créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Pilote
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
La femme accident (1ère partie)
ScénarioLapière Denis
DessinGrenson Olivier
Année2008
EditeurDupuis
CollectionAire Libre
SérieLa femme accident, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

Julie est en prison. Demain se clôture son procès ; elle est inculpée de meurtre. Elle est persuadée que la liberté est au bout du tunnel, qu'elle pourra enfin s'envoler vers l'Australie avec son fils. En attendant, Julie se confie, revient sur les évènements qui l'ont conduite jusque-là. Des corons de la banlieue de Charleroi aux luxueux appartements du centre-ville, c'est l'histoire d'une vie, d'un destin hors normes qui se dessinent ici. L'histoire d'une femme qui voulait être riche et heureuse, par tous les moyens. Et dont la beauté devait être la clef pour cette vie rêvée. Ainsi, entre le roman noir et la vie en rose, c'est tout le parcours accidenté d'une femme d'aujourd'hui qui se raconte dans ces pages.

 

1 avis

rohagus
Cette BD ressemble par bien des aspects à une chronique sociale, celle d'une fille de la banlieue industrieuse de Charleroi dont la jeunesse a été cabossée par la vie et qui tente tant bien que mal de s'en sortir.

Le dessin est doux et réaliste. Grenson, déjà auteur de Niklos Koda, offre des planches soignées et maîtrisées, seules quelques erreurs anatomiques et des personnages un peu figés sont à déplorer. Pour le reste, les décors des corons et des industries fumantes sont excellents et pleins d'âme.
Mais surtout, Grenson s'essaie ici pour la première fois à la couleur directe et je dois dire que je trouve ça superbe. Les tons sont ocres et fauves, la lumière est très réussie, l'ambiance y est. C'est beau, rien que grâce à la couleur et par ce qui s'en dégage.

A côté de cela, le scénario manque un peu de surprise pour ce seul premier tome actuellement paru. Nous suivons en effet les déboires affectifs et amoureux d'une petite minette que la vie n'a pas gâté si ce n'est en lui offrant un joli corps et un beau minois. Son parcours croise trop souvent la médiocrité et la banalité jusqu'à ce drame mystérieux qu'on nous annonce en ouverture puisqu'elle semble accusée d'un meurtre qu'elle dit n'avoir pas commis.
Le tout sonne de manière juste et réaliste mais sans en savoir plus sur la suite de l'intrigue, je reste sur une impression de récit un peu vain, sans surprise. En outre, les émotions ont régulièrement eu du mal à m'atteindre. A la manière de cet amour entre Julie et son petit copain auquel j'ai du mal à adhérer tant je ne vois rien qui exprime ou explique les liens qui les attirent ni l'amour que pourrait ressentir l'héroïne.
La mayonnaise a un peu de mal à prendre à mon goût.
Je lirais cependant la suite avec intérêt ne serait-ce que pour profiter un peu plus de ces beaux décors et belles couleurs de Grenson.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin