crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Dupuis

compl�tez cette fiche
De l'inconvénient d'être mort
Sc�narioVehlmann Fabien
DessinBodart Denis
CouleursScarlett (Smulkowski)
Ann�e2002
EditeurDupuis
CollectionHumour Libre
S�rieGreen Manor, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [d�tail]

Pour entrer au club très fermé du « Green Manor », pas de problème : il suffit, en plus d'une grosse fortune, d'avoir l'esprit torve, l'inspiration machiavélique et le coup de poignard élégant. Car ce haut lieu de la bourgeoisie anglaise abrite le plus beau ramassis d'escrocs, de manipulateurs et d'assassins que compte la perfide Albion. Au travers de six nouvelles histoires sadiques et savoureuses à souhait, le crime devient un art noble et un passe-temps très distrayant...

 

1 avis

Sire Halloween
Etrange titre, il faut l'avouer! Il n'y a que des avantages à être mort, on peut tourmenter les vivants, hululer la nuit dans les vieilles ruines, valser dans les cimetières avec les défuntes... La mort peut même devenir un jeu d'esprit (frappeur), quand les gentlemen de Green Manor s'en mêlent.
Bodart et Vehlmann récidivent donc en nous proposant une nouvelle série de sinistres faits divers. Vehlmann délègue ses pouvoirs de conteur à Thomas Below, un jovial psychopathe qui nous ouvre la porte grinçante de ce manoir vert, couleur de désespoir. Nous y trouvons le répugnant Lord Virgile, un monstre comme je les aime; une histoire d'homme-chien qui ferait dresser les poils du plus hardi des lycanthropes; un sombre secret d'alchimiste lié à une lance millénaire; des références à la tératologie (l'étude des monstres), aux cérémonies vaudou et au singe tueur d'Edgar Poe... Une ambiance morbide, des dénouements déconcertants, des chausse-trappes dans lesquelles le lecteur se laisse prendre avec délices, et tout au long de l'album, un cynisme glacial et ricanant.
Point de monstres ni de spectres derrière tout cela, rien que de simples mortels... Mais chacun sait que les humains, pour peu qu'ils aient certains talents, peuvent être presque aussi machiaviéliques que les glauques entités du royaume des ombres. Bonne nuit à tous, que vous soyez assassins ou futures victimes!
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin