crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Lucky Luke
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Kazé

compl�tez cette fiche
Tome 9
Sc�narioMorimoto Kozueko
DessinMorimoto Kozueko
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2015
EditeurKazé
S�rieGokusen, tome 9
autres tomes... 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 ...
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

herbv
L’ignoble M. Miura, l’espion du président du conseil d’administration qui cherche à fermer le lycée Shirokin, a réussi à prendre des clichés compromettants de Shin et surtout de Yankumi lors de la fête des boules du sanctuaire Kamiyama dont la famille Kuroda est la composante vedette. La situation est grave, mais Miura va peut-être commettre l’erreur de vouloir les exploiter à son avantage au lieu de les remettre à son supérieur. Pendant ce temps-là, les élèves de l’école se préparent à recevoir des collégiennes lors d’une journée portes ouvertes destinée à transformer l’établissement en lycée mixte. Bien entendu, cette fameuse journée si cruciale pour l’avenir de l’école va tourner au vinaigre. Deux représentants d’une bande qui fait la loi dans un quartier voisin viennent se venger d’avoir été offensés par Minami, Utchi et Noda. Mais ces derniers, ainsi que tous les élèves de Shirokin, ont pour instruction de bien se comporter en présence des filles venues visiter leur institution à la réputation si mauvaise. Que faire ? Mais comme Yankumi est dans les parages...

La série Gokusen continue son petit bonhomme de chemin mais sur un rythme moins élevé et dans un ton moins amusant que dans le tome précédent. La faute, si l’on peut dire, à l’intermède de la journée portes ouvertes qui ne sert qu’à mettre en place la nouvelle intrigue du moment, le fil principal de l’histoire étant mis, une nouvelle fois, de côté. Le changement de comportement des élèves est assez peu crédible et il en résulte un récit un peu poussif. Cette baisse s’explique aussi par la présence de deux mini-chapitres en fin de volume sur Fuji, le chien de la famille Kuroda. Ces deux « bonus » sont particulièrement sans intérêt. De plus, il y a un changement de traducteurs et cela se sent. Alors qu'avant, les dialogues étaient régulièrement hauts en couleur avec l'usage de termes souvent désuets, ce qui était amusant, le tome 9 propose un langage très peu soutenu et ordurier, se voulant jeune (à coup de « wesh »). Est-ce que cela correspond moins aux dialogues d'origine ? Difficile à dire lorsque l’on n’est pas capable de lire la VO.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin