crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Tonkam

compl�tez cette fiche
Frères du Japon
Sc�narioMatsumoto Taiyô
DessinMatsumoto Taiyô
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2000
EditeurTonkam
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Ce recueil de 9 nouvelles confirme le talent de conteur de Taiyo Matsumoto (Amer Béton). Les personnages déjantés et naïfs sont autant d'archétypes d'un monde qui voit ses valeurs lui échapper et cherche une "nouvelle vie". Les héros sont des petites gens, ou des enfants et des laissés pour compte. A Travers eux, Matsumoto nous parle des ses interrogations sur le sens de la vie, mais parle aussi de nous. Avec son graphisme unique et personnel, nous plongeons dans cet univers poétique et réaliste qui lui est propre.

 

1 avis

CoeurDePat
Si vous n'avez pas apprécié "Amer Béton", il est inutile de lire cet album.

En effet, ces 9 histoires mettent en exergue la futilité de la vie, ou plus précisément de la vie telle qu'elle est vécue. Plus encore que dans "Amer Béton", où les personnages étaient bien typés dans leurs rôles (les gangsters, les clochards, les hommes d'affaire...), l'absurde règne : les personnages ne sont rien, ils s'interrogent, se souviennent, imaginent.

Les éléments oniriques sont nombreux, tout le découpage, toute la narration est mise à contribution pour créer une sensation d'irréalité, pour détacher le lecteur du monde, pour le monopoliser complètement, pour lui faire se poser des questions, l'immerger dans cet absurde, ce questionnement. La premièe histoire est à cet égard exemplaire à elle seule, avec ce personnage qui ne cesse de répéter "où iras-tu quand tu mourras ?".

Côté dessin, c'est du Matsumoto, et c'est spécial. Pas "propre, pas "soigné", des perspectives et des traits variables, mais j'aime beaucoup. Et "Duel" montrera à ceux qui en douteraient que l'auteur est capable de "bien" dessiner.

Pour ma part, j'aime beaucoup cet album très atypique, mais il est clair qu'un nombre limité de lecteurs risque de l'apprécier. On en ressort en effet plutôt déprimé, interrogatif, plein de doutes. Mais dans ce domaine, il s'agit là d'un petit bijou.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin