créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par bourle
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Institut Pacôme

complétez cette fiche
Luxe, calme et entre-soi
ScénarioHureau Simon
DessinHureau Simon
CouleursNoir et Blanc
Année2008
EditeurInstitut Pacôme
CollectionClitopile Pruineux
SérieFormol - Le bocal à bidules, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

Chronique de la vie à Saint-Germain-en-Laye (ghetto huppé), ce premier volume du comix de Simon, alias Prof Hurax, est par certains côtés plus glaçant que certaines histoires glauques dont il a le secret... Vous voilà prévenus.

 

1 avis

Mael
Habitué des récits de voyages, Simon Hureau nous emmène cette fois-ci dans son univers quotidien, un univers pourtant à mille lieux du nôtre, dans l’étrange monde de Saint-Germain-en-Laye.

A Saint-Germain-en-Laye, la richesse est visible. Les mamies sont poudrées et liftées pour faire plus jeunes, les petites filles, elles, sont habillées comme des dames, et portent des vêtements griffés pour aller à l’école. La vérité est souvent plus caricaturale encore que la fiction, et ce carnet ne déroge pas à l’adage. Simon Hureau croque ses alentours avec sa manière habituelle, jusqu’à s’étonner lui même que la vérité puisse être si ridicule.

Afin de respirer un peu il nous emmène durant un passionnant moment dans l’après-marché chic, meilleure occasion pour manger des produits hors de prix sans débourser : il suffit de se baisser et de ramasser des restes intacts ; ou d’inspecter les poubelles de la ville un soir d’encombrants, l’occasion de récupérer des Littré entier et de croiser les quelques marginaux de la ville. Mais même les clochards sont touchés, avec le fameux concept du « clochard à leurs mémères », qui se donnent ainsi bonne conscience en choyant leur SDF bien français (mais pas les roumains, il y a des limites) et permettent des scènes aussi absurdes qu’un homme dormant dans la rue qui mange une bourriche d’huîtres.

Mesquins, bassement de gauche et très drôle, ce premier numéro de Formol est complété par des extraits du journal communal qui valent à eux seul la lecture de ce zine.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Cherchez cet album sur amazon
bordure
coin bordure coin