| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Grunt
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Soleil

complétez cette fiche
New York
ScénarioArleston Christophe
DessinBarbucci Alessandro
Année2013
EditeurSoleil
SérieEkhö - Monde Miroir, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bullenote [détail]

Quand l’horizon s’assombrit, quand le sort s’acharne, quand l’angoisse du lendemain vous serre le ventre au point de ne rien pouvoir faire d’autre que de vous rouler en boule dans le coin le plus sombre de votre appartement… Bombez le torse ! Relevez la tête et reprenez espoir, car, quelque part au village goblin, il y a quelqu’un de toujours plus malheureux que vous, qui garde pourtant la pêche et une foi aveugle en l’avenir ! Parlant d’avenir, c’est justement là que tenteront de se rendre nos fiers goblins, prêts à tout pour découvrir les promesses et les mystères que recèlent leur futur, dans un terrifiant voyage à travers le temps ! Et si, pour une fois, juste une fois, une simple fois, ils finissaient par l’emporter…

 

1 avis

Cellophane
Il y a beaucoup de bon, dans ce volume !
D’abord, il y a les dessins. Ils sont excellentissimes ! Une certaine rondeur caricaturale permet de mettre en avant ce monde différent tout en conservant un côté réaliste qui fonctionne. Mais c’est bel et bien dans le monde d’Ekhö (et non dans l’avion du début) qu’ils sont les meilleurs !

Les idées steampunk sont également très réussies. Tout ce qui fait notre monde contemporain a un pendant inventif dans le monde miroir, du métro à l’avion en passant par les feux signalétiques.

Il y a un bon dynamisme qui nous fait suivre les personnages avec plaisir – d’autant que c’est le premier tome, celui où on découvre tout.
Et puis sans qu'on l'anticipe, tout s’emballe un peu après la moitié du récit.

On nous case une histoire de possession avec enquête pour Fourmille, un combat « monstruesque » pour Yuri, un rapprochement des deux avec résolution des deux histoires… Tout va alors super vite : si on a pris le temps de nous présenter le monde, il reste peu de place pour caser des histoires…

Je crois que j’aurais préféré continuer à découvrir Ekhö, d’autant que l’histoire de possession ne semblait pas mauvaise mais va trop vite à mon goût et aurait mérité un tome à part entière.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin