| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par wandrille
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Ðiện Biên Phủ
ScénarioNishijima Daisuke
DessinNishijima Daisuke
CouleursNoir et Blanc
Année2007
EditeurKana
CollectionMade In
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Durant le Guerre du Vietnam, un jeune appelé américano-japonais, servant comme photographe de guerre au seins des troupes US, va faire la rencontre d'une jeune mais redoutable combattante vietnamienne, virevoltant dans les airs avec son sabre et décimant les ''envahisseurs''. Tous ceux qui l'ont vue sont morts, sauf lui…!

 

1 avis

rohagus
Pour bien comprendre ce manga et ne pas être estomaqué par le décalage entre son dessin et son contenu, il faut lire la citation d'introduction et le propos en épilogue. Tout se base en effet sur le postulat de Tim O'Brien qui, au sujet des récits de guerre, estime que la vérité et l'horreur de ces évènements dépassent tellement l'imagination que "ce qui paraît inconcevable doit être considéré comme vrai et ce qui paraît crédible devient suspect". Sur cette base, Daisuke Nishijima nous offre un manga vraiment surprenant et fort à la fois.

Le dessin, tout d'abord, est purement kawai. Les détails sont dissimulés sous un encrage gras et des trames épaisses. Les personnages sont enfantins et souriants.
Mais c'est pourtant bien avec ce dessin que l'auteur nous laisse deviner de véritables scènes de boucherie sanglante, les horreurs immondes de la guerre, des personnages aux psychés plus pourries les unes que les autres.

Ce récit n'est pas un récit enfantin. Ce récit n'est pas souriant comme pourrait le laisser croire un rapide feuilletage.
Ce récit est celui de l'aspect le plus sordide de la Guerre du Vietnam. Pas la Guerre d'Indochine comme le laisserait entendre le titre, mais bien celle du Vietnam où furent impliqués les USA quelques années plus tard.
Mais pour aborder la vérité crue et l'horreur, l'auteur joue à l'inverse sur le fantastique et l'incroyable. Il met en effet en scène un couple formé par une grand-mère et sa petite fille de 11 ans dotées de capacités guerrières sur-humaines, capables de bondir aussi vite que l'éclair pour massacrer les troupes américaines et ne laisser pour seul survivant à chaque fois que le photographe de guerre américano-japonais héros de ce récit. Ce dernier sera alors amené à croiser leur route plus souvent qu'il ne le voudrait, témoin à chaque fois des affres de la guerre et de la pourriture d'esprit des soldats qui s'y impliquaient.

Un bien étrange récit. Mais quand on finit par comprendre le principe, il est vrai que le message instillé par l'auteur passe étonnamment bien du fait de ce décalage volontaire entre la légèreté du dessin et la noirceur du récit, et entre le fantasque de l'intrigue et des personnages et la crudité de la vérité historique.
Hélas, le récit semble ne pas avoir de fin. Le manga s'achève en effet très abruptement, comme s'il y manquait plus qu'une suite, tout simplement une moitié de l'histoire et évidemment une conclusion. Cela laisse le lecteur sur un véritable sentiment d'inachevé, d'inaccompli. Est-ce voulu ? Sans doute mais le résultat passe assez mal en ce qui me concerne.
Cela n'en reste pas moins une lecture vraiment originale, forte et intéressante tant par son traitement que par son contenu.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin