| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Les Humanoïdes Associés

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioOtomo Katsuhiro
DessinOtomo Katsuhiro
CouleursNoir et Blanc
Année1991
EditeurLes Humanoïdes Associés
SérieRêves d'enfants, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

 

2 avis

Grunt
Une assez grande déception que ce titre d'un mangaka pourtant prestigieux.

L'histoire débute pourtant bien, l'intrigue est d'émblée bien plantée et le décor urbain, qui ne surprend pas quand on connait les oeuvres d'Otomo, se prete on ne peut mieux à l'histoire. Et la thématique choisie, qu'on découvre rapidement promet de bons moments...

Hélas, malgré des découpages et des gros plans de qualité, qui contribuent efficacement à une atmosphère angoissante et qui témoignent d'un talent certain, Otomo n'est pas parvenu à m'accrocher plus que ça. Ces personnages ne semblent pas "creusés" et le dénouement final reste facile, voire baclé.

En conclusion, c'est une impression assez confuse que m'a laissé Domu: un mélange d'interrogation et de déception subsite lorsque je referme ce livre; ce qui me pousse à dire que ce titre ne m'a vraiment pas séduit.
Nino
Effectivement, après avoir lu Akira on a l'impression d'avoir mangé du réchauffé.
Des personnages aux super-pouvoirs dont on ne sait d'où ils viennent ni pourquoi ils s'affrontent.
C'est un peu le même sentiment que pour Akira: il y a des combats de partout à te faire exploser la planète mais on ne sais jamais comment ils ont acquis ces pouvoirs ni vraiment pourquoi ils se tapent dessus.

Pourtant, les 45 premières pages mettent en place un suspense exemplaire.
L'ambiance y est glauque à souhait et les flics piétinnent. Les temps d'action et de réflexion sont habilement maîtrisés et le découpage un régal à analiser.

Pour conclure, je dirais que Dômu est à lire avant Akira et à utiliser comme référence de découpage niveau rythmique et mise en scène.
A côté de cela, j'avoue avoir été déçu par le déroulement final de l'histoire.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin