créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par lanjingling


par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
Invasions et chuchotements
ScénarioBourhis Hervé
DessinSpiessert Rudy
Année2006
EditeurDupuis
CollectionExpresso
SérieIngmar, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [détail]

Quand les Vikings partaient en expédition, le frêle Ingmar restait à terre avec les femmes il était alors le seul homme vaillant du village , les enfants, et les vieillards. Sur ces derniers, il était chargé de veiller, et ça, c'était évidemment moins drôle. Alors il passe son temps à raconter les histoires d'un preux Ingmar, courageux, intrépide, et à la force colossale. Même les gamins ne sont pas dupes : leur Ingmar à eux n'est qu'un pleutre !

Son père est " godhi ", le chef du village, à qui un mauvais coup de hache a donné la vivacité d'une huître. L'assemblée du Thing a donc décidé de le faire succéder par son fils le plus vaillant : soit Ingmar, l'aîné, soit Epson, le plus costaud. Une épreuve de navigation devra les départager, c'est Ingmar qui commence.

À la première île abordée, au premier village incendié, Ingmar sauve des villageois qui s'étaient réfugiés dans une grotte à l'écart des violences et du pillage. Pour le remercier, un vieillard lui offre un livre enluminé racontant les fabuleuses histoires d'un dieu maigre...

 

1 avis

Coacho
Pauvre petit Ingmar. Fils aîné de la famille du chef d’un village de vikings, il est chétif, peureux, et rachitique. Il souffre de la comparaison faite avec son frère, fier et sanguinaire barbare qui conduit son peuple à travers les mers puisque leur père ne peut plus le faire.
Cette comédie burlesque nous permet de nous amuser de situations peu communes, entre cruauté et raison, couardise et manipulation.
Les Dieux vikings seront même inquiétés par un autre Dieu tout maigre et unique.
Hervé Bourhis s’amuse avec un pleutre en le balançant dans un monde hyper violent qui contraste avec la personnalité de ce Tanguy des anciens temps. Il nous offre des gags très drôles mais qui sont plus de la mise en situation qu’un réel récit. Je demande à être convaincu avec le prochain tome pour voir qu’elle est la continuité de cette histoire.
Pour le dessin, Rudy Spiessert utilise un gaufrier assez classique, s’aventure à quelques changements de disposition de temps à autre, et fixe avec efficacité les situations voulues par le scénariste.
Il y a un côté « trait gras » que l’on retrouve dans d’autres albums, des mêmes auteurs du Stéréo Club, mais aussi dans le Comix Remix ou dans Isaac le Pirate et dernièrement dans Lincoln. Je ne pourrai pas vous qualifier ce type de trait, je ne suis pas expert, mais j’aime assez ce côté crayonné minimaliste avec ce qu’il faut de couleur pour les ambiances.
Mais comme je le disais plus haut, j’attends vraiment un tome de plus pour savoir si c’est mieux ou pas…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin