créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par pikipu
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioTanaka Masashi
DessinTanaka Masashi
CouleursNoir et Blanc
Année1995
EditeurCasterman
CollectionManga
SérieGon, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 1hs
Bullenote [détail]

 

3 avis

CoeurDePat
Découvert et lu presque par hasard, ce tome a été une très grosse surprise pour moi ! D'apparence peu alléchante (papier un peu cheap, aspect du tome un peu vieillot, aucune parole et dessin de prime abord rebutant), la lecture s'est avérée tout simplement passionnante !
En effet, le personnage de Gon est... délirant. Petit (minuscule) tyrannosaure rex, il a l'air complètement sérieux et austère. Mais c'est sans compter sur sa force -- phénoménale -- et sa résistance -- à toute épreuve -- qui lui confèrent un caractère de chien, un mépris pour le danger (il dort sur un ours brun...) et une attitude assez égoïste et déplaisante envers le reste du monde.
Les aventures qui lui arrivent commencent très gentiment (bagarre avec l'ours brun), mais on s'aperçoit très vite que cette série est com-plè-te-ment délirante ! Ainsi (dans la série, pas dans ce volume), Gon va imiter des castors et construire une maison, faire la tortue, apprendre à voler... toujours avec cet air très sérieux qui le caractérise.
Les expressions des animaux sont assez confondantes de maîtrise : Tanaka est vraiment très très doué au dessin, tant pour la caricature (expressions absolument superbes sur le visage des animaux), que pour les paysages, très bien rendus. De rebutant qu'il paraissait, le dessin devient véritablement sublime, et ce dès le premier volume.
Alors voilà, moi j'aime, c'est génial. Je n'ai lu que trois tomes pour l'instant, mais la crainte de la répétition s'est révélée infondée : en fait les aventures sont effectivement assez semblables, mais c'est un tel bonheur que je ne m'en lasse pas. :)
hoody
Gon est petit, Gon est violent, Gon est tétu, Gon est un petit tyrannosaure dans la nature que nous connaissons.

Cruel mais pas vraiment méchant, Gon martyrise tous les pauvres animaux qui croisent son chemin, surtout les méchants prédateurs qui trouvent là beaucoup plus forts qu'eux. Le long des défis tous plus improbables du petit Gon (conduire un lion et un requin comme des vélos, se débarasser d'une tique, construire un barrage, vivre avec des loups, des aigles ou des pingouins, rien que cette liste non exaustive m'attendrit :,o) ), on s'étonne, on rit de ces aventures sans paroles et atypiques, où à la cruauté de la nature s'oppose une cervelle très dure, un petit corps vigoureux et une indifférence un peu cruelle qui se meut au fil des pages en compassion. En même temps ce n'est jamais véritablement niais, c'est trop fou pour l'être.

Le Dessin de Tanaka est somptueux, un véritable travail d'orfèvre et de dynamisme. Des expressions animales tres réussies, avec un gros coup de coeur pour le génial petit air buté de notre petit monstre. Pour tous ceux qui croyaient que les mangas se résumaient à de la trame vite barbouillée sur un encrage approximatif, jetez un oeil sur ces pages somptueuses travaillées à l'extrème. Bien-sur, le scénario est limité, mais là n'est pas le but. Les courtes fables se succèdent avec inventivité, irrévérence et une méchanceté piquante envers la nature (que les Japonnais vénèrent, c'est presque blasphématoire en fait).

Et je suis pret à vous garantir que, qui que vous soyez, vous ne resterez pas indifférents à la folie furieuse et communicative qui émane de cette série dingue et attachante.
pikipu
Un manga sans paroles. Un trait dense. Des histoires d'animaux. Un petit dinosaure en héros... Voilà quelques caractéristiques de Gon.

Le trait m'a paru tellement dense au début que j'ai cru que j'allais faire demi-tour. Tanaka ne lésine pas sur l'encre, il doit avoir de sacrés stocks chez lui. C'est un amoureux du détail, du petit trait partout. Je ne sais pas combien il peut y en avoir par planche. Je ne dois pas savoir compter jusque là.

Mais on finit par s'habituer et on se met à admirer la précision du dessin. Car Gon est étonnament sympathique. Egoïste, tétu, présomptueux, il dégage un je ne sais quoi d'attirant. Peut-être parce qu'il est drôle. Voilà le mot est trouvé. Gon est tout simplement drôle.

Voilà longtemps que je n'avais pas ri de bon coeur en lisant une bande dessinée. Ce n'est pas prétentieux. Il n'y a aucun dialogue. Aucune morale. Gon est un excellent divertissement.

N'en déplaise aux ours et aux castors.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

coffret
bordure
coin bordure coin