| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioStudio Bones
DessinKondou Kazuma | Kataoka Jinsei
CouleursNoir et Blanc
Année2008
EditeurKana
CollectionShonen Kana
SérieEureka Seven, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Bullenote [détail]

Renton, 14 ans, est un adepte du surf aérien. Il rêve d’égaler son héros, Holland, champion de la discipline et leader de Gekkostate, une organisation rebelle !
Lorsque la jolie Eureka, pose Nirvash, son mecha, dans la cour de l’atelier du grand-père de Renton afin de le faire réparer, Renton ne se doute pas que l’occasion va bientôt lui être donnée de se joindre à Holland et son équipe. Saisira-t-il sa chance de surfer sur cette vague ?!

 

1 avis

rohagus
J'ai trouvé ce manga assez bizarre, difficile à appréhender. Il mélange en effet les genres sans trop savoir, au bout de 2 tomes, vers quoi il tend pour de bon.
Ca ressemble avant tout à un shonen de mechas, avec beaucoup d'inspiration de Neon Genesis Evangelion dans les personnages, les ennemis et les mechas en eux-mêmes.
Mais ça ressemble aussi à un manga "magazine de mode" sur le surf et une communauté de free riders cools et hétéroclites. Ce monde de science-fiction est en effet parcouru de courants aériens invisibles appelés strapar sur lesquels les jeunes peuvent faire du "riff" et sur lesquels encore les énormes méchas eux-mêmes surfent sur des planches un peu ridicules dans leur situation. Et les "gentils" sont une belle bande de rebelles aux looks tous plus cools les uns que les autres qui se produisent dans un magazine de "riff" et combattent les "méchants" militaires avec le sourire qui brille.
Et pour finir, ça ressemble aussi un peu à un shonen romantique où un jeune ado tombe amoureux d'une jolie fille mais alterne avec elle les quiproquos et les situations embarrassantes dans une suite de gags pas très drôles.

Ce cocktail est bizarre car on a vraiment du mal à le prendre au sérieux.
Les rebelles n'ont aucune crédibilité. Ils évoluent dans un super vaisseau géant à la pointe de la technologie mais n'ont pas de sous pour s'acheter une croquette à manger. Ils se produisent en photos dans le magazine de "riff" qu'ils publient alors qu'ils sont sensés combattre une armée toute puissante. Ils débarquent comme d'un rien chez un ado et, hop, l'enrôlent dans leur petite bande sans même hésiter. Et ils improvisent toutes leurs actions mais gagnent toujours à la fin car le scénariste aime à résoudre les situations dangereuses en faisant tout simplement disparaitre le danger d'un claquement de doigt.
Le contexte n'est en outre pas expliqué, les militaires jouent le rôle de méchants sans qu'on sache pourquoi, les rebelles se révoltent contre eux mais on ne sait pas pourquoi, et à part le fait qu'il les trouve cools on a bien du mal à comprendre pourquoi le jeune héros les rejoint aussi facilement au risque de sa vie.

Tant et si bien que malgré une certaine originalité dans le ton et le ménage de genres, je n'ai pas su accrocher à ce manga trop confus et assez invraisemblable.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin