| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Da Rocha
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Emmanuel Proust / EP Média

complétez cette fiche
Le Prince Valaque Vlad Tepes
ScénarioCroci Pascal | Pauly Françoise-Sylvie
DessinCroci Pascal
CouleursCroci Pascal
Année2005
EditeurEmmanuel Proust / EP Média
CollectionAtmosphères
SérieDracula, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

 

1 avis

Indy
Comme dans leur précédente collaboration, « Lady Tara Cornawall », l’ambiance est toujours aussi gothique (décors, costumes, visages). Même certains dialogues de cette bande dessinée se retrouvent ici , comme « de quoi sommes nous certains » formule qui résumait cet opus.
Un très beau dessin où les pleines pages, souvent pour décrire les ignominies perpétrées par le comte Vlad Tepes, ponctuent le récit d’un Dracula, sous un angle intimiste. L’aspect chef guerrier de Vlad Dracula n’est guère traitée ici, seuls ses crimes sont visibles.

C’est en outre une double narration qui s’offre à nous : en 1888 un archiviste confie au romancier Bram Stocker, (qui fera l’objet prochainement d’ une bd d’Yves H et de Sera chez Casterman), auteur de « Dracula »,les mémoires de la princesse ,Cneajna ,l’épouse du comte Vlad.
Cette approche presque intime, et passionnelle, le tout dans une ambiance paradoxalement glaciale, du comte sanguinaire, est originale et mérité d’être lue.
J’ai retrouvé dans cette atmosphère glacée le climat et la folie du film « l’Impératrice rouge », de Joseph Van Sternberg, avec Marlène Dietrich (d’ailleurs, Cneajna, est toujours vêtue de cette couleur tout au long de l’album), car c’est plus autour de l’épouse du comte Vlad que repose le scénario.

A découvrir.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin