| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Le Grand Prix de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mr_Switch


par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Rubéus Khan
ScénarioTrondheim Lewis | Sfar Joann
DessinVince
CouleursWalter (Pezzali)
Année2020
EditeurDelcourt
CollectionHumour de Rire
SérieDonjon Antipodes +, tome 10000
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Moi qui suis fan de l'univers de Donjon, c'est à regret que je dois dire que cette série se déroulant loin dans le futur de Terra Amata et des aventures de Herbert et Marvin est celle qui me plait le moins jusqu'à présent. Je pense que c'est parce qu'elle s'éloigne trop de l'atmosphère des autres séries et qu'elle se raccroche à des thématiques qui ne sont pas ma tasse de thé. Mais je ne me base que sur le premier tome et je ne demande qu'à être convaincu par la suite.

Cela commence donc au tome +10000, soit vraisemblablement des siècles après l'histoire du Donjon lui-même. Nous nous y retrouverons dans un cadre mi-contemporain mi-futuriste. Il y a d'une part un monde régi par des hommes d'affaires véreux, avec la justice à leurs ordres, et par des organisations mafieuses. Et d'autre part, il y a une intrigue en toile de fond qui rappellera celle de Pacific Rim, avec des mecha géants combattant des sortes de kaiju des laves. Au milieu de cela, le héros, Robert, se bat avec toute sa hargne, ses poings et parfois sa clé de 72 pour prouver son innocence et retrouver son fils qui lui a été retiré injustement.
Quel rapport avec Donjon me direz-vous ? Eh bien, Robert est un De Vaucanson, sans doute lointain descendant d'Herbert, le monde est animalier et j'imagine que les monstres des laves ont un rapport avec l'Entité Noire qui a été renvoyée dans le coeur de Terra Amata... mais pour ce qui est de l'intrigue du premier tome, le fil reliant les aventures qui me plaisent tant avec celle-ci est trop ténu pour me satisfaire.
Et comme je n'aime ni les histoires de gangsters, ni celles de vengeance violente, ni les combats de mecha, je suis frustré.
Je retiens quand même quelques bonnes idées, notamment le personnage de la femme de main du gangster, à la fois ultra-brutale physiquement et douce d'esprit, ou encore les quelques mecha très inspirés de Goldorak. Le dessin de Vince est plutôt bon également.
Mais le récit ne m'a pas enthousiasmé, et s'il ne fait pas de doute que je lirai la suite, c'est uniquement parce que je fais confiance aux auteurs de Donjon et que j'espère qu'ils sauront davantage faire le lien avec ce qui m'a plu dans leur univers.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin