| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Du ramdam chez les brasseurs
ScénarioTrondheim Lewis | Sfar Joann
DessinYoann
CouleursYoann
Année2003
EditeurDelcourt
CollectionHumour de Rire
SérieDonjon Monsters, tome 6
autres tomes... 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 ...
Bullenote [détail]

Pour la toute première fois, Grogro est chargé d'une mission : aller chercher de la bière à Zautamauksime, la ville des lapins. Malheureusement, il n'est vraiment pas très malin, et pour son dîner, il mange une aile du Vanderbeck qui le transportait par la voie des airs... Il s'ensuit une rencontre avec un chevalier itinérant qui le prend pour un féroce et puissant mercenaire ; et une série de quiproquos et de bagarres ridicules qui n'arrangeront pas sa réputation...

 

2 avis

CoeurDePat
Ah, mais que ça fait du bien ! Cet album est rafraîchissant, c’est un vrai bonheur ! Yoann déploie ici tout son talent avec les couleurs directes, et comme dans Toto l’ornithorynque, le résultat est époustouflant de beauté. Chaque case est une véritable toile à elle seule : la scène de la page 42 particulièrement est extraordinaire.
Le dessin est très naïf, caricatural et expressif. Très inventif aussi, de par la variété impressionnante de monstres, leur travail et… leur réussite, tout simplement. Au niveau de la mise en scène, si Sfar et Trondheim font toujours les storyboards, on pourra remarquer que Yoann impose cependant une patte très marquée : la plupart des dessins comportent moins de détails, ceux-ci se fondant en fait dans le décor. L’attention se centre alors sur les personnages, sur l’action.
Alors voilà, au niveau graphique je n’ai rien à redire, c’est un festival de couleurs, des dessins naïfs d’une grande beauté, des monstres géniaux, et tout cela crée une ambiance rare.
Et concernant l’ambiance, le scénario est en parfait accord avec le graphisme (ou réciproquement, hum) : le ton est résolument humoristique. Il faut dire que le personnage de Grogro, pataud, stupide et gourmand, y est pour beaucoup. Mais Tonfa n’est pas en reste, puisqu’il crée un contraste intéressant avec Grogro ; et les lapins de Zautamauxime ont toujours le même caractère. En plus la quête de la bière est tout de même un sérieux pied de nez à toute l’heroïc fantasy.
Enfin, on retrouvera dans ce tome (niveau 40) le gardien et le trésorier, bien âgés, Horous, fantôme, Zongo, mais aussi un «tilapin», rouge et avec de grandes dents. Ca alors...
Un réel moment de plaisir, et un excellent Donjon Monsters, peut-être mon préféré avec le premier.
june
Le sixième Monsters est dessiné par Yoann, un des papas de Toto l'Ornythorinque (et cofondateur de l'Atelier qui fait Beuh).
Le premier Donjon non colorisé par l'infatigable Walter est donc en couleur directe, et une fois de plus, le pinceau de Yoann fait des prouesses; les planches sont magnifiques, les personnages prennent une nouvelle dimension.

Dans "Du ramdam chez les brasseurs" (niveau 40, donc époque Zénith), on suit une aventure débile du non moins débile Grogro, une des créatures les plus stupides de Donjon; on y croise aussi un Marvin Rouge encore tout jeune, mais déjà retors... Au niveau scénario, on est pas dans les hautes tours de la saga, mais l'on passe ma foi un moment très récréatif avec le plus gros bouffeur de lapins de tout l'univers Donjon.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin