créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Cellophane
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� EP / Emmanuel Proust

compl�tez cette fiche
Livre II
Sc�narioAnderson Ho Che
DessinAnderson Ho Che
Ann�e2003
EditeurEP / Emmanuel Proust
CollectionAtmosphères
S�rieKing - La biographie non officielle de Martin Luther King, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

MR_Claude
… et me voici enchaînant directement sur le deuxième tome.

Si l’univers graphique reste le même (ce n’est définitivement pas du "beau" dessin), l’histoire s’intensifie. On passe des premières actions coordonnées par King à un mouvement plus général, pour aboutir à la marche de Washington.
King est devenu un personnage médiatique, un homme politique, et sa vie privée est mise entre parenthèses, il ne s’appartient presque plus. On le retrouve organisant le boycott massif à Montgomery, discutant avec Kennedy, on ne sait plus très bien ce qui est fantasmé de ce qui ne l’est pas (il s’agit d’une biographie non officielle pour rappel, mais bien de la vision qu’en a l’auteur), mais cela reste très intéressant, et rondement mené. Les différentes imbrications politiques sont mises en places, de la dénonciation du racisme primitif des blancs d’Alabama, à l’indifférence vaguement gênée des dirigeants du Nord, la rumeur qui attribue au mouvement des droits civiques des liens avec les communistes, ainsi que les allusions à la "baie des cochons", les tergiversations et hésitations de King à propos de sa propre action (utiliser des lycéens pour les manifestations…), tout ceci dresse le portrait d’une certaine Amérique au début des années 60. On a beau en avoir une idée plus ou moins précise, ce portrait où pointe avec légèreté l’opinion de l’auteur (telle qu’exprimée en préface du premier tome), donne un récit dense et digne d’intérêt à tous points de vue.
Ceci sans oublier la fin de l’ouvrage, avec la marche de Washington, et le discours célébrissime de King : "j’ai un rêve… ", retranscrit avec force et émotion (et là le traitement graphique est tout-à-fait approprié, à mon sens).

Plus passionant que le premier tome, avec un graphisme moins chargé, plus lisible(peut-être s’y habitue-on, ou bien est-ce l’évolution du dessinateur, au vu de la longue gestation de l’œuvre), ce deuxième volume constitue un vrai-faux documentaire dans l’Amérique ségrégationiste et dans une époque peut-être pas tellement révolue… Suite et fin (connue) dans le troisième Tome.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin