| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par nyl
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Rue de Sèvres

complétez cette fiche
Frontier
ScénarioSingelin Guillaume
DessinSingelin Guillaume
Année2023
EditeurRue de Sèvres
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Frontier se présente à mes yeux exactement comme un Cyberpunk 2077 transposé dans le cadre de la conquête spatiale. Cela se caractérise par tout ce contexte d'humains ouvriers ballotés par des méga-corporations déshumanisées, rendus esclaves par des dettes sans fin et vivant dans des lieux oppressants totalement dominés par la société qui les possède. Je note d'ailleurs un probable clin d'œil à Cyberpunk 2077 avec le nom de la corpo Militech qui traine dans un décor. A cela s'ajoute donc ce cadre spatial avec une plutôt judicieuse vision de l'évolution de la conquête du système solaire et surtout de son exploitation.

Ce qui fait la force de cette BD, c'est justement son décor et en particulier la manière dont il est dessiné. Le graphisme de Singelin est formidable. J'adore le soin qu'il apporte à la foule de détails de chacun de ses plans, ce mélange de futurisme et d'humanité, ces stations spatiales surencombrées, ces planètes en cours de terraformation, et l'espace en général. Malgré la simplicité de leurs visages, les personnages ne sont pas en reste, pleins de personnalité, de vie et de dynamisme. Idem pour les couleurs, elles sont aussi excellentes et contribuent à l'âme visuelle de cet album.

L'histoire pour sa part m'a légèrement moins convaincu. J'adore son cadre et je trouve les protagonistes plutôt bons, mais je trouve que l'intrigue se traine un peu en longueurs et ne sait pas vraiment où elle va. Il y a plusieurs beaux moments, à nouveaux de formidables paysages et découvertes, mais il me manque une accroche, un sentiment d'une histoire qui prend vraiment corps.
Le récit présente en outre quelques éléments naïfs et bien-pensants quand il s'agit de présenter la communauté des gentils hommes libres face aux méga-corpos, comme s'il suffisait d'être un tas de chouettes copains motivés et de planter des arbres pour maintenir en vie une station spatiale et des centaines d'occupants sans aucune autre source de revenus ou d'aide extérieure. Cela contraste avec le réalisme cru des premiers chapitres et ça a brisé ma suspension d'incrédulité. Et c'est peut-être à cause de ça que je n'ai pas ressenti de grande émotion en lisant les dernières pages alors que c'est visiblement le but recherché.
Toutefois, je trouve quand même que c'est une très belle BD, graphiquement et dans l'idée, et j'aimerais en voir davantage des comme ça.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin