créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par everland
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
Une épaisse couche de sentiments
ScénarioThirault Philippe
DessinGnaedig Sébastien
Année2006
EditeurDupuis
CollectionExpresso
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Stanislas Réveillère est le DRH d'une entreprise florissante et soumise aux lois du marché. Et ces lois, justement, viennent de pointer un bilan comptable huileux. C'est signe que Stanislas doit agir vite. Il licencie d'abord deux femmes de ménage. Du menu fretin pour lui, et pas même syndiqué. Il forme alors une jeune recrue, Romain, qu'il invite à assister aux entretiens. Il a une technique bien rodée pour signifier un licenciement, qu'il est particulièrement fier de transmettre à Romain. Il exécute sa tâche sans pitié ni remord, pour un travail net et sans bavure. Sauf que le destin va le rattraper... Sa mère, qu'il n'a pas vue depuis quelques années, se meurt dans une ordinairement triste maison de retraite. Malgré un agenda "overbooké", il décide de la voir une dernière fois, sans se douter des révélations qu'elle va lui faire et qui vont changer sa vie. Peut-être...

 

1 avis

cracoucass
"Faites-moi ca proprement, Réveillère. A la hache!". Le Réveillère en question, Stanislas de son petit nom a une vie merveilleuse: C'est un 'killer'... enfin, un "directeur des ressources humaines" dans la compagnie du "leader européen du gras". Son job, c'est licencier, humilier, et briser ceux qui ne se prêtent pas assez vite à des exercices de soumission volontaire pour mieux satisfaire aux objectifs précédents. Ajoutez à celà une vie de famille plan-plan et un assistant fallot et vous obtenez le parfait méchant d'aujourd'hui, sans gros flingue ni plan machiavélique pour détruire le monde. Le super-vilain parfait en somme, un gars horriblement "normal" absolument sûr de réussir son coup, jusqu'à ce qu'il entende les révélations de sa mère mourante dans une maison de retraite. Voilà qui va bien pourrir la vie merveilleuse de ce parfait salaud. Jusqu' à quel point?

Philippe Thirault, le scénariste, est plus connu pour ses récits historiques se déroulant dans l'Amérique de la fin 19ème/ début 20ème siecle, avec le génial Miss aux Humanos, Lucy romans édités au Serpent à Plumes, ou encore La Fille du Yukon chez Dupuis. Il montre ici une autre facette de son talent dans un contexte plus contemporain: il y garde cette vision desespérante du genre humain, auquel il mèle un cynisme froid, fièrement arboré par ses personnages, tous plus lâches et terribles les uns que les autres. Un tableau qui bouscule et peut déranger tant manquent les prises auxquelles le lecteur puisse se raccrocher. Un récit d'un noir total, où même le dénouement ne laisse entrevoir une éclaircie que pour mieux confondre le lecteur sur la duplicité des protagonistes.
Une histoire qui tranche aussi par les couleurs de Ruby, volontiers vives et le dessin de Sébastien Gnaedig, très charbonneuses mais qu'il appaise par son graphisme "gros-nez" très épuré. Le directeur de Futuropolis, ex-directeur éditorial des Humanos, puis de Dupuis où il a lancé la collection "d'humeur" qui l'accueille aujourd'hui (mais intégrité oblige, le projet fut signé après son départ), et pour qui le dessin est donc une seconde occupation (au même titre que Jean-Christophe Menu par exemple, mais dans une chronologie opposée) y montre un talent certain et des progrès remarquables vis à vis de ses précédents ouvrages notamment dans la représentation des expressions de ses personnages.

Dans la droite lignée de Vider la Corbeille paru trois ans auparavant chez Rackham, cette Epaisse couche signée dans une collection plus grand public, est une vision des plus sombres du monde de l'entreprise. Entre fascination et franche répulsion elle en deviendrait presque jubilatoire si elle n'était si réaliste.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin