| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© L'Association

complétez cette fiche
Journal d'un album
ScénarioDupuy Philippe | Berberian Charles
DessinDupuy Philippe | Berberian Charles
CouleursNoir et Blanc
Année1994
EditeurL'Association
CollectionCiboulette
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

3 avis

Joe
Dupuy et Berberian je ne les connaissais pas il y a de ça encore un mois. J'étais passé à côté pour je-ne-sais-quelles-raisons sans avoir l'ombre d'une suspicion sur ce que je ratais. Et dire que pendant tout ce temps je n'ai pu apprécier leur humour exquis. Eux qui nous font rire en parlant de la vie de tous les jours, elle que nous subissons, et qui en bien des points a de quoi finalement nous faire tellement rire. Je n'en avais jamais douté, mais parvenir tels ces deux auteurs à mettre ces petits détails en exergue est loin d'être donné à tout le monde. Voici qu'un beau jour donc, la nouvelle édition du "Journal d'un Album" garnit les présentoirs de l'excellente librairie Brüsel. Et une fois de plus, l'équipe Brüsel me conseille de lire absolument cet album. Et une fois de plus, ils ont frappé juste: Le choc! Loin du choc émotif Zoo, un choc zygomatique cette fois, dont les souvenirs ne sont pas prêts de quitter mon esprit! Qu'est-ce que j'ai ri à la lecture de ce bijou, et qu'est-ce que ça fait du bien!

Les auteurs de "Monsieur Jean" nous livrent ici une sorte de journal de bord de la préparation de l'un de leurs albums chez Humano (de Monsieur Jean justement), et nous content les moultes aventures et péripéties liées à cette périlleuse expédition... Le dessin est un pur bonheur, les dialogues sont extras, les situations rocambolesques de purs régals et tout ça sent bon le vécu. Finalement on pourait se demander s'il faut rire ou pleurer de ces situations où l'auteur de bande dessinée est assimilé par un tellement grand nombre à un adolescent attardé qui dessine des conneries à n'en plus finir, et qui en plus (sic) parvient à gagner sa vie. C'est limite pathétique mais l'angle proposé par D&B nous fait justement rire en mettant le doigt de façon ironique sur de telles situations, et c'est rudement bien réussi. Bref, j'ai ri aux larmes comme jamais auparavant à la lecture d'une BD, certaines scènes sont fabuleusement drôles, un vrai moment de bonheur que m'ont fait passer D&B. S'ils en viennent par le plus grand des hasards à lire un jour ces lignes, je les en remercie de tout coeur...
karine
Pour en apprécier toute la saveur je recommande de lire le 3ème album de Monsieur Jean : "les femmes et les enfant d'abord" ... En fait, les auteurs nous livrent les coulisses mais surtout leurs vies! Ils nous montrent les affres de la création mais aussi l'influence de leur vie sur celle de leur héros. On est à mi chemin entre le making-off et le journal intime. Le tout est fait avec pudeur, émotions et humour aussi! Pour moi c'est une petite merveille!
jean loup
Ce n'est pas tous les jours facile d'être auteur de bandes dessinées !
Entre les remarques d'un taxi affirmant que l'on réussit à vivre de ses conneries, les réactions des gens qui vous regardent comme un extraterrestre et les angoisses liées à la création, il y a bien des moments où Dupuy et Berbérian doutent de leur capacité à marquer de leur empreinte le neuvième art.
Ce "journal d'un album" propose une vision parallèle à l'élaboration du troisième tome des aventures de Monsieur Jean. Les deux auteurs y livrent une vision intime des aléas de la création artistique et nous en disent beaucoup sur eux-mêmes et sur leur rapport à la bande dessinée.
Vraiment très intéressant, ce tome a bien peu d'équivalents à ce jour, car le "Journal d'un album" est à la fois une autobiographie, un journal intime et une réflexion sur la création. D'autres oeuvres intimistes, comme "L'ascension du Haut Mal" ou "Persépolis" ne recèlent pas toutes ces dimensions.
Thème très original, stimulant même car il ouvre des perspectives que la bande dessinée commence tout juste à explorer depuis quelques années. Dupuy et Berbérian se livrent dans cet album à part, inclassable, et c'est très courageux car certains passages (notamment ceux réalisés par Dupuy) relatent des événements vraiment intimes. Les auteurs se mettent à nu et révèlent les personnalités fragiles qui se cachent derrière un album.
La lecture est passionnante et l'on referme l'album avec le sentiment de connaître intimement Dupuy et Berbérian. Sentiment illusoire sans doute, mais on leur est reconnaissant de nous l'avoir fait éprouver.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin