseiller la lecture de cet album qui s’impose comme une des grandes réussites de l’année 2003.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin