créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Pilote
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Geronimo - Mémoires d'un résistant apache
ScénarioXavier Clément | Lugrin Lisa
DessinXavier Clément | Lugrin Lisa
Année2016
EditeurDelcourt
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Je suis allé un peu à reculons vers la lecture de cette BD car j'imaginais y lire l'épaisse biographie un peu rébarbative d'un personnage historique. Mais en réalité la mise en scène narrative est telle que la lecture est vraiment très agréable et fluide. On alterne en effet entre l'année 1904 où un écrivain rencontre le vieil homme qu'est devenu Geronimo, se lie d'amitié avec lui et écoute le récit de sa vie, et le récit en question, des années 1840 à 1870.

Ainsi, à la manière d'un Little Big Man, on découvre le conflit entre Amérindiens (Apaches plus précisément) et colons blancs. Cela commence par une période de forte méfiance mais durant laquelle le jeune Go Khla Yeh vivra une enfance puis une première vie de famille relativement heureuse. Hélas survient le massacre de sa femme et de ses enfants par des Mexicains, puis d'autres exactions commises cette fois par des soldats américains sans scrupules, qui vont entraîner les véritables guerres indiennes contre les Apaches, et au passage amener Go Khla Yeh à être surnommé Geronimo.

Ce qui est bien, c'est que le récit évite tout manichéisme pénible. Oui les Mexicains massacraient les Indiens, mais les Indiens se vengeaient bien de leur côté. Et oui il y avait de vraies pourritures chez les Américains, mais aussi des Blancs sympathiques. Et autant on comprend les réactions de vengeance des Apaches, autant on s'interroge sur leur comportement, et notamment celui de Geronimo, qui faisait parfois preuve d'une sauvagerie qui montre vraiment leur différence culturelle indéniable d'avec les Occidentaux (même si les actions des Blancs de l'époque n'étaient pas vraiment plus respectables). Je me souviens d'avoir vu dans ma jeunesse le film Fureur Apache où les déchaînements de violence des Apaches étaient effrayants et j'en gardais le souvenir de monstres cruels. De voir par leurs yeux des violences similaires et leurs raisons dans ce récit me fait un effet un peu bizarre. Mais dans tous les cas, face au rouleau compresseur de la politique et de l'armée américaine, c'était un combat vengeur perdu d'avance.

Voici une BD intéressante et bien construite qui se lit très agréablement et apprend pas mal de choses sur les relations entre Mexicains, Américains blancs et Apaches à l'époque, et sur qui était vraiment ce personnage au surnom si connu qu'était Geronimo.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin