| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Bamboo

complétez cette fiche
L'Etreinte
ScénarioJim | Bonneau Laurent
DessinBonneau Laurent
Année2021
EditeurBamboo
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Un sculpteur voit son couple brisé sur la route du retour d'un séjour en Catalogne lorsqu'une voiture se renverse sur la leur et plonge sa compagne dans le coma. Lui s'en est sorti avec quelques blessures mais il ne peut plus qu'attendre qu'elle reprenne connaissance. Désorienté et malheureux, il va alors être obsédé par une idée bizarre, celle de retrouver une femme inconnue qu'il a prise en photo par hasard sur une plage lors de ce fameux séjour à Cadaqués. Pourquoi ? Lui-même n'en a aucune idée si ce n'est qu'il vit cela comme une obsession. Sont-ce les lignes de son corps qui attirent son instinct artistique ? S'agit-il d'un moyen de rester du bon côté de la vie ? Ou peut-être de pouvoir atteindre d'une manière ou d'une autre l'esprit de sa compagne en effleurant celui d'une autre femme ?

Les auteurs, Jim et Laurent Bonneau, ont bâti ensemble cet ouvrage presque à la manière d'un cadavre exquis. Le second a avancé l'idée de départ, le lieu et la photo, puis Jim a élaboré le début d'une trame scénaristique autour, et les deux auteurs ont ensuite construit peu à peu le récit amenant de nouvelles idées au fur et à mesure, découvrant ensemble où il allait les mener, ajoutant de nouveaux éléments ou en faisant revenir d'autres à certains moments. A la lecture, on ne sent pas réellement cet aspect improvisé de l'intrigue. On ne le retrouve que dans la longueur du récit et dans son grand nombre de pages qui reflète à quel point les auteurs se sont laissés porter par leurs idées et ont permis à leur histoire de se se développer et de gagner en maturité. Cela entraîne certes quelques longueurs et un aspect légèrement décousu, mais cela se marie bien avec la thématique de l'attente angoissée et du probable deuil d'un amour qui sont ici abordés.

J'ai mis un certain temps à m'imprégner du récit.
Le graphisme est esthétique mais ne m'a pas enthousiasmé au départ. Je trouvais les traits des visages trop mouvants, notamment celui de la compagne du héros, et j'avais bien l'impression que le dessinateur représentait le plus souvent ses personnages de dos ou le visage partiellement masqué pour éviter autant que possible de les représenter. A l'inverse, j'ai trouvé les décors et paysages élégants et magnétiques.
C'est surtout le comportement du héros que j'ai eu du mal à appréhender en début de lecture. Comment ose-t-il s'obséder ainsi pour une autre femme, et son corps en particulier, quand sa compagne est dans le coma ? D'autant plus que comme il ne trouve pas la bonne dès le départ, il va finalement faire plusieurs rencontres successives sans qu'on sache bien où il va nous mener et par extension où les auteurs veulent en venir. Mais de la même manière que ceux-ci ont bâti et découvert leur propre récit peu à peu, il se forge au fur et à mesure une vraie raison à ces actes, et une vraie destination. Les motivations que je lui imaginais me rebutaient un peu, mais j'ai fini par mieux saisir l'état d'esprit du héros et ne plus y voir le mal que je soupçonnais au départ. Je comprends que cette quête obnubilée puisse servir à tromper une angoisse insoutenable. On se prend évidemment à s'imaginer dans une telle situation et à se demander de quelle manière on aurait soi-même combattu le désespoir.
Puis vient la fin de l'album. Et j'en veux aux auteurs d'avoir réussi à me faire pleurer, même si je suis assez à fleur de peau sur le sujet abordé en ce moment. Ils ont su me toucher et raviver en moi ce besoin d'étreindre et de montrer son amour tant qu'il est temps. De même que l'indispensable retour nécessaire à la vie, quoi qu'il en coûte.

Honnêtement, ce n'est pas vraiment le genre de récit que j'aime à lire, et il comprend en outre quelques longueurs qui pourront ennuyer certains lecteurs, mais il se révèle fort, intelligemment mis en scène et le ton a su rester juste et finalement parvenir à me toucher pour de bon. C'est donc une bonne BD, un bon roman graphique.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin