créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par solea
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© 6 pieds sous terre

complétez cette fiche
Joß Fritz
ScénarioVandermeulen David
DessinAmbre
CouleursNoir et Blanc
Année2010
Editeur6 pieds sous terre
CollectionBlanche
SérieLa Passion des Anabaptistes, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

 

1 avis

thierry
Comment donner envie de lire cette Passion des Anabaptistes d'Ambre et Vandermeulen ?
Comment rendre séduisant un objet aussi radical dans la forme et le fond ?
Radical dans la forme parce qu‘en revisitant l'histoire des révoltes paysannes qui ont secoués l'Alsace entre 1493 et 1536, les auteurs ont voulu créer un objet qui rappelle les livres d'époque. Imprimée dans un format que l’on imagine plutôt pour les tirages de luxe, les planches d'Ambre s'inspirent directement du travail des graveurs allemands de l'époque, comme Dürer.



Les auteurs refusent l'utilisation du phylactère, alors qu'un soin particulier a été apporté aux polices de caractères et à l'usage de lettrines, pour coller à l’esthétique supposée d’un livre du XVIe. Les textes et la psychologie des personnages même ont été conçus en essayant de respecter au maximum à la réalité de l'époque.



Le rapport de l'image et du texte s'en trouve chamboulé, certaines séquences muettes, comme la conversion de Luther, ne devenant intelligibles que par la lecture de longs textes de Vandermeulen quelques pages plus loin.
Ce livre relève d'une vraie réflexion sur la bande dessinée. Elle refuse le formalisme qui la caractérise trop souvent pour oser explorer des champs souvent négligés. Pour les auteurs, la forme fait partie intégrante du projet. Il faut donc que cette forme soit en adéquation avec le sujet.
Si les auteurs ont choisi de créer un objet aussi radical dans la forme, il faut que le fond respecte le même niveau d’exigence. Ambre et Vandermeulen ne choisissent effectivement pas la facilité, se frottant à une période historique méconnue et pourtant édifiante. Les lectures de l’introduction et de la postface sont d’ailleurs indispensables pour saisir les enjeux ce cette histoire.
Les révoltes paysannes qui secouèrent la région de Munster au début du XVIe siècle se révèlent être bien plus qu'un micro-événement historique. Les revendications des Anabaptistes, mouvement sectaire protestant et nationaliste, expriment, outre l'aspect religieux et philosophique inspiré de la Réforme Protestante, une pensée qu'on peut qualifier de proto-communiste. En effet, ils réclamaient rien moins que la fin du servage, la fin de l'oppression justifiée par une justice divine et une réduction des taxes. Leur idéologie mélange modernité sociale et traditionalisme religieux (qu'on pourrait qualifier de réactionnaire de nos jours). Elle fut associée à l'esprit de la Réforme Protestante, avec laquelle elle possédait en effet quelques points communs, dont l'opposition féroce à la Papauté et ses excès, mais son radicalisme et son inflexibilité va l'isoler jusqu'à l‘anéantissement. Elle fut, en outre, rapidement trahie par Martin Luther, qui finit par condamner violemment toute forme de révolte envers son seigneur, ce qu'il assimilait à une révolte contre Dieu.
Les Anabaptistes prônaient la révolte armée contre les puissants, Luther a préféré pactiser avec eux.
L'ombre de Luther, inspirateur et fossoyeur de cette étrange insurrection, plane donc sur l'histoire des Anabaptistes. Ce n'est pas étonnant qu'Ambre et Vandermeulen aient choisi de suivre en parallèle le destin de Luther et celui de Joß Fritz, qui fut l'un des meneurs de ces révoltes paysannes.
Comment donner envie de lire un livre qui cherche si peu à séduire, entre une thématique ardue et une esthétique austère ?



Parce que j'ai aimé ce livre malgré, ou plutôt grâce à son radicalisme. Parce qu'il ose se démarquer et qu'il est réussi. Je suis admiratif de voir qu'une telle entreprise est encore possible, surtout sachant qu'il s'agit du premier volet d'une trilogie (la suite est annoncée pour Avril 2012). J'aime constater qu'il existe encore de la place pour des livres exigeants et difficiles.
Il ne plaira pas à tout le monde.
Il ne plaira sans doute pas à grand monde, pour être honnête.
Mais il ne cherche pas à plaire.
Il existe, c'est tout ce qui compte.
Il y a des lecteurs qui vont l'aimer. J'en fais partie.
Et j'espère en convaincre l'un ou l'autre. Au moins d'essayer.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin